Récit de la course : Trail du Taennchel 2015, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Trail du Taennchel

Date : 7/6/2015

Lieu : Ribeauville (Haut-Rhin)

Affichage : 912 vues

Distance : 33km

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6 autres récits :

Trail du Taennchel

Trail du Taennchel



La 28ème édition aura donc été fatale au Tour du Massif du Taennchel, grande classique de la course de montagne en Alsace, l'une des épreuves emblématiques du Trophée des Vosges. C'est sur cette épreuve que j'avais fait mes premiers pas hors du bitume, au début des années 2000. La distance était alors de 22,5 km avec 950 D+ et ça me paraissait énorme. 

Mais à Ribeauvillé aussi on a succombé à la frénésie du Trail. Cette année l'épreuve est relookée et rebaptisée Trail du Taennchel, avec un "grand" parcours de 33 km et 1500 D+ , un "moyen" de 22 km et 1000 D+ et un "petit" de 11 km et 500 D+ ....

Le "grand" et le "moyen" sont classés tous les deux dans la catégorie "Montagne" Longue du TDV. Mais pas dans la catégorie "Trail". Le petit est en Court .... Et tout ça le même jour que le Trail de Dabo, également épreuve du Trophée des Vosges, sur des distances équivalentes ... 

J'ai un peu de mal à saisir la cohérence ou la logique d'un tel calendrier, et encore moins la propension des nos amis les organisateurs à vouloir rebaptiser toutes les belles courses de montagne en "Trail" ...

L'an passé j'avais fait Dabo et j'avais bien aimé. Cette fois j'ai choisi de retourner à Ribeauvillé, à dix kilomètres de la maison, ce qui me permettait de faire le déplacement tranquillement à vélo et d'être de retour en début de l'après-midi pour profiter du Slow Up d'Alsace ...

Après les grosses chaleurs de ces derniers jours, je craignais un peu une course en étuve pour ce premier Dimanche de Juin. Mais quelques averses avaient rafraîchies l'atmosphère durant la nuit et les conditions été parfaites à 9h au départ du 33 km, pour un tout petit peloton de 160 coureurs ... Ben oui, ça c'est vraiment pas étonnant !!!! Bien sûr si on ajoute les 3 courses, on peut toujours se regarder le nombril et dire qu'on a battu le record de participation. Mais c'est assez artificiel comme raisonnement ...

Ceci dit, le cadre à Ribeauvillé est fort agréable et j'ai apprécié le nouveau parcours musclé tracé par les organisateurs, pas vraiment technique mais très physique, avec de belles sections à courir mais aussi de gros raidards et des descentes infernales ... Bref, un véritable parcours de trail pour coureurs. Plus jamais je ne dirai que le Taennchel "c'est roulant" ....

Dommage que nous n'ayons pu emprunter la crête, ses rochers mystiques et son envoutant mur païen ... L'histoire habituelle des "autorisations" pour traverser les zones "protégées". Comme si le passage d'une centaine de trailers pouvait réellement mettre en péril l'équilibre naturel du site ... Bravo aux organisateurs qui ont tracés des voies parallèles légèrement en contrebas, permettant en outre de superbes points de vue sur Taennenkich et le Haut Koenigsbourg. 

La traversée des Verreries est également un moment fort de ce parcours ... La tranquillité et la sérénité de ces deux petites hameaux perdus me transporte à chacun de mes passages ... C’est là qu’il faut savoir prendre le temps de ralentir l'allure pour respirer les lieux et adopter la petite foulée qui s'impose et relancer en douceur sur le joli sentier qui borde les jardins ... Mmmmm …

Le règlement indiquait que l’utilisation des bâtons était interdite, ce qui me parait logique sur ce format. Mais également, plus surprenant, le port d’écouteurs … Original, et à mon sens excellente initiative. Autant je peux comprendre que cet accessoire puisse se justifier ponctuellement au cours d’un ultra, autant je trouve absurde cette manie qu’on de plus en plus de coureurs de s’enfermer avec un baladeur sur les oreilles. C’est contraire à la convivialité du trail, et c’est parfois agaçant quand on se trouve planté derrière un mec qui n’entend rien … Mais bon, pour le coup, tout le monde n’avait pas lu le règlement !!! 

Sinon, ben je suis plutôt content. Les papates ne tournent encore pas trop mal, j’ai eu de bonnes sensations tout au long de la course. Je termine en un peu plus de 3h22, 13ème au scratch, bouffé dans la descente finale par Dominique Engel un jeune V2 du THK  … Excellent descendeur et super finish pour le Dom !!! Bravo !!!!

La tendinite semble oubliée, même si j’ai toujours l’impression d’avoir le genou gauche enveloppé dans du coton, un peu comme anesthésié … mais je n’ai pas mal, je ne suis pas gêné. 

SCRATCH



Il reste maintenant deux petites semaines avant le Grand Trail de la Vallée des Lacs … Là, ça va être une autre histoire !!!


Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !