Récit de la course : Beaujolais Villages Trail - 63.8 km 2013, par celine69+

L'auteur : celine69+

La course : Beaujolais Villages Trail - 63.8 km

Date : 14/4/2013

Lieu : St étienne Des Oullières (Rhône)

Affichage : 798 vues

Distance : 63.8km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

12 autres récits :

BVT 2013 ou la belle surprise

Le Beaujolais Villages Trail possède des atouts qu'aucune autre course ne pourra jamais égaler à mes yeux.

 Tout d'abord, c'est le premier trail auquel j'ai participé il y a déjà 2 ans et c'est donc celui qui m'a donné envie de réellement m'essayer à cette discipline. Et puis le Beaujolais, c'est ma région, mes racines si agréable à découvrir en courant.

Donc c'est tout naturellement que je m'inscris sur la longue distance (64km) car plus c'est long, plus.... c'est dur!

 Le soleil s'annonce radieux (peut être un peu trop?); Je retrouve sur la ligne de départ plusieurs têtes connues... la pression monte.... Et c'est ultra motivée (il le faudra!) que je m'élance en compagnie de mon frère et Aurélien sur cet exigeant parcours mais je le sais d'avance, nous allons nous régaler!

 Je pars donc en queue de peloton (comme d'hab!) avec comme objectif premier de terminer l'épreuve en en profitant au maximum...donc pour cela il va falloir gérer les 9 à 10h de course.... Les jambes semblent bien répondre en début de parcours et je me freine donc pour....durer!

Mon père et mon oncle nous assistent en début de parcours et m'indiquent rapidement que je suis 2e fille en partant du 1er ravito km7... Oula! même si je sais que nous ne sommes que 9 filles courageuses (inconscientes?) je me demande si je ne suis pas partie trop vite...

Je trouve que la chaleur est déjà bien présente et m'oblige donc à m'hydrater le plus possible. Après les charrois de vignes, nous gagnons la ferme de Ste Marie et mes terres d'entrainement préférées. Après un passage sur les crêtes nous offrant un magnifique point de vue sur le Mont Blanc, les monts du lyonnais, nous basculons sur mon village (le plus beau!) par la descente de la source de Fayolles qui passe toujours mieux en compét qu'à l'entrainement. A la source, ma mère aide au ravito à base de notre fabuleux breuvage... euh non, ça ce sera pour l'arrivée mais l'eau de la source c'est déjà grand luxe!

Nous poursuivons dans la vallée de Cherves, une petite photo et hop, pas le temps de réfléchir, une petite montée dans le "pantus" comme on les aime! Mon père (toujours là même en haut de nulle part!) me réapprovisionne en eau et m'indique que mon frère fait course commune avec Yann en 10ème position. Ca me motive et j'enchaine donc avec un single très sympa avant de rejoindre la Sablière. A entendre une voix féminine juste derrière moi, je comprends que rien n'est gagné et mets donc mes écouteurs pour être plus concentrée... elle me parait bien piplette pour tenir le rythme donc...j'accélère!

Le passage sur les crêtes est encore une fois l'occasion de profiter de la vue exceptionnelle que nous offre cette première journée de printemps... mais pas le temps de s'extasier, aussitôt nous plongeons (c'est le cas de le dire!) sur le Pérréon avec en tête la montée sèche pour regagner (c'est le cas de le dire!) les landes beaujolaises. Cette grimpette redoutée depuis la reconnaissance faite il y 3 semaines passe finalement bien et j'arrive sereine au ravito km29 à la croix Marchampt. Et là, oh surprise, repart juste la première fille... Alors là faut qu'on m'explique?!!! Elle garde donc quelques centaines de mètres d'avance et limite je me freine dans la descente nous menant à Marchampt de peur de prendre la tête de la course féminine. Nous ne sommes qu'à mi course!!! Et c'est la première fois de toutes les courses que j'ai faite que cette configuration se présente à moi... Ne pas s'emballer, gérer... Ces phrases tournent en boucle dans mon esprit. Je décide de courir à mon rythme et double... on verra!

A Marchampt km35, l'accueil y est plus que sympathique, on me reconnait comme la coureuse locale en m'encourageant. Comme je l'avais espéré les jambes restent légèrent, je mets les compteurs à zéro en me disant que la course commence réellement maintenant. La chaleur commence à se faire sentir, je sors les bâtons pour l'ascension de Soubran et ces 500m D+. Je distance à l'usure ma concurrente que je ne vois plus... ouh ça sent bon!!! Je double quelques gars qui commencent à souffrir et gagne Soubran sans trop de problème. La vue y est splendide mais pas trop le temps de s'émouvoir, il va falloir attaquer la descente et la partie du parcours que j'avais trouvée longue jusqu'à Bonnevay, km42.5. Le ravito se montre le bienvenu après une grimpette où je papotte avec un gars très sympa. On échange quelques boutades avec les bénévoles ... les filles "déguisées" me proposent même de me donner leur foulard en guise de couvre chef... Bon, c'est pas le tout mais il nous reste encore 1/3 des kms à avaler!

On enchaine descente prudente hors sentier dans les bois... et encore et encore des montées!!! Un peu avant la croix des Forces je retrouve mon coach préféré d'aquabike et sa fille qui courent un peu avec moi... ouh ça fait plaisir!!! Je me dis que le plus dur est passé mais je n'ai pas d'indication sur une remontée éventuelle d'une fille... Allez ça devrait le faire, les jambes répondent toujours car je cours à l'économie depuis le début.

Je descends en direction de Romarand où mes amis d'enfance m'attendent en terrasse, Alex me suis sur quelques mètres, Fabien me tend une coupe de champagne... "Euh on verra, pas tout de suite, peut être dans 2h???" Je poursuis la descente jusqu'à Varennes, mon père m'encourageant dans mon sillage. Au ravito km50, l'accueil est encore génial et je repars motivée à bloc pour gravir la dernière (vraie) difficulté du parcours... la place aux filles!!! Je la connais plus que par coeur car à moins de 500m de chez moi... ça passe sans trop de problème et je commence à réaliser que ça sent bon la victoire... Je rattrappe 2 coureurs rencontrés lors des recos organisés notamment sur notre course la Calad'Trail. L'un d'eux me rappelle m'avoir dit que je devais être souvent dans les 1ères. Je lui avais répondu que non pas du tout... C'était peut être un présage!

Nous courons donc ensemble juqu'au dernier ravito où je retrouve Christophe, membre de notre association Beaujol'Aventure Trail et sa compagne. Il m'annonce que mon frère termine 5ème juste derrière Yann... Waouhhh! Encore une source de motivation supplémentaire! Et c'est parti pour les 6 derniers km, je me retourne, pas de filles en vue mais j'ai vraiment du mal à y croire...

J'aperçois l'église des Ouillières, commence à entendre le speaker, une haie d'honneur 400m avant l'arrivée me galvanise... J'entends "la voilà, c'est la première fille!!!!". Dernière ligne droite, Christophe me dit de savourer, j'arrive sur le bitume, 200m, j'aperçois ma famille, mes amis, les BATs applaudissant, criant. Après plus de 9h de course, je franchis la ligne d'arrivée fière de cette victoire inespérée!!!!

Ce sont des instants qui resteront à jamais graver dans ma mémoire... Seul le sport et le dépassement de soi même sont capables de vous procurer autant d'émotions. Je remercie tous les bénévoles rencontrés tout au long du parcours, merci pour les 2 bouteilles offerte à l'arrivée contre une bise, de même que les félicitations du cuisto... leur sourire et leurs encouragements ont été précieux, l'organisation sans faille du BVT (merci David!)... C'est une ambiance hors norme qu'on ne rencontre pas sur tous les trails... J'encourage donc tous les traileurs et surtout nos amis lyonnais à venir découvrir nos belles terres beaujolaises à travers le BVT... Rdv en 2014, venez nombreux, vous ne le regretterez pas, parole de Beaujolaise!!!!

4 commentaires

Commentaire de fred2866 posté le 18-04-2013 à 12:51:01

Sérieux !!!! 2ème....c'est formidable...je m'adresse à une star !
Et moi qui ai passé mon WE à picoler et à manger, la honte du trail...
Féliciatations pour cette superbe course dans cette campagne fantastique (pour la 356 ème fois)

Commentaire de speed25 posté le 18-04-2013 à 20:03:24

Toutes mes félicitation Céline pour ta victoire. Je regrette de ne pas avoir été présent à l'arrivée pour t'applaudir.
Super récit de ta course. Comme tu paraît facile!... ça force le respect.

De la part d'un BAT plutôt discret.

Commentaire de Benman posté le 18-04-2013 à 23:50:09

Donc la recette pour gagner une course: éviter les pipelettes et préférer les pipettes, déménager régulièrement afin de faire à chaque fois une côte "à 500 m de la maison",utiliser des recettes de grand-mère et faire croire qu'on carbure à l'eau de source...et faire des bises à l'arrivée pour se faire payer un coup... je vois...

Commentaire de Jean-Phi posté le 19-04-2013 à 10:27:27

Belle course ! Bravo ! Ne te reste plus qu'à faire profiter le groupe des offs à Lyon de tes talents de coureuse (ainsi que ton frère d'ailleurs) ! Ca te permettra en plus de vendre la course comme tu viens de si bien le faire.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !