Récit de la course : La Course des 3 Collines 2015, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : La Course des 3 Collines

Date : 4/1/2015

Lieu : St Gervasy (Gard)

Affichage : 520 vues

Distance : 10.4km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

A St Gervasy, plus de 500 partants...grâce aux marcheurs nordiques.

J’avais posté sur les annonces FB de la course « A St Gervasy, vas-y », eh bien, j’y suis allé, bien sûr. La première course de l’année sur la région mais un peu loin même si une semaine avant, j’étais de mariage à Marguerites, frontalière de ce petit village du Gard, près de Nîmes.

Tout se présentait-à peu près-bien, jusqu’à un peu plus de neuf heures. Mon épouse avait tenu à conduire-elle avait ses raisons. Pas toujours facile….autoroute…péages….GPS indispensable….mais enfin nous étions à 8h40 sur place, assez tôt pour trouver une place sur le vaste parking, qui s’est sauvagement vite rempli, du fait des nombreuses inscriptions, ça se voyait. Si le temps était splendide et printanier, ma glycémie du matin était curieusement un peu trop lourde…. Mais la corriger et débrancher la pompe à insuline pour l’effort, laissait augurer encore du lourd à midi….Et garder la pompe, risque d'hypo et gêne, alors non….

Direction les inscriptions alors, au vaste centre culturel. Un monde fou. Des tables d’accueil partout…Je m’informe. « Pour la marche nordique SVP ? » « Là-bas, à la petite table… ».OK. Un peu bizarre. Personne. Accueil on ne peut plus aimable. Je donne mon nom et une somme, libre, « pour une action écologique ». Le n°15 rouge, sur un dossard. Encore bizarre. Je prends mes bâtons à la voiture et pars m’échauffer. Il est un peu plus de 9h. Un coureur m’interpelle en me croisant : « Vous partez avec les bâtons ? » « Oui ». « Mais ils sont partis à 9h….il vous faut les rattraper… ». Incroyable. J’ai dû mal lire les infos sur le site de Denis (Pfister) et ceux qui annonçaient les épreuves de course et de marche…Je repasse à la voiture, dis à ma femme qu’ls sont partis et que je les rattrape puis me sépare de ma pompe à insuline. Direction l’arche de départ quand même pour m’informer « Oui, les marcheurs sont partis et j’en ai vus avec des bâtons…. »Je suis intrigué car j’avais bien vu sur FB que les nordiques partaient derrière les coureurs à 10h pour ne pas les gêner. Je retourne aux dossards, où l’on me dit qu’effectivement « un groupe s’est engagé pour la marche nordique chronométrée, qui va partir à 10h. Rassuré je ressors pour l’échauffement et qui vois-je sur un petit coin d’herbe ? Denis, qui se prépare, avec Nadine, une autre marcheuse qu’il a réussi à convaincre de se lancer. Mais je remarque son dossard, avec un gros numéro…noir ! Intrigué encore je lui demande pourquoi. Alors il me dit qu’il fallait « me déclarer coureur », pour avoir un dossard avec puce et être chronométré ! Ouf, mais l’histoire n’est pas finie ! Je repars aux dossards, explique ma situation, que je n’ai pas de quoi régler toute mon inscription, ni licence puisque de la voiture, fermée, ùma femme est partie au village faire des photos !!Bon, bulletin rempli, on me donne dossard et puce ; je laisse mon survêt dans un coin et m’achemine vers le départ qui approche. Je croise Alain, mon nouveau grand copain, dont l’épouse est partie pour la marche à 9h et le peloton s’entasse derrière l’arche pour le départ. Ils seront 497 coureurs classés et derrière eux…..cinq marcheurs nordiques, qui feront donc monter l’effectif de ce dimanche à plus de 500 !

Alain et Pierrot 34, songeurs, sur le parcours. On les comprend!

Mise en route un peu longuette, pénible et à émotions donc mais ça prouve encore que marche nordique et course à pied ont encore du mal à « s’emboîter » quand elles existent en parallèle, que ce soit du côté des participants ou celui des organisateurs.

Un spectateur original, un magnifique coq, dont son maître est fier!

Heureusement, la course allait se révéler magnifique et….pénible !

Le départ des coureurs

Les premiers kilomètres, sur bitume, OK. Les quatre nordiques sont pratiquement ensemble. Et les derniers coureurs(coureuses surtout) sont à nos côtés. Ce qui transforme Denis en publicitaire convaincant pour la marche nordique. Quitte à courir entre 7 et 8 à l’heure, pourquoi ne pas le faire avec des bâtons ? Tout y passe : les bienfaits de la nordique, les sites où s’informer…Denis a presque fait de nouvelles adeptes…en pleine course ! Et à l’attaque des premiers chemins terreux et caillouteux, je tire la langue derrière lui, en lui « suçant la roue », comme je le faisais quand j’étais, dans ma jeunesse,  derrière les champions cyclistes normands !!Mais je ne tiendrai pas longtemps. Et j’avais aussi oublié une chose dans l’annonce de l’épreuve : c’était « la course des 3 collines » ! Arrive alors la première…colline ! Et pas n’importe laquelle. Denis prend le large insensiblement et Alain, légèrement décramponné, me revient dessus, me passe et s’éloigne, lui aussi, Nadine n’étant jamais loin derrière moi. Une nature splendide, à nous faire tout oublier…Sauf l’effort à produire de nouveau pour la deuxième….colline ! Alain n’est pas si loin. Je reviens sur lui dans la descente mais il s’éloignera de nouveau dans la troisième….colline, assez abrupte et caillouteuse, comme la grande descente chaotique sur le village. Quelques coureuses sont encore à mes côtés. Ce qui prouve que je ne serai pas dernier de la course….de marche !

Le 1er de la course à pied, Nicolas Herbau, en 38mn47...

Le village est là. J’entends les bâtons de Nadine, pas loin derrière. Mon épouse est à l’arrivée pour les photos. J’entends mon temps : 1h25 (et avec un embout perdu dans les cailloux). Ma femme me dit que Denis a fait 1h17 ;

Denis Pfister, l'indétronable!

Alain est devant moi en 1h24

Alain Baudouin, 1h24, le V3 qui monte....!

 Nadine 4è en 1h26 puis Valérie une autre nouvelle adepte de la marche chrono, venue par Denis, cequi fait 5 marcheurs ce dimanche à St Gervasy. Beau tir groupé des nordiques, finalement.

Pierrot 34, deux bâtons et un embout: à 100m de la ligne, enfin!

La soif est là. Faut l’étancher. Payer ma dette à l’inscription, comme promis. Et repartir…avec une glycémie, prévue, de plus de 3g ! Mais ma femme reprendra le volant quand même pour Frontignan.

Les marcheurs: tranquillou!!!!

Dernière remarque : les nordiques étaient considérés comme des coureurs, mais ils n’apparaissent pas dans le classement des coureurs. On ne peut que constater dans ce classement que Denis a encore derrière lui 20 coureurs, Alain et moi, 10 et 7 et Nadine et Valérie, 3. Preuve encore une fois qu’il y a peut-être encore des adeptes de la marche nordique qui se perdent, en queue de peloton des coureurs, et qui seraient bien inspirés d’essayer la marche nordique….quelle que soit la considération dont elle jouit encore aujourd’hui….. !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.28 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !