Récit de la course : Saint-Lary Patou Trail - Skymarathon 2014, par gregbit

L'auteur : gregbit

La course : Saint-Lary Patou Trail - Skymarathon

Date : 29/6/2014

Lieu : St Lary Soulan (Hautes-Pyrénées)

Affichage : 1003 vues

Distance : 45km

Objectif : Se défoncer

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Le récit

Avec un peu de retard, le récit de cette superbe course du côté de St Lary.


Au départ, l'objectif était de rester avec mon petit frère et mon père le plus longtemps possible et surtout de rester tranquille jusqu'à Tremazaigues, 23e km afin de se préserver pour un final difficile et cette fameuse montée de 4k/1200m D+ jusqu'au lac de Consaterre qui paraissait le gros morceau de la course. 

0-8k : 

Pour le départ on se place à l'arrière histoire de ne pas être tenté de partir vite, et ça attaque par 3 km de plat sur route. Passage par Vignec, une route qui me rapelle quelques souvenirs du dernier km du GRP...Nous sommes à 11km/h et nous sommes dans le dernier quart du peloton...au moins c'est clair, le niveau est relevé et les coureurs du dimanche ne sont pas les bienvenus...

Après les 3k, on attaque par une montée assez sèche vers les granges de Grascouéous en forêt. 800m d+ histoire de s'échauffer un peu...chacun fait la montée à son tempo, tout le monde est en file indienne et il est trop tôt et inutile de doubler ici. J'en ai sous le pied et c'est tant mieux. Après 700m D+, la vue est superbe, le temps est gris mais c'est plutôt agréable, il fait frais et on voit quand même au loin. Ravitaillement. 

 

Deux petites minutes histoire d'attendre tout le monde et c'est reparti.

8-25k

Derrière le ravito, 100m D+, 2k roulants et une nouvelle bosse de 200m D+ environ, à peine visible sur le profil. Les jambes sont tellement bonnes que je ne résiste à la tentation de courir en montée et me retrouve rapidement seul. Tant pis, on se retrouvera au prochain ravito...ou pas. 

Puis s'en suit une partie du parcours technique, en single, avec beaucoup de boue, de cailloux. C'est laborieux...

Heureusement c'est de courte durée et on arrive sur de larges pistes de ski, vers le Plat d'Adet. 

   

Comme sur chaque trail long, ça fait plus de 2h qu'on court et les coureurs commencent petit à petit à sombrer en mode "rando" alors que c'est valonné et courable partout. J'en profite pour grapiller des places et commencer à remonter au classement. 

Mon allure est bonne et je suis sur les bons rails. Au 17e km on est au Plat d'Adet et on attaque la longue descente sur St Lary, un mix de technique, de roulant sur les pistes, de chemins en forêt…on fait ça avec deux gars avec qui j'avais sympathisé au départ et c’est un super moment.

Le soleil commence à faire son apparition, et rapidement on a chaud. Je suis l’altitude à ma montre qui descend très rapidement. 900m, St Lary est en vue, mais on le laisse à gauche et on longe un sentier légerement valonné pour rejoindre le fond de la valée à Tremazaigues. .

Une portion de 4k pas facile car les jambes viennent de prendre 1000m de D- et c’est dur de relancer. On arrive enfin à Tremazaigues, 3h53 (3h45 dans mes prévisions), ça roule. Antho et Audrey, deux amis venus nous encourager sont là. Le ravito est top, bien garni, je fais le plein d’isostar, change de tee shirt, enlève les chaussures, les rituels habituels... On a déjà fait 25k et après 10 minutes, je suis plutôt frais. Cool. 
 
25-33 k

            Je repars et ça grimpe direct 200m de D+ assez raides. Tout ce qu'il fallait pour me motiver à attaquer. Mais rapidement, c’est dur, la tête a parfois des idées que les jambes ne peuvent pas suivre longtemps... Après ces 200m de D+, 3km bien roulants plats, faux plat descendant sur large piste en forêt. Je retrouve du jus, 12-13 km/h. Et là ravito 29e km : le début du km vertical vers le lac de Consaterre. 1200m d+ pour être plus précis. 30% de moyenne, tout le monde tremble !! En tout cas, moi, je tremble et j'y vais un peu à reculons.

(photo prise en se retournant dans la montée)

J’essaie de prendre un rythme régulier pour ne pas exploser à mi-hauteur. J’essaie de me découper les 1200m en 4 x 300m D+ à faire en moins d’1/2h chacun. (on s'occupe comme on peut...) Premier 28’, deuxième 27’, troisième 31’, oula ça coince…on arrive sur des parties enneigées, des rochers, des paysages très ouverts, c’est magnifique ce mélange de verdure, de rochers et de neige. Mais c’est aussi un sacré morceau. 




           La pente est toujours à 30%. A 2200m d’altitude, je cogne dans un rocher avec mon genou, tout petit choc, mais grosse douleur qui me prend toute la jambe. Outch il reste 100m de D+ et je suis sur une patte. Je finis un peu à la rue, il était temps d’arriver au sommet. 1h58 pour monter ces 1200m D+. Correct, sans plus, j'esperais faire du 800m D+/h mais il faudra se contenter d'un 600m D+/h. Un petit lac sympa pour récompense (lac qui est sur l'affiche), et le parcours est alors un peu bizzare : « faites le tour du lac et vous pouvez prendre de l’eau ». On fait le tour du lac, un peu comme dans un manège, et je m’assois 5 min pour retrouver mes esprits et faire passer la douleur.

33-45k
            Petit point sur le temps : j’en suis à 6h50 de course. Il reste une longue descente de 1600m D- avec un petit coup de cul de 100m D+ au début. Ca risque d’être long, et j’espère que ça va le faire. 9h me parait jouable. J’attaque la descente, je croise mon petit frère, yes il est bien passé et à 15min de moi environ. Je poursuis ma descente. Mais rapidement on arrive sur le petit coup de cul de 100m D+, 10min pas très marrantes qui coupent un peu l’élan.
             Et ça repart. Une petite pluie nous accompagne, et je vole. L’altitude chute à vitesse grand V, et c’est du bonheur. Terrain assez roulant, pas trop de cailloux, j’allonge, les jambes sont au top et j’ai presque aucune douleur musculaire. 8h j’arrive au dernier ravito à Ens. Il reste 4.5k avec pas mal de route. Allez 8h30 ça devrait le faire. Go go go, je suis à 13-14 km/h sur la route. St Lary est en vue. 


Dernier petit tronçon dans la forêt, et 800m de route. Rudisha n'a qu'à bien se tenir...je suis à fond. L'ambiance est sympa avec pas mal de gens qui encouragent aux terrasses des cafés. Ca y est, j'ai terminé. Pok.
Mehdi arrive en 8h47, et mon père qui a eu quelques soucis finira au courage en plus de 10h. 
 
Résultats :   8h23 - 113e / 197 (57%) et 250 partants environ.

Bilan : Très bon, j'ai eu d'excellentes sensations tout le long, à part sur le mur de 1200m D+, j’ai trouvé une allure entre ultra et trail court, et j’ai fait une dernière descente à fond. Le niveau était comparable au mont calm 2013 avec beaucoup de montagnards et même si ma place reste moyenne, j’ai fait 20% de mieux en place (77 % à 57 %) donc les progrès sont bien là. 
           Je repars avec l’envie de faire plus ces formats entre 30 et 50k, car j’y trouve un bon mix entre gestion et vitesse un peu comme le semi marathon sur route, à cheval entre le 10k et le marathon. Sur les trails courts d'une vingtaine de kms, c’est traumatisant je trouve musculairement car il faut envoyer dans les descentes et on casse des fibres. Sur les trails de plus de 10h le but est de s’économiser tout le long et on ne peut jamais trop se lacher. Là il faut mixer, et c’est top ! 
            Sur la course en elle même, pas grand chose à redire. Le parcours était parfait. Pas trop technique pour un trail pyrénéen (assez peu de cailloux, beaucoup de sentiers faciles à courir), mais on est quand même en montagne avec des passages aériens autour de 2000m, un profil intéressant qui change des montées/descentes classiques sur des formats marathons, un sacré défi avec cette montée difficile qui arrive au 30e km, de très beaux paysages, organisation nickel, ravitos bien garnis, un peu de monde à Tremazaigues, bref nickel.
            Cette course mérite d'être connue et testée, elle pourrait même devenir un rendez vous incontournable des Pyrénées, un peu comme le GRP, je leur souhaite en tout cas! 
            Comme quoi fin juin, il n'y a pas que le marathon du mont Blanc...

7 commentaires

Commentaire de caro.s91 posté le 03-09-2014 à 08:47:17

Intéressant d'avoir un retour sur cette course dont j'avais vu le nom sans la connaître.
Bravo pour ta perf!

Commentaire de Yvan11 posté le 03-09-2014 à 10:17:59

Merci pour le récit. A noter pour 2015.

Commentaire de Txantxo posté le 04-09-2014 à 05:36:45

Merci pour le récit. La course à l'air très sympa et j'aime bien le profil. Ah le KV au 30eme... Je note pour l'an prochain. Et bravo pour ta gestion de course!

Commentaire de Mikky posté le 25-04-2015 à 23:16:24

Salut et bravo pour ce récit. Je suiś inscrit sur le team race de cette année et je suis donc à la recherche d'infos sur le parcours.
Je suis surpris par les kilomètres que tu annonces par rapport au profil sui apparait au début de ton recit.
En particuliers pour le début de l'ascension vers le lac que tu annonces débuter au 29eme après le ravito alors que sur le profil ceserait plus au 25eme. Sais tu également si le relais du team race ce fait au 24eme à tremazaigues? Merci

Commentaire de Mikky posté le 26-04-2015 à 07:29:18

Salut et bravo pour ce récit. Je suiś inscrit sur le team race de cette année et je suis donc à la recherche d'infos sur le parcours.
Je suis surpris par les kilomètres que tu annonces par rapport au profil sui apparait au début de ton recit.
En particuliers pour le début de l'ascension vers le lac que tu annonces débuter au 29eme après le ravito alors que sur le profil ceserait plus au 25eme. Sais tu également si le relais du team race ce fait au 24eme à tremazaigues? Merci

Commentaire de gregbit posté le 26-04-2015 à 11:18:44

Salut. Désolé pour cette erreur, c'est le profil qui n'etait pas exactement le bon, j'ai dû prendre celui de 2013. Je viens de corriger avec le profil qui correspond exactement à ma trace Garmin de 2014. La montée démarre bien au 29e et le ravito est bien au 25e.
J'ai l'impression que c'est le même profil pour 2015. Attention à pas trop envoyer dans les 200m de D+ en sortie de Tremazaygues pour en garder pour les 1200m D+ qui ne laissent pas trop de répis. Bonne course. Si tu as besoin d'autres infos n'hésite pas.

Commentaire de Mikky posté le 27-04-2015 à 13:48:15

Merci pour ta réponse et pour la mise en garde ;-) Je te contacterai en mp, si j'ai besoin d'autres infos.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !