Récit de la course : Les Foulées Vairoises - 10 km 2021, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Les Foulées Vairoises - 10 km

Date : 27/6/2021

Lieu : Vaires Sur Marne (Seine-et-Marne)

Affichage : 212 vues

Distance : 12.5km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Ma 1ère aux Foulées Vairoises !

Récit disponible sur mon blog : Foulées Vairoises

 

Comment ne pas participer à l'une des premières épreuves de course nature de la saison, si près de la maison ? Evidemment que j'en serai ! Mais c'est grâce au fait que la course ait changé de date car habituellement, mon planning ne me permet pas d'en être. Ce sera donc ma première participation aux Foulées Vairoises, une course pourtant si proche de chez moi. Et cette année, c'est le dernier week-end de juin, à la place de l'Oxy Trail qui se tient habituellement à cette période mais reporté à fin septembre vues les conditions sanitaires toujours problématiques.

Mais c'est bon, après une première programmation fin mai décalée à fin juin, les Foulées Vairoises auront bien lieu, pour mon plus grand plaisir. D'autant que l'ancienne formule m'aurait certainement bien moins plu que la toute nouvelle de cette année avec un changement de parcours total et de nouvelles distances. Je n'hésite pas longtemps à m'aligner sur le 12 kilomètres où je n'aurai aucune chance de figurer en haut du classement alors que ce serait probablement plus possible sur le 6,5 mais j'ai envie de faire l'épreuve "longue".

Cela me changera des épreuves sur piste que je cours depuis que les compétitions ont pu reprendre avec les Meetings du coin et les Soirées de Saint-Maur. Donc à Vaires, ce sera une course 100% pour le plaisir, aux sensations sur des chemins que je connais très bien, en Bords de Marne et autour des Bases de Torcy et Vaires. J'en profite pour proposer mon aide à l'organisateur, Franck, avec qui j'ai fait il y a quelques années un Run & Bike et un tournoi de Badminton ! Il me trouve un poste sympa, je serai ouvreur à vélo sur les courses enfants. Une belle matinée au programme donc !

Bon, je récupère mon dossard la veille de la course, le samedi après-midi. Le premier constat, c'est que le terrain sera gras avec les grosses averses que nous avons eu cette semaine. L'avantage, c'est que je n'ai que 5 kilomètres à faire en Bords de Marne sur mon VTT pour arriver au Gymnase du COSEC. Mon dossard est le n°2, je n'échappe pas aux pronostics pour une deuxième place à l'arrivée, que ce soit par les bénévoles ou les coureurs de l'USTA mais je sais évidemment que j'en serai très loin vu le niveau des coureurs engagés sur le 12km.

 

Dimanche 27 juin

Les conditions météorologiques sont assez incertaines aujourd'hui mais elles seront finalement très favorables. On échappe à la pluie à l'exception de quelques petites gouttes et il fait chaud mais pas trop, bien moins qu'à Presles-en-Brie dimanche dernier. Je vais à nouveau au gymnase en vélo, d'autant que j'en aurai besoin pour la fin de matinée du coup. Je croise au passage Vincent puis Erwann et Romain, trois des favoris du 6,5km. J'accroche mon VTT, dépose mes affaires à la consigne et retrouve ensuite quelques-uns des athlètes de l'USTA présents sur les courses.

Je m'échauffe quelques instants avec Madjid qui nourrit de vraies ambitions sur la plus courte des deux courses puis je rejoins JC et Christophe qui seront comme moi sur le 12. C'est ensuite parti pour la première course, à 9h00. Je suis bien curieux de voir les résultats d'Erwann, Madjid, Romain, Vincent ou encore Enzo sur cette course courte assez relevée.

Ensuite, direction le départ puisque nous nous élançons peu de temps après, à 9h15. Il y aura une belle délégation torcéenne avec JC, Christophe, Rachid, les deux Sophie, Azedine et Yannick. Saïd est lui malheureusement forfait. Je n'ai pas mon maillot de l'USTA ce matin car je le porte tous les mercredis à Saint-Maur donc cette fois, j'ai le tee-shirt de l'Oxy Trail de cette année, remporté l'an dernier lors de l'Oxy Virtuel. Et j'ai hésité entre mes chaussures de Trail et mes chaussures route vu le terrain glissant mais je préfère le confort des dernières, surtout pour les bords du Canal en fin de course. Tant pis si ça glisse un peu !


La course

Et c'est parti ! Le départ se fait dans la prairie située tout près de l'écluse de Vaires-sur-Marne. Les premières dizaines de mètres se font donc dans l'herbe avant de retrouver les chemins en Bords de Marne. Il y a un beau plateau d'athlètes seine-et-marnais principalement donc ça part vite mais je ne m'emballe pas et je m'oblige à partir vraiment tranquille. En tout cas, beaucoup moins vite qu'à Presles où j'avais fait le premier kilomètre en 3'30. Là, je suis plutôt entre 3'50 et 4'00 avec l'intention de gérer ma course pour être régulier et bien finir.

Bon, je suis quand même bien loin au départ donc je grignote tout de même quelques places mais sans accélérer et nous prenons à droite au bout du chemin pour monter sur le pont et passer par-dessus la Marne. Là, j'aperçois le groupe de tête avec déjà 4 coureurs détachés dont JC qui est parti très fort.

On attaque la partie la moins évidente du parcours, de l'autre côté de la Marne, en direction de la Base de Torcy. Là, les chemins sont assez étroits et surtout, il y a de la gadoue et beaucoup de flaques d'eau. Le peloton est déjà très étiré donc il y a la place pour éviter de trop aller dans l'eau même si c'est généralement moins glissant qu'au bord des flaques. Quelques appuis sont fuyants mais je parviens à conserver mon équilibre et ne vois personne tomber d'ailleurs.

Je double progressivement quelques coureurs qui avancent bien mais je sens qu'ils ne tiendront pas forcément longtemps à ce rythme et je préfère gérer mes trajectoires que de rester derrière quelqu'un. Les premiers kilomètres passent très bien et nous arrivons rapidement à la Base de Torcy où Nouf me dépasse et m'encourage. C'est un des deux coureurs avec qui je vais faire le yoyo pendant la course avec un gars de l'USO Chelles qui est alors derrière nous il me semble.

Nous maintenons l'allure, toujours à environ 15km/h sur un parcours très roulant dans l'ensemble. Il y a peu de dénivelé mais tout de même pas mal de relances avec les virages et passages en alternance entre chemins relativement secs, chemins boueux et parties bitumées. Un terrain que j'affectionne particulièrement même s'il n'est pas propice à faire de bons chronos.

Je reste à quelques longueurs de Nouf qui avance bien et nous quittons la Base de Torcy pour passer une deuxième fois sur le pont mais dans l'autre sens cette fois afin de rebasculer de l'autre côté de la Marne et de nous diriger vers la Base olympique de Vaires. On redescend donc avant de tourner à droite deux fois de suite. Nous approchons de la mi-course et tout va bien. Je maintiens un rythme où je ne suis pas hyper facile mais où j'avance bien sans me faire mal et en ayant la capacité de tenir voire d'accélérer un peu si nécessaire. Mais non, je compte bien rester à cette vitesse.

On fait une bonne partie sur un large chemin entre la Marne et la Base de Vaires, dans cette partie du parcours que je connais par cœur avec ces endroits que je fréquente très régulièrement, parfois à pied mais souvent à vélo. Un peu plus loin, on bifurque à droite pour passer dans l'herbe, là où se trouve le ravitaillement en eau positionné sur le parcours mais que je zappe complètement. Cela me permet de repasser devant le coureur de Chelles qui nous avait doublé auparavant et de recoller Nouf que je ne vais pas tarder à dépasser.

On bascule ensuite de l'autre côté de la Base, sur un chemin qui longe la longue ligne droite bitumée de 2 kilomètres. Mais là, nous n'y restons pas très longtemps puisque nous prenons ensuite un petit chemin à gauche pour rejoindre les Bords du Canal de Chelles cette fois. D'ailleurs, l'athlète chellois me repasse devant mais je reviens de mon côté progressivement sur un autre concurrent que je vais dépasser un peu plus loin et qui semble peiner à finir.

Nous sommes sur le parcours que j'emprunte tous les jours pour rentrer du boulot à vélo donc j'y ai tous mes repères et je sais qu'il nous reste désormais moins de 3 kilomètres à parcourir. Au bout du chemin, on traverse la route afin de continuer le long du Canal où je tiens bon. Les sensations sont vraiment bonnes.

Allez, ce sont les dernières centaines de mètres de la course. On quitte le chemin au bord du Canal avec la mini-montée en lacets où Benoît Ponton, l'organisateur de l'Oxy Trail s'est posté pour nous encourager. Je relance pour filer vers l'écluse et nous prenons le chemin en sous-bois sur la droite que je négocie plutôt bien avant d'arriver dans le dernier virage de la course où Yassia, Greg et d'autres supporters donnent de la voix.

Je n'avais pas spécialement prévu d'accélérer car le coureur de l'USO est une bonne dizaine de mètres devant moi mais ils m'encouragent à faire un beau finish donc je finis au sprint et parviens à dépasser ce dernier avant la ligne d'arrivée. Et les jambes étaient franchement bonnes pour une fin de course. On reçoit alors une médaille de finisher et un petit ravitaillement individuel et Franck me charrie en me disant de me dépêcher car les courses enfants, c'est pour bientôt ! Mais j'ai le temps, c'est dans plus d'une heure.

Je termine ces 12,28 kilomètres (et 33 mètres de dénivelé positif) en 48 minutes et 38 secondes soit une allure moyenne de 3'57/km pour 15,2km/h. Un résultat qui me satisfait pleinement avec le plaisir pris à courir cette épreuve sur ce chouette parcours et mes bonnes sensations. J'aurais sûrement pu aller plus vite mais j'aurais davantage subi et souffert donc pour une fois, ça fait du bien de finir avec un peu de fraîcheur ! Ca change des derniers dossards sur piste.

Au classement, je termine à la 24ème position sur 306 arrivants4ème sénior.

 

Sur le 6,5km (qui était finalement plutôt un 7km), c'est Erwann (FunRun) qui s'impose devant Vincent. Madjid (USTA) termine 4ème et fait podium dans sa catégorie d'âge, juste devant Romain (FunRun), 5ème. Enzo (USTA) finit lui à la quinzième position.

Sur le 12,3km, JC (USTA) termine à la troisième place. Suivent pour les athlètes torcéens Christophe (FunRun - 16ème), Rachid (90ème), Yannick (136ème avec un ami), les deux Sophie (154 et 167èmes) et Azedine (168ème en faisant la course avec Sophie). Benoît (FunRun), de retour de blessure, réalise une très belle course de reprise également (78ème) ! Nouf termine lui pas loin derrière moi malgré une chute dans la mini montée en lacets (28ème).

Sur le 2km, les jeunes triathlètes de Torcy (dont Killian 3ème) trustent les podiums chez les garçons tandis qu'Eva l'emporte chez les filles !

Pour bien finir cette belle matinée, c'est donc après avoir repéré la boucle de 1000 mètres que je fais l'ouvreur en VTT pour les trois courses enfants. Une mission qui n'est pas une si mince affaire, surtout sur la course des plus grands où les deux tours sont réalisés à vive allure. Les premières centaines de mètres en zigzag dans l'herbe ne sont pas si évidentes sur le vélo donc je prends de l'avance surtout qu'il faut ensuite franchir un petit raidillon bien gras où je joue la sécurité en descendant du vélo avec pour objectif de ne surtout pas gêner les premiers concurrents !

Mais tout se déroule parfaitement avec trois très belles courses, de 11h15 à 11h50. Encore un très bon moment de passé et une chouette occasion de rendre service en tant que bénévole après avoir profité de l'organisation de la course en tant que coureur.

2 commentaires

Commentaire de defi13 posté le 28-06-2021 à 13:09:01

bien joué David,
ça fait toujours plaisir de revivre le film 24 heures plus tard.
Un parcours peu exigeant, mais les appuis fuyants étaient nombreux à cause de ce temps de Toussaint !!
J'ai fini dans le VSAV pour désinfecter les quelques griffures aux mains et sur une jambe suite à ma chute.
Je suis d'accord avec toi, le départ assez rapide nous a permis d'éviter les flaques que le gros du peloton a du subir.
A une prochaine course !

Commentaire de DavidSMFC posté le 28-06-2021 à 18:00:55

Merci ! C'était vraiment sympa de se croiser pendant la course, ça l'a même rythmée. Je pense qu'inconsciemment, j'ai gardé la même allure pour rester près de toi, ce qui m'a permis de te passer devant quand j'ai senti que tu ralentissais très légèrement. Après, je connaissais parfaitement toute la fin de course puisque c'est mon trajet quotidien à vélo et je pense que ça m'a aidé aussi, y compris dans le fameux S où tu es tombé. Tout va bien, pas de bobo ?

A bientôt !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !