Récit de la course : Les Balcons de Val d'isère - 19 km 2018, par centori

L'auteur : centori

La course : Les Balcons de Val d'isère - 19 km

Date : 8/7/2018

Lieu : Val D'Isère (Savoie)

Affichage : 164 vues

Distance : 19km

Matos : Salomon slab wing8
Battons

Objectif : Battre un record

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Contre la Montre

Les Balcons. A bloc pour un pari.

 

Deuxième année de suite que je fais le doublé Samedi Trail des 6 cols 42km 3500D+ et le dimanche Balcons de Val 20km 1000D+. L’année dernière j’avais fait la course avec mon père en mode tranquille.

Et puis, à force de se chambrer j’ai fait la bêtise de lui dire t’façon en 2018 je te colle 1h ! nous avons fait 3h36 en 2017, je n’avais alors aucune idée si faire 2h30 était ou non possible.

En tout cas, je suis parti avec cette idée, le challenge étant lancé il fallait maintenant tenir et mettre toutes les chances possibles pour réussir.

 

Dimanche matin

J’ai les jambes quand même un peu douloureuses après le Trail des 6 Cols de la veille. Les 42km et 3500D+ sont bien là mais curieusement je ne suis pas si fatigué et abîmé que cela.

Du coup, je me lève en chambrant mon père tu vas voir je vais le faire les 1h.

 

Val d’Isere. Échauffement.

Je retrouve Patrick – Patdours qui est venu nous faire coucou au départ ce qui est vraiment très sympa de sa part. A l’échauffement, je suis quand même un peu raide, mais les jambes répondent plutôt bien ce qui est rassurant.

 

Partie 1 Départ – Montée à Solaise

Pour le départ nous partons directement dans la vallée du Manchet. Donc ça monte directement et pour mes jambes déjà un peu abîmées ça tire directement. Je pars dans le premier tiers des coureurs, et je vais tranquillement.

Nous remontons toute la vallée et allons vers la base de loisir, puis nous redescendons vers le torrent.

Et là je vois un coureur les 4 fers en l’air, il s’est pris les pieds dans un câble. On entre dans un champs et les ouvreurs de la course ont juste mis un des poteaux par terre, mais le câble lui n’est pas au sol. Du coup, on relève le coureur et je mets le poteau de coté pour m’assurer que le problème ne se reproduira pas.

 

Ensuite montée en direction du parc de la vanoise vers le début de la montée des Fours. Ça monte raide d’un coup, je fais l’effort pour doubler quelques coureurs qui sont un peu moins rapide que moi, je sais que ça repasse au quasi plat ensuite donc je peux passer en force.

Ensuite arrivée au restaurant, je vois beaucoup de monde derrière moi c’est encourageant.

Cette première section est sympa, ça n’est pas dur, le paysage est sympathique, on a une jolie vue sur le Charvet, les Fours etc… j’aime bien.

 

Je ne m’arrête pas au ravito, j’ai ce qu’il faut et je préfère monter léger à Solaise.

C’est la partie dure de la course qui commence, une montée bien raide pour aller au sommet de la course à Solaise.

 

Ça tire droit dans le pentu, et il faut donc bien tirer. Curieusement, je suis plutôt bien et je grappille gentiment quelques places.

Cette portion est chiante, droit dans le pentu sous le télésiège ça n’a pas grand intérêt alors autant la faire rapido.

 

Arrivée au sommet, nous longeons le Lac de l’Ouillette et surprise il y a encore de la neige, c’est super agréable, très jolie, et voilà la première partie de la course terminée par le ravito.