Récit de la course : Trail des Druides - 14 km 2017, par QuentinDRDC

L'auteur : QuentinDRDC

La course : Trail des Druides - 14 km

Date : 18/11/2017

Lieu : La Tour Du Pin (Isère)

Affichage : 307 vues

Distance : 14km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Finalement c'est sympa malgré l'autoroute

Tiens une nouvelle course chez moi. En temps que fan inconditionnel des courses zéro carbone, je me devais d'y participer.
En plus, le club qui organise est le club de triathlon natation de ma femme et de mes enfants.

A vue de carte, ça semble partir de la mairie et arriver au stade. J'aurais préféré l'inverse, mais bon, on va pas chipoter.
Par contre à vue de réglement, ça part du stade et ça arrive au stade? Bon peu importe, je peux quand même m'y rendre à pied.
Ne m'estimant pas prêt pour le 26km, je m'inscris sur le 14, malgré le tracé qui m'a l'air quand même très bitumeux et les nombreux km trop proches de l'autoroute, donc plats et en ligne droite.
Bon ça c'est fait. Maintenant il faut se préparer mentalement.
Pour me motiver, je m'inscris sous les couleurs de mon club... d'escalade, parce que bon, y'a pas de raison qu'on puisse s'inscrire avec son club de natation et qu'on puisse pas fierrement porter les couleur de son club FFME (d'ailleurs je suis pas le seul, y'avait un inscrit qui a mentionné son CAF), et surtout parce que comme ça je suis obligé de pas finir dernier, sinon le prez il sera pas content et je me ferais chambrer pendant de longues semaines. Si ça se trouve, je serai même obligé d'apporter un gateau. Déjà que malgré mon assiduité toute relative, j'en ai un ou deux (gateaux) de retard pour cause de pied qui dérappe sur la prise pas de la bonne couleur ou encore d'abandon dans la voie sans avoir vraiment essayé (oui monsieur, on a des règles strictes au club - quand tu triches tu payes ton gateau Langue tirée ).
Donc bon, où j'en étais moi? Ah oui, donc la motivation. Pour la motivation, il parait qu'il faut se fixer des objectifs. Donc, tentative d'objectifs à peu près réalistes:
- finicheur. C'est le plus long à ce jour pour moi avec un dossard, mais ça reste raisonnable, non?
- pas dernier. Bon ça aussi c'est faisable en principe, même si ça dépend plus du nombre de poireaux que de ma performance.
- moins de 1h30? Ouais, ce serait une belle perf je pense pour moi, mais ça me semble à peu près atteignable.
- finir avant le premier du 26. Il va quand même pas mettre moins de 1h30 pour faire 26km et 500m D+ je premier du 26?

Donc vu ces objectifs ambitieux, il me faut un mental de guerrier pour la course. Pour ça j'ai trouvé sur kikourou l'arme, que dis-je, la béquille idéale: lire ou relire juste avant la course l'intégrale des CR de Bouk_honte_du_sport Rigolant . Bon d'accord, en vrai j'ai pas tout lu, mais j'ai bien parcouru quelques morceaux choisis, et promis, j'ai même lu les mots entre les photos des boukettes.

J'arrive donc gonflé à bloc au retrait des dossards. Je commence à me renseigner et j'apprends que le départ sera bien de devant la mairie, mais qu'il y a briefing au stade à 17h30. Après le briefing, tout le monde parcours donc le km qui nous sépare de la ligne de départ en s'échauffant plus ou moins (certains moins que si c'était plus).
Départ donc devant la mairie. C'est rigolo de partir devant la mairie, ça donne un côté UTMBesque. Comment ça la mairie de La Tour du Pin n'est pas l'église de Chamonix? Pfft, z'y connaissent rien ces urbains. Pour un vrai Nord-Misérois (en vrai je suis un faux Nord-Misérois, mais ça change rien), le champ de mars de La Tour du Pin, c'est vachement plus emblématique que la place de l'église de Chamonix, d'abord.
Fidèle à la tactique qui est la mienne depuis ma première course, je me place judicieusement en fond de grille. Au top départ, comme je me suis bien échauffé, j'en profite pour tenter de dégoutter tous mes concurrents directs, à savoir ceux qui comme moi veulent surtout éviter la dernière place. Du coup je pars comme une fusée à au moins 10km/h. Bon, apparemment ça suffit pas: après 2 bons km j'ai encore dans les oreilles le bruit de moteur du quad du serre-file à mes trousses.
Pour la suite, le parcours est comme prévu assez chiant le long de l'autoroute avant de prendre nettement plus d'intérêt vers le km5. Comme le Bouk qui est mon modèle, je joue au yoyo en me faisant dépasser dans les montées (surtout celles qui se courrent) et en dépassant dans les descentes.
On arrive au ravito, qu'habituellement je zappe, d'autant que j'ai toujours mes réserves dans mon sac. Mais là je m'arrête parce que la gentille bénévole elle me propose un coca et que là tout de suite, c'est pas de refus. Malgré cet arrêt, je reste dans le rythme du concurrent devant moi sur la montée suivante, puis je le reprends dans la descente qui suit. Ma tactique de course commence à payer. A moins que ça s'explique par le fait que j'ai une frontale qui marche alors que la sienne a basculé en mode réserve qui permet à peine de lire une carte? Clin d'œil Bon du coup il est bien content que je l'ai repris, et moi aussi, parce qu'il reste 5km de plat dont 3 en ligne droite le long de l'autoroute et que si j'avais été seul sur ce tronçon, je me serais probablement effondré mentalement.
Comme j'ai pas de montre, c'est dans le stade que je découvre le chrono. J'hallucine un peu parce que je suis en avance de plus de 8 minutes sur mes prévisions.
Après un ravito d'arrivée très fourni (ça, on peut pas leur reprocher de pas savoir motiver leurs adhérents pour faire les bénévoles ou pour fournir des gateaux au club de tri), je découvre aussi que j'ai fini devant le premier 26 (qui termine en 1h39) et qu'il en reste quelques-uns du 14 derrière. Et puis j'ai pu assister à la remise des prix pour une fois, ce qui m'a permis de voir le maire faire son discours... en tenue, puisqu'il avait lui aussi couru le 14.

Pour une première édition, pas de miracle sur le parcours (en tout cas du 14), mais bon, on le savait avant de s'inscrire. Au moins la partie qui semblait sympa sur carte a tenu toutes ses promesses, voir plus (presque magique l'arrivée en haut de la colline avec vue sur la vallée de la Bourbre). L'orga m'a semblée très bien. Quelques optimisations possibles bien sûr, mais rien de génant pour une première. L'ambiance entre coureurs était plutôt bon enfant également, du moins dans mon tiers de classement (le dernier pour ceux qui n'auraient pas suivi). Du coup au global, ça fait une course sympa. Si le parcours évolue dans le bon sens (un peu moins de bord d'autoroute svp) ou si d'ici l'an prochain je me sens prêt pour le 26 (dont l'extension a l'air sympa, ce qui rend l'autoroute plus acceptable), il se pourrait bien que j'y retourne.

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.44 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !