Récit de la course : Trail des Marcassins - 34 km 2013, par freethunder

L'auteur : freethunder

La course : Trail des Marcassins - 34 km

Date : 3/2/2013

Lieu : St Brice Sous Forêt (Val-d'Oise)

Affichage : 643 vues

Distance : 34km

Matos : Trabuco 13
Tshirt mizuno thermo
Veste Gortex

Objectif : Se défoncer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

11 autres récits :

Vivement l'été ;)

Des Marcassins j'en ai pas croisés un seul.

En même temps, il devait dormir vu ce qu'ils ont marchés la nuit d'avant pour nous preparer le terrain :)

 

Voila Départ pour le 34 km et pour mon frangin qui faisait s'est debut en trail sur le 17 km.

Arrivée 1h avant j'ai quand meme trouvé le moyen d'arrivé à la derniere seconde sur la ligne de départ.
Pas d'echauffement, rien ormis un conseil de mon frére qui me dis de partir vite pour je sais plus quel raison..


1 2 3 PAN.
Comme m'a conseillé mon frère, je part také.
Genre dans les 15 premiers pendant 1 km.
Boue, Gadoue, et cote. Et tout de suite ça calme.
Je ralentie un peu...
Le départ était donné à 2 endroits différents. j’étais a droite

Les km s'enchainent et la boue aussi. Pour le moment on essaye de faire attention ou on met les pieds, histoire de les garder au sec, un maximum de temps.
Quelques enchainements super sympa en descente, qui d'ailleurs sont bien marqué par nos amis vttistes.
Ça descends fort, c'est trop bien, des singles, je kiffe

Passé 20 min, les positions commence a se figer.
Depuis le Km 10, je cours avec 2 ou 3 personnes, on se double, redouble, on reste en file indien, mais bon on reste relativement groupé. Ça fais passé le temps

Le parcours est rigolo, car on a pas mal de croisement, on peut apercevoir les 1er ou les derniers, c'est motivant ou pas....

Beaucoup de monde sur les côtés, des bénévoles, des marcheurs, avec toujours des mots sympa, et surement pleins de photos.

Voila on arrive sur les 3 derniers km avant la fin de la première boucle et la je me fais passer par 3 fusées. C’était les 3 premiers de la course des 17 km qui me double en bal... Ils nous en repris 15 min sur 16 km.
Je les encourage car il se tire la bourre mais n'essaye même pas de les suivre.

Fin du tour difficile.
Enchainement de petite montée et descente avec des petites marres d'eau, avec bout de bois en pagaille.

Bon la j'essaye même plus d’éviter je tire tout droit dans la gadoue...

 


Voila 17 km, 2 verres d'eau et ça repars pour le deuxième tour.
J'ai largué mes 2 compères qui on fais une pause technique (pipi) et mangeage solide.

Je pense faire de même mais, je sais qu'on va se retaper une cote d'ici 1 km. Du coup, je décide de courir jusqu’à la cote, la monté rapide et après je pourrais me posé 2 min pour pipi et ravitaillement solide.
C’était la bonne solution. Je n'ai jamais revu mes 2 compères.

J'avais peur que cette deuxième boucle soit longue car, refaire le même parcours, c'est toujours démotivant.
Bon la on peut dire que la deuxième boucle ne ressemblait plus à la première. Car entre temps, plus de 400 personnes étaient passé par la.
La boue s’était transformé en gadoue.
La gadoue en bouillasse collante
et les parties sèches n'existaient plus :)

Bref, une nouvelle course. Je sens que mon rythme descend mais bon je me fais pas reprendre, au contraire, je remonte quelques personnes.
Par moment, j'essaye de me calmer un peu car j'ai peur du coup de moue.
Je remanger une potion magique et essaye de boire régulièrement.

J'ai toujours les jambes pour mes singles en descente ;)
Pas de douleur mais ca tire un poil ;)

Je m’aperçois que je suis fort en montée et descente comparé aux autres, mais qu'ils me reprennent sur le plat. Ça tombe bien, le plat yen a pas vraiment sur ce parcours.

Km : 25, personnes encore ne m'a doublés depuis le 2 tour.


Et la 1 guse arrive d'un coup sur moi.
Je me dis qu'il va me déposer sur place, mais bon non il reste plusieurs km derrière moi.
Je sens bien qu'il va me dépasser sur la fin mais bon. Je peux rien faire, donc on reste comme ca.

On rattrape un gars qui s’avère être un pote à lui.
Il papote un peu, je reste derrière, on parle un peu.
Et la il accélère.


Il reste 3 km mais je sais que c'est la merde qui nous attends.
Enchainement de montée descente dans une bouillasse énorme.

Bon je double son pote et j'essaye de lui collé au train.
Il me distance doucement mais surement, 1 3, 5 10 40 mètre.
Le trou est fais.
Reste 2 km et la dernière grosse cote.
Et la il s’arrête pour faire la cote en marchant.
Hop hop hop, ca me booste. Je voulais marché aussi mais bon je décide de la faire en courant.
Hop, je le reprends a mi cote. Une tape dans le dos pour le motivé a recourir, mais bon il me dis qu'il est "bon prince" et me laisse partir...

A ce moment on est tous les deux dans le pétard mouillé (intox à mort).
Je continue sur ma lancé et la surprise, mon frère m'attends un peu plus loin.
1h30 qu'il m'attend la. Il est sympa mon frère.
Tout étonné de me voir arrivé, il pensait pas me voir avec 15 à 30 minutes.
Il m'encourage et court avec moi.
Je m'enflamme, j’accélère mais je vois toujours pas la fin.
Il s’arrête car ça devient trop gadoueux et vu qu'il était changé. Il me dis "arrivé dans 1 km" je t'y attends.
Je me retrouve tous seul, mais bon je continue fort.
Je double au moins 4 personne sur le dernier KM. CA ça motive.

Et la je ne vois plus personne devant donc je ralentis, mais bon je me retourne quand même ;) (esprit de compétition oblige ;) )
Et la je vois mon gus qui arrive au galop, (oh punaise pas moyen). Je remet un také, on finis au sprint et je réussi a garder ma position. Il finis 4 secondes derrière.
Je l'attends passé la ligne et une bonne accolade s'en suit.

C'est ça l'esprit trail. Toujours de la bonne humeur et de la camaraderie. Si je l'avais senti en détresse je serais resté avec lui pour qu'il finisse bien et il aurait fais l'inverse s'est sure.

Aprés discussion, il s'avere que je l'avais deja rencontré au trail de la ferme d'ecancourt.
Il m'avait fais la meme. Rattrapé sur les 3 derniers km mais la il m'avait grave distancé sur la fin.
C'est drole, meme situation quelques mois aprés.
Bon la j'etais mieux a priori car il n'a pas reussi a refaire son coup

Voila Fin de la course, cacahuete, 4/4 et de l'eau.
Je prends mon t-shirt et direction voiture car il fais pas chaud non plus.


Au final :

Mon frère fini ses 17 km à la 89 position sur 270 en 1h46
33eme dans sa catégorie.
Le tout sans chaussure adéquate, ce qu'il l'a énormément pénalisé, mais bon. Il s'en tire bien.
J’espère qu'il voudra en refaire d'autres.

Pour info, il n’arrête pas de me dire qu'il n'a pas la forme, qu'il n'est pas entrainé, etc, etc.
Mais bon, je sais que c'est un bon coureur, meilleur que moi s'il s'entrainait plus.


Moi je termine mes 34 km en 48 positions sur 212 en 3h27
23eme dans ma catégorie.


Surement la première course que je fais ou je ne termine pas à la ramasse et subissant la fin de course.
Je finis fort, je pense avoir bien géré les côtes et les descentes.
Il est clair qu'il me manque encore beaucoup de pratique sur du dénivelle.


Je vais bouffer de la marche et de la cote

Je pense qu'il va falloir que je m'achete un ptit foulard Kikourou pour ne pas rester seul lors de ces courses.

 

Merci de m'avoir lu ;)

 

 

 

2 commentaires

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 06-02-2013 à 10:42:06

Bravo pour ta course freethunder et j'aime bien ton récit assez vivant et même rigolo !
Par contre un conseil (si je peux me permettre) la prochaine fois n'écoute pas ton fréro, laisse le partir vite, il le peut sur un 17km mais sur le double il faut savoir être patient.
La preuve, tu pars 15e et tu arrives 48e ;-)
Sur chaque épreuve on apprend.
Bonne récup.

Commentaire de freethunder posté le 06-02-2013 à 11:09:03

Oui, il s'en veut aussi, car lui il part dans les 10 et arriver 89 :)

Mais bon, comme je suis arrivé en catastrophe sur la ligne de départ. Ca m'apprendra ;) (experience +1)
De toute facon, je prétendais pas a avoir une meilleure place.
Je suis bien content déjà ;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !