Récit de la course : Semi-Marathon de Hyères 2022, par Angeblanc82

L'auteur : Angeblanc82

La course : Semi-Marathon de Hyères

Date : 20/3/2022

Lieu : Hyeres (Var)

Affichage : 277 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Battre un record

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6 autres récits :

Le récit

Semi-marathon de Hyères


Le club de running dans lequel je suis licencié depuis maintenant 1 an et demi, organisait ce week-end une sortie groupée à Hyères. Le semi-marathon pour moi et 6 autres coureurs, tandis que 3 autres s'inscrivaient sur le 10 bornes.

Départ samedi en début d'après-midi depuis Privas, arrivée vers 16h30 sur place pour retirer les dossards, dans une organsiation au cordeau, on sent l'habitude ! Puis, retour aux voitures pour se rendre au gite au Pradet, à un petit quart d'heure de là. Chacun s'installe, puis petite balade sur la plage, les nuages sont là, le vent aussi, ça craint un peu pour demain, mais on est content d'être réunis. La grande question, pour ce soir, c'est de trouver un bar qui diffuse le match de rugby France Angleterre ! Après trois appels, on en trouve un et après le repas, nous partons soutenir nos p'tits bleus avec une bière ou deux, pas plus, on a une course le lendemain !

Victoire en poche, nous rentrons satisfaits. Pour moi le sommeil vient vite mais je me réveille relativement tôt le lendemain.

Je mange léger, comme d'habitude, je n'aime pas courir avec quelque chose dans le ventre. Arrivés à Hyères, une heure avant le départ, comme prévu le vent est là, la partie en bord de mer inquiète ceux qui connaissent le parcours. Je ne me concentre pas là dessus, mon seul objectif est d'améliorer mon record d'1h33 et de me faire plaisir. Meme si la météo n'est pas de la partie, l'ambiance est bonne et on court dans un cadre sympa et nouveau, tout me convient.

Le départ est donné pile à l'heure, les fauves sont lachés. Ca se bouscule, chacun veut se faire une place, je double, j'essaye de ne pas rester collé derrière des concurrents. Mes deux collègues d'un niveau un peu meilleurs sont déja quelques mètres devant. Je rate la borne du premier kilomètre, mais quand je vois qu'on atteint le deuxième en 8'10'', je me dis que je suis parti un peu trop vite. Mais je ne lève pas le pied, chaque seconde d'avance est bonne à prendre. 

Cinquième kilomètre, voilà le bord de mer et son vent trois quart face qu'on se prend de plein fouet. Je suis dans un petit groupe, j'essaye de m'abriter, mais je pense que c'est inefficace. En plus, je me sens bien et je finis par dépasser tout le monde l'un après l'autre. Je serai très peu doublé tout au long du parcours. 

Voilà le ravito du 10ème kilomètre où j'attrape un gobelet pour boire un peu. Je regarde ma montre, 42'57'', je suis bien, je calcule que je suis dans un rythme pour passer sous l'heure et demi, ça me plait. Le vent est dans le dos puis de côté donc on bataille moins.

Arrive le passage où l'on fait demi tour et où on croise les premiers. J'encourage mes deux collègues qui ont environ une minute d'avance sur moi. Le pointage au 13eme kilomètre indique 54'43'', le rythme est toujours bon. A partir de cet endroit, je vais gagner 15 places d'après les infos de fin de course.

Je rate encore une borne, celle du kilomètre 16 mais je suis toujours dans le même rythme, autour d'1'15'' au kilo, même un peu moins. Au dernier ravito (17,5 km), je ressens un coup de moins bien, j'ai l'impression d'avoir les jambes qui tournent moins bien, mais je pense que c'est plus de la lassitude par rapport au type de parcours, moi qui préfère gambader dans mes collines. Au 19ème, on est rejoint par les derniers du 10 bornes. J'en double plein et ça me booste. Je regarde mon chrono, mon record va exploser c'est sûr, reste plus qu'à passer sous la barre de l'heure et demi et c'est tout à fait faisable. Alors, j'accelère encore, je dépasse en zigzaguant un peu. 21 kilomètres, plus qu'une centaine de mètres et ça y est, je serre les poings de satisfaction en voyant le chrono, 1h29'13'' !

Je passe par la case ravito et je rejoins mes deux collègues qui terminent en 1h27' et 1h28' puis on rejoint ceux du 10 bornes et on attend les deux derniers du semi. Tout le monde est content de sa course, beaucoup de records persos sont tombés malgré le vent, c'est super !

Au retour, on s'octroie une pause dans le même bar que la veille puis douche et repas au gite avant de remonter en Ardèche.

Ce fût un super week end, j'ai fait plus ample connaissance avec les potes du club, on était un peu hors de notre quotidien, ça change les idées, ça fait beaucoup de bien, à refaire.

Classement final : 69eme sur 649 arrivants, 13eme M1H sur 56

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !