Récit de la course : Trail des Fantômes - 100 km 2017, par Galaté57

L'auteur : Galaté57

La course : Trail des Fantômes - 100 km

Date : 13/8/2017

Lieu : La Roche en Ardenne (Belgique)

Affichage : 242 vues

Distance : 100km

Matos : TS TRAIL KALENJI
Baggy KALENJI TRAIL
XT7
Batons GUIDETTI Jura

Objectif : Terminer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

FANTOMES DANS LA BRUME

Samedi 11 août 2017 : 00H00 nuageux

Quand une semaine commence en m... elle se terminera à l'identique.....

Depuis lundi, j'ai eu la charmante idée de récupérer la gastro de ma fille, dernier SPASFON avalé jeudi soir et mon estomac gronde encore... c'est dire que cette ligne de départ me semble loin d'être prudente, et dire que 10 jours avant je péter le feu....

Mais entre les remords et les regrets mon choix est fait, au lieu de rester au fond de mon lit à me triturer les méninges avec « si j'y étais allé » autant prendre le départ et CARPE DIEM...

Donc je retrouve l'hôtel FLOREAL pour une version rallongée de 25km sur un parcours que je connais à 75% et un D+ qui passe de 2700 à 3100.

De téméraires sur cette distance, nous sommes que 83... c'est dire que nous aurons de l'espace entre nous. En 2015 le ciel était dégagé avec un temps frais, pour cette année c'est un ciel bas qui nous accueille et des températures voisinant les 15°,

Je vais chercher mon dossard remis avec rien d'autre.. EVENT SPORT reste très limité, même pour une inscription à 90€.

Equipement : sous-vêtement B'TWIN + TS Kalenji Trail, baggy short cuissard Kalenji, manchon Kalenji, chaussettes Kapteren, XT7, bâton GUIDETTI Jura

Et je réalise que j'ai oublié ma montre GARMIN !!! Je n'ai même pas une montre à aiguille au poignet, rien pour me situer. Sur une distance de moins de 20km, cela ne me poserait pas de soucis, mais aujourd'hui, je sais que je vais me retrouver seul avec des distances de + de 20km entre chaque ravito, sans pouvoir gérer mon effort, me situer sur le tracé...

Pas de solution, je suis là, autant prendre le départ, vais fonctionner en mode «  PAC MAN »



4H00 : départ en catimini, comme en 2015, nous quittons rapidement le macadam et la première difficulté est là. Cette année, les bâton son déployés depuis le départ. Terminer le principe de les accrocher sur le sac pour ne les prendre que si nécessité. Je les garde en main, les deux sont clipsés ensemble pour plus de facilité.



Première sortie pour ces GUIDETTI Jura, au final, j'en suis satisfait, des modèles alu, solides qui se font rapidement oublier, la poignée en liège et les sangles scratch sont un plus indéniable. Reste à voir sur la durée, les CRIVIT ont tenu + de 5 années.



Avec un départ une heure plus tôt le tracé à la frontale se rallonge d'autant, les descentes faites au soleil s'effectuent moins rapidement. Vu le nombre de participant, je vois une lumière devant moi et deux derrières, sans montre, je réalise qu'en plus avec la nuit, il est vraiment difficile de se situer, mentalement c'est un sérieux handicap. Idem pour l'alimentation, j'ai pour rythme de consommer à chaque heure, impossible de me régulariser, l'horizon est vraiment sombre. Le point sera fait un premier ravito.

En fin de compte, je conserve une marge de 30mn et maintenant il fait jour. Ravitaillement des plus réduit, même plus de barre OVERSTIM comme l'année dernière, on vous offre à volonté cette « boisson énergétique » style TANG, écoeurant. Je passe mon chemin



Je sais que cette partie est assez technique, avec la pluie cette année, au vu du terrain gras que j'ai découvert, je redoute le pire, mes craintes se confirment en dépassant un candidat couché sous une couverture de survie, son épouse qui l'accompagnait me dit qu'elle a prévenu les secours.. vu la configuration des lieux se pose la question de l'acheminement d'une civière, réflexion que partage un autre participant qui découvre ce tracé et reste surpris pas la maigreur du ravito et de l'organisation....



La pluie redouble, nous échangeons nos CV, discutant tranquillement et manquant un flèchage....après presque une heure de recherche, nous retrouvons le tracé et réalisons qui nous avons tourné en rond pour revenir sur nos arrières... selon son GPS, nous avons effectué + de 5km en sus....

Le moral est vraiment dans les chaussettes en arrivant au deuxième ravito qui les organisateurs démontent, le temps limite est passé, plus de pointage, si nous voulons continuer c'est à nos risques...



Et comme nous avons tous les deux effectuer + de 2H00 de route, on décide d'aviser au prochain ravito.

A deux en discutant, nous rattrapons une concurrente qui nous explique en anglais qu'elle connaît des problèmes gastriques et est complément épuisée alors qu'elle n'a pas fait la moitié du parcours, c'est maintenant à 3 que nous nous soutenons et nous perdons de nouveau ….

Après un retour sur près + de 2km, effectivement il y a une flèche qui invite à tourner à gauche, mais elle est située 20m après le changement de direction...



Cette fois, quand nous arrivons tous les trois au 3ème ravito, il reste la guérite et les poubelles.... Même plus de quoi remplir gourde ou poche à eau...



Il y a un café juste en face, le patron nous explique dans un flamand/français/anglais que nous sommes à 20 km de LA ROCHE par la route et que dans 30 mn il doit y aller chercher sa femme...

Faut arrêter les conneries de temps en temps, nous montons à l'arrière de son véhicule après 59KM, D+ 2300m et 10h30.

C'est pas encore cette fois que je franchirai ce mur de 100km.







4 commentaires

Commentaire de PhilKiKou posté le 13-08-2017 à 12:15:14

Bien d'avoir essayé malgré les problèmes physique, matériel et météo,

sage d'avoir mis le clignotant pour en profiter sur une prochaine course...

Au travers de ton récit l'orga de cette course n'a pas l'air d'être à la hauteur, un peu fantôme eux aussi...

Commentaire de Renard Luxo posté le 13-08-2017 à 13:53:35

Scandaleux (rapport prix-prestations), voire criminelle (laisser en plan sans eau ni rapatriement les derniers, et ce à leurs riques et périls !) cette orga !!! Je boycotte depuis 4 ans Sportevent et son business, et c'est d'ailleurs le cas de la plupart des traileurs belges francophones.
Bravo pour le combat que tu as mené en dépit des circonstances, et pour le bel esprit trail de solidarité aussi.
On se croisera sûrement l'an prochain dans les Ardennes (Bouillonnante ou autres).

Commentaire de Galaté57 posté le 13-08-2017 à 14:18:31

Le soucis est que SPORTEVENT a pour objectif la gestion des évènements sportif en Belgique voir frontalier (il arrive aussi en France) et avec une réglementation de plus en plus contraignante, les assos de bénévoles ne peuvent plus faire concurrence.. Et pour l'avoir fait il y a 2 ans, j'ai vu la différence, la prestation est vraiment devenue minimaliste. Pour 2018, suis à la recherche de nouveaux trails en Belgique, j'avais vu les trail des trappistes mais SPORT EVENT est derrière aussi :(

Commentaire de bender posté le 16-08-2017 à 13:04:34

Sage et difficile décision que tu as prise. Pour le 100km ce n'est que partie remise ;-)
Sportevent ... éternel débat, perso, je boycotte aussi, et ce pour de multiple raison (surement les même que 80% des coureurs wallons^^)
Si tu cherches des 100km à taille humaine, va faire un tour du coté du Grand Trail des Lacs et Chateaux (que j'ai fini 5fois 8-) )ou des coureurs celestes ... là tu verras ce qu'est un acceuil !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.13 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !