Récit de la course : Les Foulées Lizéennes - 10 km 2020, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Les Foulées Lizéennes - 10 km

Date : 16/2/2020

Lieu : Lizy Sur Ourcq (Seine-et-Marne)

Affichage : 227 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Une belle première à Lizy-sur-Ourcq !

Une belle nouvelle épreuve dans le paysage du nord seine-et-marnais !

Lien du récit en cours d'illustration sur mon blog : Les Foulées Lizéennes



 

A un mois de l'Eco Trail de Paris (80 kilomètres), ce week-end est l'occasion pour moi de refaire un peu de vitesse avant de faire des distances un peu plus longues pour préparer le défi de ce premier trimestre 2020. Je vois passer l'arrivée de cette nouvelle épreuve, la première édition des Foulées Lizéennes à Lizy-sur-Ourcq. Cela me tente plus que les Foulées Charentonnaises alors je m'inscris. En plus, je peux prendre part à un 5km avec éventuellement la possibilité de participer ensuite au 10km puisqu'il se déroule 1h30 après le départ du 5. A voir sur place.

La semaine dernière, j'ai improvisé en participant un peu en dernière minute au Semi-Marathon de Bullion, une vraie réussite pour moi. Entre temps, j'ai fait une semaine davantage axée Badminton en prenant beaucoup de plaisir sur les courts. Et ce samedi, veille de compétition, je profite de ne pas travailler - car ce sont les vacances scolaires - pour me faire une bonne sortie longue en deux temps. Romane joue en Double Mixte avec Gabriel au tournoi de Bondy, je peux donc aller là-bas en courant pour les coacher et revenir ensuite.

Au total, 35 kilomètres à allure plutôt régulière dans de très bonnes conditions météo. En jambes tout l'aller puis une bonne partie du retour en subissant juste les derniers kilomètres, plus durs et commençant logiquement à fatiguer. Un bon repas le soir me requinque, on verra ce qu'il en sera des jambes sur la course mais je me fais plaisir, c'est le plus important.

 

Dimanche 16 février 2020

Bien que de bonne heure, le réveil est plutôt bon ce dimanche, ce qui est généralement bon signe. Je pars peu avant 8h00 en direction de Lizy-sur-Ourcq où j'arrive sur les coups de 8h45. Je tourne un peu avant de stationner, tout près du lieu de retrait des dossards où je croise déjà Eric Leblacher. Nous sommes décidément sans arrêt sur les mêmes courses en ce moment : Claye et Vincennes il y a 2 semaines, Bullion dimanche dernier, Lizy aujourd'hui !

Je récupère mon dossard, le numéro 174 puis je retourne me préparer à la voiture. En général, je m'échauffe avant ce type de distance mais aujourd'hui, ce ne sera pas le cas, je n'ai pas d'ambitions particulières, je préfère y aller au feeling après les kilomètres de la veille. Un peu par flemme aussi, à vrai dire. 

Il fait très doux aujourd'hui donc la tenue est légère. Ce sera plus agréable que le pantalon, les deux tee-shirts et le sac à eau portés la veille... Il y a un peu de vent d'annoncé mais sur 5 ou 10kms, ça ne changera pas grand chose. Je porte donc mon maillot de l'USTA, mon cuissard court, mes chaussures Kalenji Kiprun Ultra Light et ma montre au poignet.

Je croise encore pas mal de connaissances puisque Vincent et Cyril s'échauffent. Ils seront sur la même distance que moi. Pascal, engagé sur le 10, est avec son fils qui est lui sur le 5 également. On finit par se placer au niveau de l'arche de départ où nous sommes un peu moins de 40 pour cette première course de la journée, ce qui est déjà pas mal pour une nouvelle petite épreuve comportant plusieurs distances.

Certains sont là en découverte ou pour le fun donc nous ne serons pas nombreux à jouer aux avant-postes. Eric, Vincent et Cyril évidemment mais je repère aussi particulièrement un gars qui vient se positionner à nos côtés. On blablate un peu puis le départ approche sérieusement.

 

La course

C'est parti ! Et contre toute attente, c'est un jeune qui déboule de nul part qui prend les commandes d'entrée de jeu. Il démarre fort mais personne ne s'affole. Eric part tranquillement le rechercher et les favoris suivent puisque Vincent et le fameux gars en noir, Yan, recollent progressivement. Cela temporise un instant, je suis pas loin de faire la jonction mais le trio part et je ne cherche pas à suivre car j'ai peur de me mettre dans le rouge et de payer mes efforts de la veille. Je sens que je n'ai pas beaucoup de jus donc je gère.

Je reprends rapidement le jeune qui va voir passer du monde vu comme il est parti vite et je sais que Cyril n'est pas loin derrière mais je me concentre sur ma course avec en point de mire les 3 de devant. Je ne connais pas Yan donc j'espère qu'il va craquer pour aller chercher un podium mais il semble bien dans le groupe de tête. L'écart croît gentiment.

Tout le début de course se fait sur un chemin de halage roulant, assez favorable avant la difficulté principale de la course, peu avant le kilomètre 2 : une montée pas très longue mais bien grasse où on patine bien en chaussures de route. On est plusieurs à avoir hésité sur le choix des chaussures mais j'ai personnellement privilégié la légèreté des chaussures de route plutôt que l'accroche des Trails. D'autant qu'une partie de la course se fait sur bitume quand même d'après ce que j'ai vu.

Du coup, ça glisse bien sur cette portion, j'ai l'impression d'être scotché dans la gadoue mais ça passe et la relance se fait bien, le long du canal. On attaque une longue portion agréable, à l'abri du vent, le long de l'eau. Il faut slalomer entre les flaques d'eau boueuse mais il n'y a rien de difficile. En haut de la bosse, j'ai pu apercevoir mes poursuivants. Sauf si je craque, ça devrait être bon pour moi pour conserver ma place car Cyril attaque seulement la montée, pas loin du 5ème, un gars en rouge.

Je reste donc focus sur les concurrents que j'ai en ligne de mire mais ils sont loin et je vois difficilement comment je pourrais revenir. Je sens que je pourrais reprendre Yan si j'étais dans un très bon jour mais là, je n'en ai pas l'énergie. Je ne le connais pas mais de toute façon, c'est un client sérieux pour moi et s'il semble à ma portée, c'est parce qu'il s'est aussi fait une grosse sortie la veille, à vélo.

Au bout de cette longue portion quasiment toute plate, on remonte au niveau de la route pour redescendre immédiatement le long du canal pour quelques centaines de mètres sur ce chemin. Une relance agréable où je me sens bien. Je ne me retourne pas mais je me doute que mes poursuivants ne sont pas en train de revenir.

Lorsque l'on quitte le chemin, c'est pour retourner vers le centre-ville de Lizy-sur-Ourcq, la partie bitumée du parcours. Je suis complètement seul pour cette fin de course mais je maintiens un bon rythme. J'aurai fait une course très régulière au final avec juste un deuxième kilomètre un poil plus lent à cause de la montée mais compensé par un premier kilomètre favorable plutôt rapide.

Je profite d'une petite descente pour bien relancer puis je souffre un peu quand on prend sur la droite avec un sévère vent de face. On retrouve plus loin un court passage sur chemin avant de foncer vers l'arrivée. Je déroule bien et je finis en 20 minutes et 45 secondes. Et oui mais en plus des 30 mètres de dénivelé positif, il y avait aussi plus que 5 kilomètres puisque j'ai 5,4 kilomètres à la montre. Soit une course à 15,7km/h de moyenne quand même, pas mal dans ces conditions et sur ce parcours. Je termine 4ème sur 46 et 1er senior ! Un podium aujourd'hui, je ne m'y attendais pas !

 
 
Et comme je m'étais dit que si j'avais de bonnes sensations, je ferais ensuite l'épreuve de 10 kilomètres, je me presse de m'y inscrire en dernière minute, ayant envie de la faire à la cool, en sorte de "footing de récup'". Je n'ai pas beaucoup de jus pour puiser dans mes réserves aujourd'hui mais j'ai de bonnes jambes donc ça clôturera très bien ce week-end choc de préparation à un mois de l'Eco Trail de Paris.

Je retrouve les gars de la Team FunRun qui seront engagés sur le 10km puis viennent l'affichage des résultats et les podiums. Seuls les premiers par catégorie sont récompensés donc je m'en sors bien aujourd'hui, devancé par 3 Masters. Une nouvelle coupe en plus des médailles de finisher distribuées sur cette épreuve. Je ne m'attendais pas à un si beau début de saison car c'est déjà mon troisième podium après la Frontale et Claye, le premier hors nocturnes.

Eric, 1er de la course, est 1er M1, Vincent, 2ème, est 1er M0. Et moi, 1er Senior. Mais il est maintenant temps d'aller se placer vers la ligne de départ pour la deuxième course du jour. Antonio me propose de faire la course avec Nico et lui, ce que j'accepte volontiers puisqu'ils prévoient une allure de 10 kilomètres en 50 minutes environ. Nickel, mon allure de la veille, ça devrait le faire.

 

La course - acte 2

Pas besoin de me préoccuper des premiers cette fois ! On assiste de loin au démarrage des favoris, un jeune partant à fond la caisse poursuivi par Romain de FunRun puis un peloton emmené par Eric et Bernard. Ce sont ces deux derniers qui finiront logiquement aux deux premières places de la course, Romain finissant 6ème et le jeune faisant demi-tour au bout de 800 mètres pour finalement faire la course à l'arrière avec quelqu'un d'autre. Surprenant...

De notre côté, on profite du premier kilomètre favorable pour bien dérouler avant de passer la bosse qui calme bien, mine de rien. Et nous aurons à la passer une deuxième fois tout à l'heure puisque le parcours, c'est la boucle du 5km à faire deux fois. Je sais donc que nous n'aurons pas 10kms à faire mais quasiment 11 du coup.

Tout se passe bien, on discute avec Antonio, Nico s'accroche bien. On trouve une bonne allure grâce à laquelle nous stabilisons notre classement avec deux mecs en rouge en ligne de mire et quelques concurrents en chasse derrière. Je le sens, j'ai de bonnes jambes, ce qui va me permettre de ne pas subir cette course et donc d'en profiter un maximum, quel plaisir. En plus, je commence à bien connaître le parcours.

Bien qu'agréable, le long passage sur le chemin au bord du canal est un peu monotone mais je ne suis pas isolé donc ça passe mieux, en bonne compagnie. Un gars, longtemps à nos côtés, finit par lâcher prise lorsque j'accélère involontairement l'allure à la relance après le passage sur la route. La fin de la première boucle se profile, je n'aurai pas de soucis à aller au bout à ce rythme.

C'est là la seule variante, au lieu de prendre à gauche vers l'arche de départ, on continue tout droit pour emprunter un bon faux-plat montant sur le trottoir. On rejoint ainsi le chemin déjà parcouru au premier tour mais en venant de la droite et non de la gauche. Et c'est reparti pour un tour ! Là, je sens qu'il ne faut pas trop envoyer avant la montée car Nico s'accroche bien mais ça se corse un peu.

On gère puis on passe la montée tranquillement. Dans cette portion et jusqu'au bout du chemin le long du canal, on se fait reprendre par quelques coureurs qui finissent bien dont les trois premières féminines de la course qui se livrent une belle bataille. Mais pas d'affolement, on laisse passer tout ce petit monde et on reste avec Nico même si la tentation est forte de les accrocher.

Je me satisfais pleinement d'être aussi facile sur ce troisième tour car j'approche quand même les 50 kilomètres ce week-end à une allure moyenne très correcte et les sensations restent très bonnes, de bon augure pour l'ETP ! Pourvu que ça se confirme dans un mois. Mais que ça fait du bien de courir léger, aussi !

Allez, on retrouve le bitume, la bonne descente qui nous relance, le gros coup de vent au kilomètre 10 franchi en 50 minutes et voilà Antonio qui sort une phrase qui ne me passe pas par-dessus la tête... "on pourrait presque aller les chercher" en parlant des 5/6 coureurs qu'on a en ligne de mire.

Je me sens très bien, il suffisait de ce déclic pour que j'accélère ! Je reprends mon allure du 5km, entre 3:45 et 3:50 du kilomètre et j'entame une folle remontée. D'abord, je lutte vent de face mais je recolle progressivement sur le groupe qui me devance. Je file à bonnes enjambées et je dépasse tout le petit groupe désormais bien étiré dont les fameuses trois premières féminines. L'une d'entre elles s'accroche un moment mais je remets un petit coup d'accélérateur pour bien finir avec le plaisir de dérouler une bonne foulée. Je termine dans un bon état de fraîcheur, bien content d'être venu et d'avoir fait ces deux courses, comme je les ai faites.

Je me classe à une anecdotique 19ème place en 52 minutes et 55 secondes, 6ème Senior, pour 10,8 kilomètres et près de 60 mètres de dénivelé positif. Je profite du ravitaillement d'arrivée, discute un peu puis file à la voiture pour rentrer manger car la faim commence à se faire ressentir. Fin d'un très chouette week-end, en attendant le prochain !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !