Récit de la course : Saint-Lary Patou Trail - Marathon 2018, par philibert69

L'auteur : philibert69

La course : Saint-Lary Patou Trail - Marathon

Date : 23/6/2018

Lieu : St Lary Soulan (Hautes-Pyrénées)

Affichage : 631 vues

Distance : 42km

Objectif : Se dépenser

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Le récit

Nous nous présentons sur ce patou trail Sabine et moi avec des certitudes et des doutes. Certitude d’avoir fait un entrainement solide , mais un mal de genou qui est apparu 10 jours avant sa course objectif pour elle , et une fatigue dû à mon entrainement GRP pour moi…j’ai déjà participer à cette course  , je sais ce qui nous attend : 42klm pour 3300 m D+, dont une dernière montée aux lacs magnifique mais énorme…

6h30 le départ est donné , nous sommes au fond du peloton d’environ 350 coureurs. Après 2.5 klm de bitume histoire d’étiré le peloton la 1 ere difficulté se présente : 800 metres de D+ . Montée tranquille , ça bouchonne léger ce qui permet de ne pas se griller. Tout va bien , le genou tient dans la montée. Nous sommes dans la foret ,il est tôt mais déjà chaud. Nous sortons enfin de la foret et c’est le premier ravito aux granges de Grascouéou 6klm et 1h10. Encore un petit coup de cul et nous sommes sur la créte :c’est magnifique, la vallée à nos pied qui se réveille et l’Arbizon devant nous. Rien que pour ça  vaut le coup.

Descente dré dans le pentu pour commencer, bonne nouvelle le genou de Sabine  tient aussi en descente. La pente s’adoucit et nous traversons le village de Soulan, nos supporters sont là ,super. Le genou tient et du coup ça va vite. Arrivé à mi-pente remontée vers le plat d’Adet. Nous montons à un bon rythme et nous sommes en haut au bout de 2h35 pour 15klm. Comme d’habitude Sabine remplie ses flask et moi ben j’ai pas trop bu…

La descente qui suis est tracé dans le kilometre vertical : sous les télécabines tout droit ou en lacets super petits , ça pique les quadris…800 m plus bas, un chemin forestiers de liaison bien sympas permet de courir en jouant à saute-mouton avec quelques bosses. Nous sommes à Tramezaigues en 3h30 pour 22klm. Mi-course , nos supporters sont là, nous faisons le plein d’eau et de bouffe, profitons du ravito en mangeant tuc, saucissons, fruits secs, bananes. Assez tergiverser il faut montée aux lacs de consaterres point haut du parcours à 2400 m d’altitude, ici on est à 900 m. le calcul est vite fait mais fout les pétoches !!

On entame la montée tranquille puis on rejoint une piste 4*4 courable par moment , on descent un peu pour rejoindre un ravito : pont tisné 4h15 ,27klm . surprise nos supporters sont encore là, genial le coup de boost avant LA difficutée. Mauvaise surprise pour moi, le ravito me dégoute…envie de rien…bon on s’éternise pas, on file sur le chemin. Enfin on file doucement , la pente est énorme et n’offre aucun répit. D’abord en foret puis dans les estives en suivant un ruisseau que nous traversons plusieurs fois. Trempages de casquette bienvenue, il fait chaud mais un petit vent nous évite la fournaise. Tout le monde se concentre , rentre dans sa bulle , quelques mots de temps en temps avec Sabine . Tout va bien ,le paysage est magnifique on en prend plein les yeux. En regardant en haut on voit les coureurs, tout petits, tout là-haut !! on traverse un névé et nous arrivons à un croisement, nous prenons à droite et jusqu’au lacs nous nous croiserons avec les coureurs qui descendent. Après un dernier ressaut les lacs s’offrent à nous, c’est splendide : la neige, les lacs, les pics alentours. plusde 2 heures de montée : 6h20 ,33klm. Quelques photos et en route pour la dernière descente.

Un dernier coup de cul pour atteindre le ravito en haut d’un col : vue sur toute la vallée, je prends le temps de ranger mes batons , on a pas envie de descendre tellement c’est beau. Aller on y va pour dévaler 1300m jusqu’en bas, c’est roulant en général, les pattes répondent encore un régal !!

Dernier ravito à Ens 7h30 pour 40klm. Sabine mange un peu, moi que dalle..rien mangé depuis des heures, un peu d’eau et de boisson iso. Un coup de tel aux proches : on arrive. C’est reparti pour la fin de descente, on aborde une piste vtt , ludique avec virages relevés . On sort de la foret et on arrive dans St Lary , et là c’est la fournaise , il fait chaud et nous faisons le tour du village pour remonter la rue principale jusqu’à l’arrivée. Pas très glamour , mais finalement traverser la rue commerçante avec la ligne au bout c’est plutôt sympa. Dernières foulées et c’est fait :

8h02 pour 44klm. 150e sur  environs 300 arrivants. Contrat rempli !!

Sabine parait fraiche , elle boit et mange , tranquille. Par contre moi…je suis cramé, un petit vomito, rien ne passe , bref c’est pas la joie. Il me faudra plusieurs heures pour me remettre. Il faut arriver frais sur ce patou trail, voilà  la morale.

Donc une course superbe , très exigeante, très bien balisé avec des bénévoles aux petits soins.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !