Récit de la course : Trail des Glières - Le Dernier Assaut 2014, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : Trail des Glières - Le Dernier Assaut

Date : 5/10/2014

Lieu : Thorens Glieres (Haute-Savoie)

Affichage : 1045 vues

Distance : 22km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Le récit

Le lien sur le récit sur mon blog:

Trail des Glières - Le dernier Assaut

 


Dimanche 5 octobre, ça y est c’est parti pour normalement mon dernier dossard de la saison… sauf que j’ai déjà peut être un petit quelque chose en vue...

 

Mais bon c’est ce qui est bien avec les courses du cru c’est de pouvoir s’inscrire un peu plus au dernier moment…

‘fin bref on verra !

Petit état des lieux depuis l’UTV : le bonhomme va à peu près mais on ne peut pas dire que je m’entraine de façon assidue.

En fait plus que jamais je n’arrive plus à m’entrainer en semaine. Donc du coup depuis l’UTV, 15 j de repos et deux week-end : une sortie vélo autour du Lac + une montée au Semnoz, une super sortie dans les Aravis + un Veyrier…

Et va mos avec ça au « petit » des Glières !

 

Dimanche matin le beau temps semble être présent malgré les annonces météo . Par contre ça devrait se gâter en fin de course ou début d’aprem…

Finalement ce sera dans l’aprem donc super matinée pour ma part (ceux sur le grand parcours on dût malgré tout  choper la pluie !).

 

Arrivée sur place, parking un peu excentré mais une noria de navettes est prévu pour amener les coureurs au départ.

Mais comme il est encore tôt je décide d’y aller à pattes.

Bon d’un côté ça me permet un semblant d’échauffement en marchant, mais de l’autre c’est vrai que c’est un peu loin.

Je récupère le dossard et redescend (en navette) jusqu’à la voiture (en fait il y a tout un système de consigne de sac-coureur à côté du départ, mais comme je veux partir direct après la course, je préfère faire sans).

Bon je m’équipe à la voiture, et finalement je me retrouve quasiment le dernier coureur à la navette (reste une nana sur le parking).

Hop dépose par la navette à côté du départ, je trottine quelques mètres, pipi of the fear. Je me faufile un peu pour me rapprocher de la ligne, je suis dans le premier tiers du peloton.

Petit mot de l’organisateur, de Seb Chaigneau, parrain de l’épreuve, de Jean-Marc Gaillard (médaillé aux JO de Sotchi et futur vainqueur du petit parcours) et du maire (petit mot sympa, pas du tout politique où l’on sent juste du plaisir semble-t-il à nous accueillir dans sa commune).

 

Pan c’est parti !

L’avantage de ce trail c’est la facilité pour mémoriser le profil du parcours : 1 - ça monte, 2 - ça descend.

 

Bon le départ, c’est un 22 km donc faut donner un peu, je me mets dans le flot, cale le cardio dans les 160 et trace…

Bon c’est dur quand même, j’en bave, la première partie se fait plutôt en cheminement montant, puis on finit à attaquer un peu plus la montagne.

Bon c’est un 22 km, donc faut donner quand même, je reste à 160 et tiens le rythme…

Bon pour faire court, à ce rythme-là je ne suis pas du tout dans ma zone de confort, donc j’ai le regard fixé au chemin, je fais l’effort, je lâche rien, je regarde rien, et faut dire ce qui est : je ne profite pas vraiment du site... Bref c’est dur, ça pique, c’est la compet !

 

Première partie de la montée, ça fait le yoyo avec pas mal de monde..

Replat, je me fais doubler par un gars orange fluo (le T-shirt pas le gars). Ca me pique, donc je relance vraiment (grosse relance pour moi !)… et je tiens ! Et c’est efficace ! J’ai laché mon groupe de yoyo ! Et le gars orange fluo au bout de la relance pose sa petite galette ! Il est allé un peu fort peut-être (mais je le verrais quand même franchir la ligne !)

 

Allez au bout on repart dans le raide !

Purée ça pique quand même ! Je m’accroche, me fais passer un coup, passe deux gars !

Passage du Monthieu, je me sers bien de la corde, derrière je couine un peu, mais j’arrive à tenir mon rythme, je me fais lâcher par un gars, en reprend deux…

Petit à petit on arrive à Sous-Dîne, passage au sommet (pensée au Pat qui nous a amené dans son jardin au début de l’hiver dernier), bon ben y a plus qu’à descendre… sauf qu’il reste 12 borne quand même !

 

Pas grave, pas réfléchir, faut rien lâcher !

Bon les jambons ont bien donné en montée, dur dur le passage en mode descente !

Passage dans les Lappiaz, un peu de technique, je passe quelques concurrents un peu moins à l’aise, puis chemin forestier… Je me fais déposer par un T-shirt gris-casquette rouge. Je me fouette un peu et le tiens en visu mais c’est dur ! 

Purée les cannes ont quand même bien morflé à la montée !

 

Passage au ravito : je le zappe, je repasse le gris-casquette rouge qui me repasse rapidement après le ravito (et me mettra 3 min au final sur la ligne) !

Je me fais passer par 2 gars, je m’accroche un peu, puis lâche pour ne pas me griller, puis ça reviens encore, je reste devant en montant mon rythme, puis laisse passer de nouveau… Bon ça me permet de profiter de l’aspiration / motivation sur quelques passages, ça fait du bien !

 

Mais je prends un coup au moral quand même… je me fais pas mal reprendre en descente bon sang !!

Mais malgré tout je garde le rythme quand même!

Je finis par rattraper un des deux gars qui m’avait passer après le ravito… C’est bon ça ! Puis ce sera le deuxième un peu plus tard ! Ca ça fait du bien au moral !

 

Bon sur la fin les positions sont établis, y a un gars devant 50/100 m, quelques gars devant, mais je ne reviens pas ! Et j’essaye aussi de ne rien lâcher pour que ne pas que ça me revienne dessus.

Les petits bout de remontée en arrivant au village font vraiment mal, J’en bave, mais lâche pas !

A l’entrée du village je me pousse pour passer un cheveu blanc (mais pas sûr qu’il était dans la course), remontée sur la route (ouille je la passe en courant mais elle pique !), allez dernier 200 m !

Et hop la ligne !

 

2H58

64eme/375 arrivants

 

Cool très content de ma course ! Mais purée que ça fait mal du court comme ça !!! Plus trop l’habitude ! Quasi 160 au cardio tout le long c’est rare pour moi maintenant !

Un classement flatteur avec ratio classement / arrivée à 17%Par contre par rapport au vainqueur, j’suis à + 44 % de son temps. Je pensais mieux vu ma course, mais le gars devant y a du coffre je pense ! (avec le 2eme de la course j’suis à + 34% beaucoup plus flatteur)… Toujours pareil ça me fait penser à mon ratio du trail de Faverges avec Spehler !

 

Bon bien géré, bu correctement, mangé 5 gels. Mais pour moi à ce rythme-là, faut que je me force à boire… Pour manger par contre j’étais plutôt demandeur !

Bonne option de partir avec un litre d’eau et être en autonomie (avec le Sac Salomon toujours aussi bluffant pour moi et idéal pour ce type de sortie !)

 

Pour finir un immense bravo à l’organisation et aux bénévoles ! Ca respire l’ambiance village, la convivialité, la mise en quatre pour satisfaire le traileur, la petite attention qui va bien, le petit mot qui encourage,…

J’ai vraiment adoré le petit échange avec le chauffeur de la navette qui se régalait à être bénévole pour son village. Chapeau !

Changez rien !! Juste tip-top !

 

Et mention spéciale aussi aux 4 jeunes avant le ravito dans la montée pour le bruit et l’ambiance !!

 

2 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 11-10-2014 à 12:30:11

Une course à noter dans nos agendas 2015 si j'ai bien lu... En tout cas quel classement quand même, bravo !

Commentaire de Philippe8474 posté le 13-10-2014 à 09:09:27

Et encore je n'ai pas trop profité de l'ambiance d'après course et du repas! Mais oui une belle course à ajouter dans nos listes de course à faire!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !