Récit de la course : Les Foulées des Droits de l'Homme - 6 km 2018, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : Les Foulées des Droits de l'Homme - 6 km

Date : 4/11/2018

Lieu : Montbazin (Hérault)

Affichage : 111 vues

Distance : 6km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

14 autres récits :

Les Droits de l'Homme à Montbazin, sous le soleil

Ce 4 novembre, faute de marche nordique dans la région, c’était  le retour à la course à pied, à Montbazin, près de Frontignan, pour les 28è Foulées des Droits de l’Homme que je fais pratiquement tous les ans depuis 1997. Mais pour le 6km seulement car faire le 12km sans entraînement spécifique au jogging était plus risqué.

Glycémie correcte au réveil, pompe à insuline toute neuve toujours branchée et sans modifications de débit, nous voici vite sur place, sous un beau soleil le plus souvent habituel pour cet événement. Il est facile de trouver une place pour se garer pas trop loin du départ :  cela signifie qu’il n n'y a peut-être pas autant de monde que d’habitude. A ce propos, j’ai entendu quelques petites remarques venant de ceux qui se sont garés « en bas », en ville et qui, pour trouver  le départ, ont été obligés de demander le chemin. Quelques flèches ou panneaux indicateurs pour les « nouveaux » n’auraient donc pas nui.

Partout, autour du départ comme aux inscriptions, la bande organisatrice des Amnesty International est présente et active, habituée qu’elle est à prendre les choses en main.

Ensuite, lein de rencontres d’autant plus habituelles que ce sont les amis coureurs du secteur. Dominique Lecornu, Ludovic Chauvat et Véronique Pawlak, d’anciens coéquipiers,


Jean-Pierre Flores, un redoutable V4 désormais!

Jean-Pierre Flores, de retour de Blois avec le titre de 1er V4 du championnat national des douaniers (tous sétois), Jean-Claude Grius, Christophe Guesnier (frontignanais), Jean-Marie Garcia,  le chef de bande des gignacois…


Avec Denis, "Monsieur-réparation-vélo" à Frontignan


puis Denis Toulemeonde, de Frontignan aussi,  qui assurait la voiture balai…bref, ça fait toujours plaisir de retrouver des visages connus, en partageant ces petits événements sportifs du dimanche.
La liste aurait pû être plus longue car un certain José du site OVS (On Va Sortir), avait donné rendez-vous au départ à une douzaine de coureurs et marcheurs qui avaient prévu participer aux épreuves. J’ai bien demandé sur le site un signe de reconnaissance pour se dire au moins bonjour, mais à part un numéro de téléphone-dont j ne voulais pas me charger, ma pompe à insuline me suffisant- il n’y avait rien de prévu pour se reconnaître entre inconnus. Alors tant pis, il y en avait peut-être à côté de moi au départ mais je ne le savais pas !

Après les marcheurs à 9h (un peu plus nombreux que d’habitude avec certains en nordique)


et les deux courses pour enfants, c’était le départ des « grands » à 10h.125 sur le 6km et 174 sur le 12, à peine 300 en tout, le nombre était inférieur à 2017, comme je le sentais.



Du bitume en légère descente pour commencer, où je prends un bon petit rythme, mais ce faux-plat en garrigue qui sent bon le thym, mais qui demande de la vigilance sur les pierres, me ralentit quelque peu pour prendre le deuxième souffle. La petite descente bitumée vers le ravitaillement-bifurcation des deux parcours du 3è km me voit passer quelques dames mais les trois derniers km sur chemins me paraissent toujours aussi longs, surtout avec la montée finale vers le village. Je fais quelques pauses marchées, ce qui n’arrange pas le temps final mais j’ai vraiment perdu l’habitude de courir.

Je passe la ligne en 36mn, un temps relativement satisfaisant pour ma condition de « coureur en reprise » et le T shirt avec son bocal de soupe de poissons, viennent, comme d’habitude nous récompenser.


Le ravitaillement est riche et très diversifié mais je ne traîne pas, transpirant que je suis, pour retourner à la voiture et à la glycémie (un surprenant 1,70g-un peu haut) car j’ai un travail  de journaliste à réaliser après, avec un petit reportage sur une trentaine de dames qui se défoncent à la zumba, pour une œuvre caritative à Frontignan.


ça y est, encore 100m!

La surprise, car il en fallait bien une, en forme de bizarrerie, mais ça tombe toujours sur mon cas : le classement des 6km sur Temps Course, affiche bien 125 classés, mais avec des temps mélangés ! Je me retrouve 115è sur 125- je ne me voyais pas dans les 10 premiers, bien sûr !- mais sont classés devant moi une vingtaine de coureurs qui ont fait plus de 36 mn. Si quelqu’un a compris le principe et ce qui s’est passé, qu’on m’explique !

Les jambes ce lundi sont un peu douloureuses, mais je suis reparti pour 6km de marche nordique ce matin, avec mes deux coéquipières habituelles. Et demain mardi, si la météo le permet, nous serons 6 sur plus de 10km. Mais avec les bâtons c’est tellement plus supportable… !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !