Récit de la course : Triathlon des Lacs 2010, par Papy

L'auteur : Papy

La course : Triathlon des Lacs

Date : 4/6/2010

Lieu : Lusigny Sur Barse (Aube)

Affichage : 3158 vues

Distance : 105km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Partager :

4 autres récits :

Lusigny, sa plage, ses triathlons et... Son soleil ?

To: 42kms@yahoogroupes.fr

 Lusigny, sa plage, ses triathlons et... Son soleil ?

http://minilien.org/wbj http://minilien.fr/a0ltqn  

http://minilien.fr/a0ll0h

Triathlon de Lusigny...

1/ La journée du Samedi
2/ L'avant course
3/ Le triathlon LD de Lusigny(près Troyes)

****************

1/ La journée du Samedi

La saison des triathlon commence et ce WE du 5/6
juin le TOS Triathlon organise son WE
à Lusigny. Avant d'attaquer le vif du sujet du Dimanche avec le LD (3/82/20),
c'est les Avenir1 qui commencent ce samedi après midi avec une belle 3ème place
de Baptiste dans les poussins. Les Avenir2 vont prendre la suite.


Theo plage


Théotime s'échauffe (pour une fois), il est au
top avec 5 fois du vélo et 4 fois de CAP depuis
le début de l'année(sic), heureusement il nage 2
fois par semaine et, avec son collège est devenu
champion inter régional, invaincu, de... Rugby !!!
Ils auraient du faire les France à Paris, mais un
souci de logistique leur enlève la
possibilité de défendre leur chance.

Theo nage

Départ est donné et voilà que lors de
l'australienne il me signale qu'il y a des
Minines dans sa courses et qu'il ne se battra pas contre eux.
Il sort bien de l'eau, en 4ème/5ème position,
frais comme un gardon et file à la transition.
La ou il a gagné ses courses précédentes, il
"merdoit" lamentablement et ce n'est que 9ème
qu'il sort du parc. Signalons quand même que le
parc à vélo de Lusigny désavantage ceux qui sont
loin du centre car il faut faire des A/R dans
l'allée. Et comme Théotime est au bout...

La partie vélo est correcte, mais il n'est pas satisfait que je le vois arrivé.
Il est 5ème/6ème, n'arrive pas à ranger son vélo,
perds encore du temps et des places
à la transition. Il est loin le début de saison
ou à Tinqueux, en vélo, il allumait
tout le monde. Je lui indique le benjamin devant lui à la sortie du parc et il
remonte se coller derrière.

Il est tranquille car après avoir doublé quelques
concurrents, des 3 devant lui, il
n'imagine que celui qui est devant lui dans sa catégorie. Il le doublera à 200m
de l'arrivée, faisant juste l'écart pour ne pas
être rattrapper et finir son triathlon
en roue libre. Malheureusement pour lui devant,
le second est aussi benjamin, cela
ennuira Théotime d'autant plus qu'au Class triathlon il avait fini derrière.

C'est peu important car ce que je retiens c'est
que Théo a semble t il pris plaisir
au 3 disciplines, même s'il est déçu par son
vélo. Il est fier de porter sa tri-fonction aux couleurs de Sézanne.

Maintenant il lui reste le Der avant de faire
l'Altriman et surtout Embrun ou il me souvient sa
déception d'y avoir fait 4ème...
Ah s'il s'entrainait sérieusement... Peut être un
jour, mais avec plaisir, car sinon si cela
devient une corvée, les résultats et satisfactions ne suivront pas.

Papy

Ensuite le Tri Sprint est à l'honneur avec les relais.
Mes amis sézannais piaffent d'impatience au départ sous le soleil de plomb.
Les filles partent d'abord et Peggy sort 4ème de
l'eau, court et fait une excellente
transition pour sortir 3ème du parc avec une
belle avance. Va t elle créer la surprise ?
Pour cela il faudrait qu'elle ait acquis un peu
de "jambes de vélo" depuis la sortie
du club.
Derrière Céline n'est pas loin et entame sa partie préférée.
Les garçons sont aussi partis suivi de peu par les relais.

Cédric s'amuse un peu, sors second de l'eau et
passe son relais. Cela faisait longtemps qu'il ne
s'était pas fait autant plaisir en sport, son
sourire éclatant en témoigne. Espéront que ses
petits soucis physique se résolvent de manière perenne.
Jacqu'O n'est pas très loin derrière, il s'est
quand même un peu réservé avant de passer son relais car demain il fait le LD.

Jacko

En individuel, Jean Claude, qui ne savait
quasiment pas nager il y a 18 mois, sort
honorablement et fera l'un des meilleurs temps vélo.
Ludo, en bonne position après la natation, part
fort en vélo, il veut oublier la Rayée ?
Charly sors une bonne natation, mais il manque
encore un peu d'entrainement en vélo pour réaliser son potentiel.

Les filles reviennent du vélo. Nous guettons et
voyons aussi passer les premiers hommes.

Dumoule sur le LD


Puis les pelotons grossissent et voici Céline qui
arrivent en boulet de canon sur
son vélo de CLM. Elle a le sourire !
Mais ou est passé Peggy ?
Le manque de puissance s'est cruellement fait
sentir sur ce parcours pour les rouleurs.
Plusieurs minutes derrière Céline, elle apparait
au milieu d'un peloton d'hommes.
Le sourire est toujours au lèvres, mais le manque
flagrant de puissance fait visiblement une grosse
différence avec ceux qui la double encore.

Vitry

Jean Claude est passé trop vite, je ne l'ai pas
vu, tout comme Charly, par contre Ludo en remet
une couche, je le trouve bien fringant aujourd'hui

Les filles du relais, Mag et Annie, en termine
aussi, rouge peut être, mais souriante surement.
Elles se sont données à fond sur ce parcours
difficile. Valérie a un peu d'avance sur
sa copine "d'école", mais sa gastro lui laisse peu de chance de finir devant.

La ligne d'arrivée est franchie pour tout le
monde, et la fatigue, avec les premières
chaleurs, se voit significativement sur les
visages. Mais le plaisir d'une aussi belle
journée fait vite oublier les courbatures...

Pourvu que le lendemain le temps soit au même niveau...

=======================================================

2/ L'avant course

Dimanche, nous voilà à Lusigny pour ce premier triathlon de l'année.
Je vais suivre particulièrement 2 personnages
qui, au soir d'une soirée bien arrosée,
pour une occasion très festive (le passage à la
dizaine supérieure d'une personnalité
marnaise), ont pris le pari de faire ce triathlon
LD pour leur premiere compétition
dans ce sport.
Autant pour l'Koé, même si son surnom c'est
"PatleDeb'", le long, il connait et, à moins
d'une blessure ou accident, il finira, même dernier.
Autant FredJee peut être qualifié de newbee...

FredJee
  FredJee


Cela ne fait que quelques mois qu'il s'entraine
d'arrache pied pour réaliser ce triathlon.
Mais il manque cruellement d'expérience. Certains
lui ont même prédit les pires cauchemars pour finir cette compétition.
Il ne s'est pas affolé, à très bien préparé son
affaire, s'axant surtout sur la natation.
En effet, le vélo étant quasi plat et faire un
semi marathon étant déjà un territoire
connu de lui, il a préféré s'occuper particulièrement de l'inconnue natation.
Il me souvient ses premiers entrainements ou il
avait du mal à enchainer les longueurs
avec constance.
Or sur ce triathlon, pour la dernière année, la
natation a une place prépondérante avec(au moins) 3kms (voire bien plus !)
C'est donc l'écueil premier de ce triathlon. Qui fait une bonne nage sait que,
sauf blessure ou accident(bis), le bout de ce triathlon il verra !

Il est donc un peu plus de 9h lorsque j'arrive sur site et je file voir l'Koé.
Il est mal en point car bronchiteux, sinuseux,
enfin... Depuis plusieurs semaines
il passe d'antibiotique en antibiotique sans que
ses soucis de santé ne se résorbent.

Après avoir fait un stage avec une cheville
foulée, manqué de sommeil, il est maintenant
malade quasi chronique. Ce n'est pas évident pour
lui de préparer son Embrun dans un état pareil.
"Pas grave" dit il comme à son habitude, je finirais quand même !

Je file tourner les jambes jusqu'à Géraudot et
constate qu'elles tournent avec aisance.
J'ai 1900kms au compteur, c'est donc un gros kilométrage pour moi,
mes cuisses m'en remercient.
C'est donc confiant que je rejoint le parc ou j'y
retrouve tous mes camarades de jeu.

Président
Le président, Franck, inquiet pour son genou,

Dumoule

Dumoule, le semi-pro , qui cartonne
à pied et monte en puissance à vélo, Marie, qui
revient de Fort Boyard avec une gorge
bien prise qui l'obligera à l'abandon après la natation.

JeanPhi

Jean-Phi toujours aussi cool,
Bruno affuté en vélo et

Jackoo

Jacqu'O plus concentré que la veille.

Je suis à coté du FredJee et je sens celui ci
légèrement tendu. En fait, pour lui
l'examen de passage va être sa sortie de l'eau.
Comme pour moi d'ailleurs car nous
allons voir si les mois d'entrainement vont payer ou pas.

Je rappelle que j'étais sortie dans les 450ème il
y a 2 ans, si je pouvais faire 350 cette année je
serais content et cela signifierais une bonne progression.
Je retrouve aussi un Koé qui parait complètement
détaché auprès de sa femme Kat.
Sa décontraction apparente lui permet de
repousser le trac qui monte doucement à
l'approche du départ.

Car au triathlon, le moment le plus intense émotionnellement, c'est le départ.
Lorsque des centaines de fous furieux sont lachés
sur la plage, la lessiveuse se met
en route et les gnons volent !
C'est cela que ne connaissent pas nos 2 débutants, mais même les vieux loubards
se font surprendre...

Nous nous habillons et avec la chaleur les scènes sont comiques avec
les combinaisons qui collent. FredJee est impressionnant de concentration
alors que le Koé rigole sans arrêt. 2 manières de gérer la pression du à
l'inconnue. Je me bagarre avec la mienne et nous filons vers le départ
voir les filles se mettre à l'eau.

Je perds tous mes copains à l'approche de l'eau,
pas grave, j'ai besoin d'un peu
de solitude pour tenter de m'échauffer.
Malheureusement tout le monde est sorti sur la
plage pour le départ féminin que nous regardons...
Discrètement je replonge rapidement faire du sous
l'eau car celle ci est excellente.
Cela me rassure c'est un plaisir d'être à flotter dans les roseaux.

===================================================================

3/ Le triathlon LD de Lusigny(près Troyes)

L'appel est fait, le décompte aussi, c'est parti
je choisi la droite de la plage.
Aïe, ouille, cela bastonne pas mal, mais instantanément je tourne en 2 temps et
ne m'asphyxie pas. C'est une première bonne surprise, j'ai appris à respirer
dans les moments à haute tension.

Bing... Je viens de prendre mon premier coup de talon dans l'oeil gauche.
Jamais je n'avais été frappé aussi fort. Je vois des étoiles et m'inquiète
pour mon oeil, mais apparemment je ne suis pas ouvert.
Je tente de me reconcentrer sur ma nage, estimant qu'il sera temps,
lors de l'australienne, d'évaluer si des soins sont nécessaires.
Je suis fort pertubé par ce choc et les quelques minutes suivantes resteront
celles de la survie en lessiveuse. Je ne nage plus, je me protège en tentant
d'avancer.

Me voilà quand même à la première bouée ou, sitôt
passé, cela s'élargit et je peux
reprendre à nager. Je passe en 3 temps pour me
relaxer et tenter d'oublier le choc
subi. Je tente de prendre l'aspiration mais
souvent les zigzag du meneur m'oblige
à le lacher. Je dois accélérer pour ne pas me le reprendre lors de son zig ou
son zag suivant. Nouvelle bouée et retour sur la plage...

Lors de la sortie je n'ai plus mal à l'oeil alors je repars à l'eau.
Clairement je suis bien mieux placé qu'il y a 2 ans car je ne suis pas seul
Je fais même un coucou à Ludo tout étonné de me voir là.

Je replonge et tente de reprendre des pieds.
Ceux ci sont de plus en plus droit car les zig zagueur nous ont quittés.
Le plaisir de nager est grand et les 2 autres bouées sont passé avec plaisir.

Je suis toujours avec le même groupe même si j'ai de plus en plus de mal
à suivre. Je ne vois pas des pieds arriver sur la gauche et voilà que
pour la seconde fois je me prend un coup de talon dans l'oeil gauche.
La surprise est totale et cela me déclenche 2 crampes jumelles aux 2 mollets.
Le stress causé dans mon corps à généré des
réactions d'alertes disproportionnées
et innoportunes.
Je manque de m'étouffer et je suis obligé de faire la planche ventrale pour
me détendre, j'ai l'impression que mon oeil gauche enfle et que mes paupières
tombent. J'ai un léger moment de panique en supposant l'arcade ouverte.

Je tente de rassembler ce qui me reste d'énergie pour relancer la natation.
Mais le final sera calamiteux et je désespère de finir cette natation
avec un oeil en bandoulière.
Me voilà sur la plage, je me lève et tente de défaire ma combinaison.
J'ai mal à l'oeil et n'arrive pas à me concentrer sur mes gestes.

J'ai du mal à enlever le bonnet, j'ai l'impression de m'arracher l'oeil
lorsque je tente de décoller la lunette. Après 3 tentatives je tire fort
en priant qu'aucune plaie n'est venu aggraver mon choc.
Mon oeil reste en place malgré une forte ventouse
et l'air dessus me fait ressentir
un fort volume. Je m'imagine déjà un beau cocard pour la fin de la course.
Mais, apparemment, pas de sang, c'est déjà cela de gagné.

Je n'arrive pas comme il y a 2 ans à m'enlever
rapidement ma combinaison, tant pis
pour moi, je suis mauvais. J'arrive au parc et vois FredJee se déshabiller.
Youpi, il a déjà en grande partie réussi son pari. Maintenant il lui reste à
gérer son vélo et sa natation pour rentrer correctement sans souffrance.
Bravo à lui, le regard plein de fierté qu'il m'a lancé lorsque je l'ai croisé
en disait long sur son plaisir.

Je me bagarre toujours avec ma combinaison et comme mon fiston, je merdois ma
T1 comme un débutant. J'avais pourtant révisé, mais je perds du temps dans des
indécisions mal à propos.
"Pas grave" dira un ami débutant, alors je file
vers la sortie du parc et enfourche
mon destrier. Compteur mis, je tourne les jambes et la vitesse monte vite.

papy

Je suis bien (trop ?), je remonte rapidement des paquets. Le fait de sortir
mieux placé je vais pouvoir m'accrocher à de bons rouleurs pour mentalement ne
pas me faire décrocher. Même si à 7 ou 8 mêtres l'aspiration est nulle, le fait
de rouler de concert nous permet de remonter bien des paquets.

Jacko

Je remonte le FredJee dont je remarque rapidement que comme Peggy la veille,
son pédalage manque singulièrement de puissance.
Il faudra cet été avaler quelques
kms pour envisager passer un bon vélo à Gérardmer, notamment dans la rayée.

Dumoule

Une petite tape, il me répond avec la sérénité de celui qui maitrise son sujet.
J'espère simplement qu'il saura s'accrocher un
peu à certains wagons pour ne pas
trop sombrer dans le classement.
Nous voilà au croisement de Géraudot...
Virage à 45° et nous voilà vent de face. Je pense à m'hydrater pour ne pas
tomber sec et remplir ma gourde à la bosse de Dosches.
Ce premier tour se passera, comme le second, à une vitesse élevé pour moi de
presque 33MY...

papy  

A l'entame du 3ème tour, juste
après que Bouttier puis DFF m'ait
pris plus de 20kms d'avance, je vois de gros nuage poindre.
Bruno avait espéré
que la pluie attendrait la fin du vélo, il n'en fut rien.
Alors que je m'approchais de Dosches, toujours à
la même moyenne, voilà que l'orage
tombe sur nous à gros fracas.

Jacko

J'ai même le
plaisir(sic) dans la ligne droite dans le bois
au revetement endommagé d'avoir un coup de grêle comme à Embrun 2008.

Papy

Nous nous regardons avec un gars de l'Ecac et nos rythmes s'écroulent.
Nous discutons sur nos envies de terminer sous ce déluge, la grêle me
piquant les épaules nues. Je rale car j'étais
bien mais je ne suis pas un cascadeur
du vélo et rapidement ceux que j'avais distancé
dans le tour précédent me remontent.

danseuse .????
Danseuse non économique...

J'essaye bien de relancer, mais je n'ai plus la
moelle, et, comme à l'habitude dans
ce genre de situation, j'oublie de me ravitailler.
Je tenterais bien de relancer à partir de Lusigny
et je ne perds plus de place mais
ma vitesse moyenne est bien tombée. En quelques
kms je ne suis plus qu'aux alentours
de 31MY, perdant de nombreuses minutes au final du vélo.

papyu

De plus, comme beaucoup, j'ai mal au ventre et
j'ai oublié de boire de l'énergétique.
Alors, après une T2 très moyenne (je manque de
faire tomber mon camarade de l'Ecac)
Je repars en courant très cool. Je ne suis pas la
pour me défoncer, par contre, fort
de mon expérience d'il ya 2 ans, je vais gérer
les 4 premiers kms en prenant d'entrée
du Coca, additionné d'eau pour faire disparaitre
cette barre ventrale que presque
tout le monde connaitra.

La CAP se fera finalement sans histoire et dans
un grand plaisir en accélération constante.
Je ne dois pas être loin des 4'/km sur la digue
finale après avoir démarré à presque
6'/km.

PatGLassaugeMarsille  
Je croise mes copains du club de Vitry qui, sur
ce genre de parcours, me laisse loin
derrière...

LassaugePG

Dumoule

Je croise un Dumoule en pleine bourre, il fera une belle place.

Jeanfi
Je croise au même endroit Jean-Phi, 2kms derrière
moi, apparemment en bonne forme.
Je loupe le Président dont j'ai le grand plaisir de voir à l'arrivée en bonne
forme (même si soucieux pour son genou).

  Jacko

Je croise de loin un Jacqu'O et un Bruno
bien embété par des soucis stomacaux. Ils ne sont
pas au top de leur possibilité,
malgré un parcours vélo tonitruant de Bruno. J'aperçois devant eux, le FredJee
qui gère toujours avec bonheur et... Et... Ou est le Koé ???
A l'amorce du dernier tour je crois apercevoir,
au loin, la grande silhouette du débutant.

CAP

C'est effectivement son style, mais... Il ne va pas bien vite !
J'ai quelques inquiétudes et lorsqu'il est à porté de voix, je le chambre.

PApy
Aucune réponse...
L'inquiétude monte et je n'ose insister. Souffre t il ?
200m plus loin je suis à son niveau et n'arrive pas à tirer un sourire du Koé.
Il est malheureux car une barre ventrale
l'empèche de s'exprimer dans sa spécialité.

Il a (trop?) gérer sa natation et son vélo pour tenter de faire un 20kms dans
les 1h30'. Las... Il se bagarre pour tenter
d'approcher les 2h et cela le navre.

Koé
Je le laisse rapidement, ne trouvant pas les mots
pour l'aider dans son épreuve.
Voilà la digue ou l'an dernier je m'étais trop arraché.

Papy  

Je continue ma remontée
et voit avec plaisir le ligne d'arrivée se franchir.

Je suis bien et même si je n'améliore que peu mes
temps de 2008, je gagne plus de
100 places, principalement en natation.
Comme le parcours vélo est loin de m'avantager, je suis heureux du résultat qui
me place dans la première moitié du classement.

Papy

Vivement la montagne pour valider la préparation actuelle !

Pour conclure sur mes 2 camarades,

FJ
le FredJee terminera épanoui son premier LD
cela lui ouvre de belles perspectives, si tant
est qu'il conserve cette humilité
qui lui a permis de bien gérer son épreuve.
Pour le Koé, le bilan est plus mitigé. Bien
évidemment il était là pour apprendre
et il a géré ses transition "piano-piano", mais
n'oublions pas que l'objectif est
Embrun. Avant il y a déjà la Cyclosportive des 3 ballons (205kms 4300D+) puis
le Half Pyrénéen du Garotxes qui donneront des indications.
Mais un travail de musculation vélo s'annonce de plus en plus important pour
passer un cap et arriver ainsi à une CAP plus performante.

R/V est donc pris avec les Belles Filles de la cyclosportive des 3 ballons !

Bonne semaine à tous !

L'Papy_un_peu_tendu_vue_de_l'Altriman


"Zoo, la ménagerie libre de la course à pieds et + si affinitées...."

1 commentaire

Commentaire de l'ourson posté le 14-07-2010 à 00:32:00

Ab ben bravo L'Papy !! RV à Embrun pour t'encourager sur le parcours IM ;-)))

L'Ourson_p..._b..._sur_le_CD_seulement_;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !