Récit de la course : La Course des Vendanges - 10 km 2014, par TomTheMachine

L'auteur : TomTheMachine

La course : La Course des Vendanges - 10 km

Date : 20/9/2014

Lieu : Puyricard (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 814 vues

Distance : 10.1km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

Le récit

Données course
Distance mesurée: 10,1 KM.
Température au départ: 26°C.
Temps: Beau.

Données perso
Poids: 87,4 Kg.
Objectif: 56'31".

Tracé détaillé ici:
http://www.visugpx.com/?i=1411830196

Semaine n°38, course n°37. C'est long, mais la fin est proche. Plus que 15 courses à faire.
Aujourd'hui je me rends à Puyricard pour la première fois, pour faire la Course des Vendanges.
Un poil moins de dénivelé qu'à l'Aix S'élance, plus de bitume, mais aussi une heure de départ plus difficile (17h) et moins d'ombre sur le parcours.
Je vais quand même essayer de faire mieux que la semaine dernière (56'32").

Pas de trafic sur la route, j'arrive donc avec 1h30 d'avance.
Placement stratégique de la voiture à 50 mètres de la ligne d'arrivée, retrait du dossard puis je monte rejoindre le site de départ devant la mairie annexe.
Les organisateurs sont en train de se préparer. J'espère qu'ils sont plus fiables que leur voiture (une 205 qui a l'air d'avoir fait la guerre). Jamais vu une épave pareille. Criant
Rien d'autre à faire pendant 1 heure que de s'installer à l'ombre et d'attendre le départ en révisant le parcours.
Je ne connais quasiment personne parmi les coureurs à part Benjamin, mon lièvre habituel. Beaucoup de jeunes, beaucoup de vieux, assez peu d'élites. Bref une bonne course de village, quoi.

A 16h50, le peloton se met en place dans la zone de départ délimitée par des rubans tendus en travers de la route. Une zone bien trop courte pour 500 coureurs (320 sur le 10 KM,  180 sur le 5 KM).
Ceux qui partent en fond de peloton devront faire preuve d'acrobatie.
A 17h pile tout le monde s'élance sans le moindre bruit. Pas de compte à rebours, pas de *PAN*, pas de *GO*. Rien, zip, nada. A peine 20 mètres après le départ, quelqu'un tombe et le gros du peloton (non c'est pas moi le gros! Langue tirée ) s'arrête instantanément.
Aïe, mal partout. Mal aux jambes, mal au dos. Grosse bousculade jusqu'à ce que l'on sorte de la rue principale et que la course commence.


Une fois sorti du village, je constate que ça part très, très vite. J'ai peur de me laisser entraîner par les sprinteurs qui font le 5 KM.
De 1,5 à 2,5 KM, on quitte la route et on longe le canal sur 1 KM. Le chemin est plat, large, ombragé et agréable. Le corps est chaud, on peut accélérer un peu.
Peu après la séparation entre le 5 et le 10 KM, j'arrive à mon premier repère: 1 minute d'avance sur mon objectif et je suis dans le rouge. Mouais, parti beaucoup trop vite. Incertain
Une minute de marche pour faire refroidir la machine, et Benjamin me double en trombe. Une fois remis, je m'installe sur un rythme de croisière que je ne lâcherai plus jusqu'à l'arrivée.
Longue section plate avec le soleil dans le dos entre le 3ème et le 5ème KM. Un petit coup d'oeil sur le chrono au ravito du 5ème: objectif 28'31", chrono 28'31". Ha, même en le faisant exprès je n'y serais pas arrivé.
Passage devant l'église de Couteron au 6ème et le soleil se voile. Tiens, merci mon Dieu. Rigolant
Belle vue sur la Sainte Victoire, aussi. Presque envie de m'arrêter et prendre une photo, mais on n'est pas là pour s'amuser!
On file maintenant plein sud jusqu'au 7ème. Un jeune cadet est juste devant moi et il manque un peu de souffle. Vais essayer de le dépasser sur la dernière bosse au prochain KM.
7,5 KM: Dernier sommet (enfin... façon de parler, quoi. Y'a juste 8 mètres de dénivelé positif en 500 mètres Langue tirée ). Quelqu'un a installé un arrosage, mais je préfère l'éviter. L'arrivée est toute proche de toute façon.
KM 9: On rejoint la route du départ. Le cadet est trop loin devant, mais je n'ai plus que 1 KM à faire en 5'28" pour atteindre mon objectif.

Descente vers l'avenue de San Peyre, et l'impression d'être en retard. Je rattrape une fille qui se met à sprinter pour rester devant moi.
"J'ai rien contre vous, mademoiselle. J'ai juste un chrono à respecter." Clin d'œil
A 20 mètres de la ligne, il me reste juste assez de temps pour battre mon chrono de la semaine dernière et faire preuve de galanterie en même temps.
Je laisse gagner la demoiselle et coupe la ligne en 56'29". Ouf, c'était limite!


Un petit verre de coca, un petit lot à retirer et on rentre à la maison. Mission accomplished.
Une course bien sympathique, mais qui doit quand même être plus agréable lorsqu'il fait moins chaud.

Résultat:
177ème sur 317 (56%). Pas classé, bizarrement. Pourtant on m'a bien scanné à l'arrivée...
164% par rapport au vainqueur en 34'23".
60ème meilleure course sur 92.

A dimanche prochain pour Carro-Carry.
@+ Les Kikoux.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !