Récit de la course : La Foulée Jean-Henri Fabre 2014, par TomTheMachine

L'auteur : TomTheMachine

La course : La Foulée Jean-Henri Fabre

Date : 12/7/2014

Lieu : Serignan Du Comtat (Vaucluse)

Affichage : 396 vues

Distance : 11.5km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

Le récit

Données course
Distance mesurée: 11,5 KM.
Température au départ: 23°C.
Temps: Couvert, vent modéré.

Données perso
Poids: 86,8 Kg.
Objectif: 1h09'15".

Tracé détaillé ici:
http://www.visugpx.com/?i=1405624353

28ème course en 28 semaines.
La Foulée Jean-Henri Fabre à Sérignan-du-Comtat dans le Vaucluse. 85% nature, 15% route.
4 KM de côte, 2 KM de plat, 2 KM de descente, 2 KM de faux plat montant, puis redescente jusqu'à l'arrivée.

Ce samedi je me réveille à 14 heures avec un mal de dos particulièrement monstrueux. La faute à un faux mouvement stupide qui m'a paralysé pour toute la semaine.
Tant pis, faut courir quand même. Triple dose mortelle d'aspirine pour calmer la douleur et on prend la route.
Impression d'avoir oublié quelque chose. Bah, ça me reviendra plus tard.
Arrivé à Sérignan à 17 heures, je me gare à 10 mètres de la ligne de départ et vais retirer mon dossard. Beaucoup de vent, ça sent l'orage.
Dans la salle, le dénivelé est affiché à l'envers. Celui qui a fait la reconnaissance du parcours l'a fait dans le mauvais sens. Rigolant
Personne de connu pour moi sur la ligne mis à part Françoise84 et sa horde de CAP Bollène. A vue d'oeil ils sont au moins 12.
Départ dans 5 minutes. Ah oui, je sais ce que j'ai oublié aujourd'hui: j'ai oublié de manger. Criant
Départ à 18h00 précises alors que je suis à deux doigts de m'endormir sur la ligne.

Le premier KM sur bitume se fait tout seul, porté par le peloton et les encouragements du public.
Et puis ça tourne à droite et on commence à grimper dans le Bois de la Montagne (oui, ça s'appelle comme ça). Chemin plus accidenté que prévu, bien fait d'avoir pris mes chaussures de trail.
A partir du KM 3 s'enchaînent 3 lignes droites vallonnées quasi-interminables.
KM 4, 23 minutes, premier ravito. J'ai mal partout et je transpire comme un robinet ouvert malgré le vent, mais ça avance bien. Par contre la section que je croyais plate ne l'est pas. Ca monte et ça descend sans arrêt.


KM 6: 34 minutes. On entame la première descente et le chemin se rétrécit et devient sinueux.
KM 8: voilà qu'on se met à alterner entre monotraces étroits et chemins larges le long des champs.
Ce que je croyais être un long faux plat montant est en fait une série de petits murs sur chemins accidentés. Quand le speaker annonçait des difficultés avant le départ, c'était pas pour rigoler.
KM 9: 52 minutes. Course gagnée. Je profite de ce long passage en sous-bois pour lever le pied.
Mal au dos, check. Mal au pied, check. Mal aux jambes, check. Mal à la tête, check. Beuh... veux rentrer à la maison. Déçu
KM 10: 58 minutes. Espérons que la course fasse bien 11,5 KM, comme je l'avais calculé.
Retour sur le Chemin des Sablons, content de revoir du bitume.
Beaucoup de spectateurs le long de la route près de l'arrivée.
1h04' au KM 11. Entrée dans le parc, aucune énergie pour sprinter. Le speaker annonce mon arrivée (merci!), petit coup d'oeil sur le chrono: 1h07'41".
11,5 KM dans la douleur et en mode zombie. Mais l'important, c'est d'avoir tenu.

Bravo aux vainqueurs et merci aux organisateurs et aux bénévoles.

Retrait de mon lot, triple dose de coca pour garder les yeux ouverts et retour à la maison avant que les muscles refroidissent.
158ème sur 226 coureurs (70%).
158% par rapport au vainqueur Thibault Sugier en 42'55".
62ème meilleure course sur 83.
Pas terrible en temps normal. Mais vu mon état, c'est un résultat inespéré.

A samedi prochain où je m'essaie pour la première fois à la course à pied avec un phare sur la tête.
Le trail nocturne de Corbières. Ca risque d'être intéressant. Langue tirée
@+ Les Kikoux.

2 commentaires

Commentaire de Françoise 84 posté le 18-07-2014 à 14:04:22

Il me semblait bien t'avoir reconnu du coin de l'oeil avant le départ... J'ai hésité à venir te "saluer" ayant peur de me tromper de personne (tu es un peu loin de tes terres, non?)... Si tu as trouvé le tracé déniv à l'envers, c'est parce qu'avant, la course était dans l'autre sens! C'est vrai que cette course n'est pas facile, mais on a eu la chance de ne pas avoir trop chaud cette année! des photos de la course sur notre site: http://www.cap-bollene.com/Site_CLUB/Accueil.html
Bises, à une prochaine et là, on se tape la bise pour de vrai!!

Commentaire de TomTheMachine posté le 25-07-2014 à 04:47:18

Hello. Oui c'était bien moi.
J'ai pas voulu te déranger parce que j'ai vu que tu étais en plein briefing avec tes colègues.

En effet, mon territoire de course est vers Marseille.
Mais en ce moment je prends les courses où je les trouve.

Bises :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !