Récit de la course : Run at Work 2017, par neofoxy

L'auteur : neofoxy

La course : Run at Work

Date : 8/6/2017

Lieu : Puteaux (Hauts-de-Seine)

Affichage : 277 vues

Distance : 6.5km

Matos : Adizero Knit

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Tu progresses, mais les autres aussi...

Hello,

 

Je fais ici un recit d'une course particulière: Run at work à la Défense.

Cette course est spéciale pour moi car nous la faisons par entreprises, mais aussi parce que je suis en terrain connu ici.

 

1) Préparation : Je ne me suis pas entreainé pour cette course jusqu'à mi-mai car j'avait commencé un plan semi pour le 24/06. J'ai cahngé d'entrainement suite à l'annualtion du semin des Hauts des seine..

Donc 3 semaines pour faire de la vitesse et un moral dans les chaussettes. Ca commençait bien.

Finalement, je n'ai fais que 2 fractionnés orientés vitesse.

 

2) La course:

Arrivé dans les temps du RDV, j'ai négligé un détail: la fouille pour acceder au village et sa file d'attente de 20 min.

On est entre collegues, on parle, on fait des photos.

Je vois l'heure qui tourne et je décide de m'echauffer légérement. Finalement ce fut très court car il faut être très en avance sur la ligne de départ. Pour le coup, je suis frustré de pas avoir pus mettre l'organisme en état.

 

On nous propose un echauffement collectif à base de "lèves les bras". Bof, je suis déja dans ma course.

 

Départ: Je connais le défaut principal de cette course : le nombre de vagues fait que l'on rattrape les vagues précedentes et que l'on est ralenti dans les goulots d'entranglement.

Je fais donc le choix le plus débile qui soit: Je pars en bourrin pour avoir un peu de tranquillité:

J'ai une super photo du départ où j'ai 10mètres d'avance au bout de 30 mètres.

J'entame donc un début de course canon, seul.... mais pas pour longtemps.

Au bout de moins d'une minute, je rattrape déja la vague précedente et je commence à me refreiner et à me concentrer sur mes trajectoires pour gêner le moins possible en doublant et réussir à me glisser.

Arrive le premier escalier du pouce de César. Aucun problème, les marches sont suffisament espacées, mais on commence à me doubler ici.

Descente le long du parvis jusqu'au manège, 3ème personne qui me double. Je le sais que je m'economise car on descent et il faudra remonter.

2ème escalier en descente, je perds du temps car certains trébuchent et je me méfie d'où je mets mes pieds. On me double encore.

Goulot d'etranglement, je suis coincé derrière 3 personnes qui courrent de front. D'un coté des arbustes, je l'autre une fontaine. Ne pas stresser, ca permet de redescendre le cardio.

Remontée de marches où l'on croise ceux qui descendent de ma vague.

Descente vers le bassin de Takis. surtout ne pas me cramer plus, il va falloir remonter.

Tour du bassin, tout est OK.

Remontée, ca commence à piquer. Il y a 3 personnes de ma vague qui m'ont doublés en tout. 2 De la vague suivante m'ont aussi doublés, mais là rien à faire face à ces avions.

Descente escalier, je perds encore du temps. Je deteste les escaliers, c'est ma cryptonite.

Petit replat puis remontée escalier assez long. On commence à voir que beaucoup galèrent et il faut slalomer dans les escalier.

Puis viens le ravito en eau. Bouteille, 3 gorgées, on mouille la casquette avec la chaleur écrasante et re 3 gorgées, et on repart.

Tour de la HSBC, je connais par coeur ce tour avec des pilonnes et des chats qui nous regardent.

A la fin d'une section de pilonnes, j'ai failli m'emplafonner un militaire installé derrière un pilonne où je voulais reprendre la bonne trajectoire pour perdre le moins de temps.

Ensuite, on longe les 4 temps, ca monte un peu mais on sait qu'il ne reste qu'une difficulté donc je m'economise un peu avant.

Enfin le grand escalier vers le cinema est là. Inutile pour moi d'essayer de courrir, je n'y arrive pas car je vois pas trop la difference entre les marches ici. Je me fais pas mal doubler mais je ne m'en fait pas.

Arrivé en haut, je relance pour la x ème fois. C'est la difficulté ici, les escaliers et les relances.

On prend le pont japonais entre les tours Socièté générale. Il fait chaud et c'est sérré.

Arrivé au bout, grosse chicane et on est face à l'Arena. Je sais que la course touche presque au but. Après les ultimes escaliers je lance toute la vapeur. Coup d'oeil à la montre, j'ai l'arche de la defense en point de mire. 28min 50, mon but est moins de 30 min. je pense que c'est loupé mais je lache tout quand même. je rejoins une floppée de personnes qui m'ont doublés sur les 2 derniers Km. On longe la grande arche. Le jeu de slalom est à son paroxisme. Dernier virage, encore 200 m, je monte les genoux en mode sprint. Passage de ligne et arrêt du chrono 30 min 00. Objectif atteint ;)

Coup d'oeil au cardio : 197

 

Je titube un peu pour aller au ravito, prendre la medaille, le T-Shirt et toutes les merdouilles.

 

Voila une bonne course ;)

 

3) Après course

 

Je recupère un peu, bois ce qu'il est possible puis je fais le tour des stands. Comme si cela ne m'avait pas suffit, je tente un défi de silutaion de course de côte sur vélo. je fait un temps honorable.

Je dégotte aussi un tapis de course où l'on doit faire une certaine distance pour avoir un coupon pour une boisson.

Vendu, je dcide de tester ma vitesse  de marche au passage.

7 km/h, no souci

8 km/h, ca tire un peu

9 km/h, je sens que je suis limite

9,5 km/h, j'ai quelques pas de course

 

Aller un tour au stand boisson avec une jolie file d'attente et retour à la maison.

 

Un tour sur le site pour les résultats et je découvre mon vrai temps 29min 55 et 6 ème de mon entreprise et 303 ème au général sur 1206 qui ont étés chronomètrés.

 

Ca progresse, mais il y a de la marge de progression, j'en suis sûr ;)

Ne pas oublier qu'il y a 2 ans, je me trainais au semi en 2h16.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !