Récit de la course : Andorra UT Vallnord / Ronda dels Cims 2019, par Galaté57

L'auteur : Galaté57

La course : Andorra UT Vallnord / Ronda dels Cims

Date : 19/7/2019

Lieu : Ordino (Andorre)

Affichage : 691 vues

Distance : 85km

Matos : Kalenji MT

Objectif : Terminer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Merci Kikourou !!

Je rêvais de courir sur les cimes pyrénéennes, KIKOUROU m'y a aidé, Encore Merci.


Après avoir découvert l'UTCO l'année dernière, je me doutais que cela ne serait pas une promenade et c'était vrai.

Préparation « merdique », prise de poids, on arrête là les excuses, faut savoir reconnaître ces limites aussi.

Après 1000km de route, arrivé à MASSANA le jeudi 19 juillet à 22H00, le temps de récupérer les clés, réaliser que l'insonorisation de l'hôtel n'est pas top et que les places de parking sont une chose précieuse dans la principauté d'Andorre.

Réveil le lendemain à 11h00, un « déjeuner » vite consommé et direction ORDINO pour le retrait des dossards. Dans la file d'attente, je fais connaissance avec « le lutin d'Ecouves » enfin « les » vu qu'ils sont plusieurs mains sur le clavier.. On me confirme que les 80km de la CELESTRAIL c'est du costaud et vu la météo caniculaire... mais cela vaut aussi l'effort.

Merci à eux aussi, sinon je me retrouvait avec mon sac « base vie » en « carafe ».. persuadé que le principe de les déposer avant d'entrer dans le sas de départ était immuable alors que si j'avais pris la peine de lire le règlement j'aurai découvert qu'il convenait de les remettre entre 16h30 et 21h00 à un point indiqué sur le plan fourni lui aussi... :)

Dans le pack, superbe TEE-SHIRT « compressor » et ses manchettes, quoique ils ne seront pas utilisés vu les températures annoncées.

La tenue retenue sera :

  • ML B'Twin / TS Kalenji/baggy-short Kalenji (sans cuissard)/chaussette Kalenji/ bâtons aonijie et le buff KIKOU.

Retour à l'hôtel pour une tentative de sommeil interrompue par le déclenchement de l'alarme... un plat de pâtes, une nouvelle tentative de sommeil, interrompue de nouveau à 8H00 par l'alarme... du coup à 21h00, je me préparais....

Direction ORDINO à pied, 30mn de marche par une nuit calme, les affichages indiquent 16°, mais je garde le ML sur moi, au vu du road-book, on monte vite...



Ambiance festive, une foule incroyable pour un départ à minuit, spectacle de rue, feu d'artifice... la totale pour le mosellan que je suis.



Départ tranquille, j'ai enregistré que nous seront, comme sur l'UTCO, rapidement dans le pentu. 6H00 de frontale en perspective, c'est pas ce que je préfère.

Et, effectivement, le cadran de la GARMIN, le confirme, ça grimpe, ravito du 15ème km et déjà 1300m de D+ avalé.. et quand j'aperçois les lumières des frontales devant moi, je réalise que c'est pas terminé...

Je ne suis pas en serre-file, juste avant...

Malgré mon espagnol des plus sommaire, les bénévoles me confirment que la suite jusqu'au 46ème km est de la même teneur...

A la sortie du ravito, l'orage nous surprend, cette veste KALENJI est vraiment top. Ce qui m'alarme, c'est les éclairs avec les bâtons carbone...

Juste 20mn de pluie, histoire de rafraîchir, le ciel se dégage déjà et la veste est vraiment trop chaude .

Deuxième ravito au 20ème km dans un refuge face un superbe cirque, la soupe chaude est la bienvenue, ce gobelet Kalenji avec bords rigides est nettement plus pratique que son homologue aonijie trop flasque.

Je quitte le chalet, le soleil se lève, vue magnifique d'un magnifique cirque où nous conduit le balisage (le mélange fléchage rouge et bleu des différents parcours est perturbant) je cherche des yeux un passage avant de réaliser qu'il n'y en a pas, faut grimper ….

Le sommet est à 2500m, dépasser les 2000m d'altitude est une sensation nouvelle et éprouvante mais sublime, le vent ne laisse pas le temps de se questionner, il faut descendre...

Descente qui ne permet pas de se relâcher, une touffe d'herbe, mon pied dérape, je cherche un amortissement en arrière, mon dos rencontre un obstacle, méchante douleur sur les vertèbres...

Pas de blessure sérieuse, mais difficile de s'appuyer sur les bâtons, cela m'élance sur l'arrière, le serre-file me rattrape, on « discute » il m'annonce que le prochain ravito est juste après la prochaine montée...

Il est 10h00, la vue est splendide, je veux continuer pour en profiter, sauf que la montée fait 1km en ligne droite sur une piste de ski, en plein soleil...

30ème km, 2700m de D+ déjà dans les jambes, j'arrête pour rester sur des sensations positives.



Avec du recul, je dirais : superbe trail, bien technique qui nécessite une vrai préparation et au moins arriver 2 jours avant. Une organisation exemplaire, avec une masseuse à l'arrivée qui m'a confirmé que je pouvais pas continuer ainsi mais après 30mn de massage m'a fait regretter de ne pas pouvoir continuer.. :)
















2 commentaires

Commentaire de Lécureuil posté le 02-08-2019 à 16:43:06

Bravo Galaté quand même
Maintenant que tu y as goûté, il ne te reste qu'à y retourner pour finir la course avec les plus belles parties à découvrir ;-)

Commentaire de Galaté57 posté le 05-08-2019 à 08:49:02

Merci
Effectivement, bien envie de finir, surtout quand on sait que la suite vaut largement le début.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.4 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !