Récit de la course : Les Boucles Chevillaises 2005, par Karllieb

L'auteur : Karllieb

La course : Les Boucles Chevillaises

Date : 3/6/2005

Lieu : Chevilly Larue (Val-de-Marne)

Affichage : 1022 vues

Distance : 10km

Objectif : Faire un temps

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Il n'y a pas de petites courses

Il n'y a pas de petites courses.

Comme mon WE était archi-booké, l'envie m'a pris, en ce vendredi 3 juin au soir, d'aller courir les Boucles Chevillaises. Deux boucles de 5 KM sur un parcours urbain assez banal, à Chevilly-Larue, dans le Val-de-Marne. Départ à 20h30. Pratique car pas loin de chez moi. J'y suis d'ailleurs allé en vélo.

A peine arrivé sur place, et alors que le 5KM était sur la ligne de départ, des trombes d'eau se sont mises à tomber. Heureusement que les vestiaires se trouvaient dans un grand gymnase où il y avait toute la place voulue pour s'échauffer. Mais comme par miracle, la pluie s'est arrêtée de tomber quelques minutes avant le départ du 10KM. Tant mieux pour moi.

Sur la ligne, pas plus de 130 coureurs et coureuses (114 ont terminés). Une petite course de banlieue mais avec une vraie ambiance, un orchestre New-Orleans pour chauffer la salle, une arche d'arrivée toute blanche et un beau soleil avec une température juste bien. Plus quelques spectateurs sympathiques.

Premier tour : je me suis retrouvé au coude à coude avec deux coureurs. Le premier, un peu étrange, ne répondait jamais lorsque je lui parlais. Pas étonnant... J'ai finis par m'apercevoir qu'il était sourd ! Quant au second, c'était un local, souvent encouragé sur le parcours.

Mais local ou pas j'ai accéléré progressivement au deuxième tour et je les ai lâché tous les deux au train. J'étais assez content de moi jusqu'à ce qu'un jeunot, en short en toile et tee-shirt en coton, me dépose tranquillement, l'air de rien. C'est beau la jeunesse !

Ce qui ne m'a pas empêché de finir à bloc, seul sur la ligne, sous les encouragements du speaker et en 43'53" (à 30" de mon record sur la distance). Petit étonnement au passage : alors que ma FC max a été évaluée en test d'effort à 180, pour la première fois en course, je suis monté à 184 ! Peut-on, avec l'entraînement, monter en fréquence ? Je ne sais mais si quelqu'un a des lumières la-dessus, je suis preneur.

Après tout ça, j'ai eu droit à un beau tee-shirt bleu, une bouteille d'eau et une pomme. Et je suis rentré chez moi, satisfait.
Comme je le disais, il n'y a pas de petites courses. Une course à taille humaine, pas trop chère, sans prétention pharaonique, c'est parfois bien agréable. Et puis, après tout, les 10KM, il faut toujours se les avaler.

Sportivement

Karllieb

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !