Récit de la course : Andorra UT Vallnord / Euforia 2017, par Dan38

L'auteur : Dan38

La course : Andorra UT Vallnord / Euforia

Date : 7/7/2017

Lieu : Ordino (Andorre)

Affichage : 929 vues

Distance : 233km

Objectif : Terminer

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Andorra Ultra Trail Euforia Dels Cims 2017

Voila mon CR de ma course(un peu long)

Retour sur l’Euforia :
J’ai énormément de frustration sur cette course, pourquoi ? Pourtant on a fini en 17ème position sur 90 équipes au départ.
Petit retour en arrière. Après le MIUT en avril, mon entrainement s’est plutôt bien passé jusqu'à 15 jours du départ et une chute sur l’épaule. Diagnostic : disjonction acromio claviculaire stade 2 avi des médecins et de mon kiné : repos obligatoire pendant 1mois ! Ah ben non pas possible, j’ai une course de 233 km et 20000m de dénivelé en équipe de 2 avec mon pote Ludo (sans balisage avec GPS obligatoire pour suivre le bon itinéraire et en semi autonomie).
Je décide de prendre le départ avec une attelle (il n’y a pas que Kilian Jornet 🤣 ) on verra bien. Sur la ligne de départ(7h du matin), plein de copains rencontrés l’année dernière sur la Tanspyrénéa font équipe : Tonio-Benoit, Jorge-Joao, Karine-Charles et bien d’autres. 
Départ assez rapide, dans les 15 premiers sur la première ascension (1500 D+ quand même). Les problèmes commencent après 4-5 heures de course. Mal de ventre, impossible de manger, avec une grosse chaleur. J’arrive quand même à boire régulièrement. Dans les descentes, je bloque mon bras dans les sangles du sac pour éviter les secousses. Par contre j’ai moins d’équilibre et je chute pas mal de fois, et bien sur, 1 fois sur 2 sur l’épaule blessée (ça fait mal 😡). Je finis par vomir en fin d’après midi. Ludo m’encourage comme il peut et m’aide avec un élastique sur qq montées. En descendant du Pic de Front Blanca, on croise Tonio et Benoit, on discute 5 mn, on a environ 1h d’avance sur eux. Il reste 12km avant la 1ère base de vie. On y arrive à la nuit, Arcalis (23h). Je veux manger, rien ne passe à part la pastèque. Je pense m’arrêter la, j’ai plus de jus, mais voilà, je ne suis pas tout seul. On se change et on repart à minuit et demi (1h30 de pause). Dans l’ascension de Cataperdis, dans un pierrier, je tombe et casse un bâton. On fait une première pause d’1/2h à la fin de la descente, je commence à fatiguer. Vers 5-6h du matin je demande à Ludo de faire une pause dodo, on trouve un abri en fer (Estanys Forcats). Pause d’une 1h30, pas beaucoup dormi, trop froid avec du vent (à 2600m d’altitude). On finit le col sur la neige. Puis on rejoint de superbes lacs gelés. Cette partie est très minérale avec le point culminant D’Andorre Pic del Comapedrosa, 2942m. Toute cette journée, toujours rien avalé, juste une omelette au refuge de Comapedrosa, de moins en moins d’énergie (et avec un seul bâton, pas facile). On arrive à la 2ème base de vie, La Margineda, à 18h45 après une descente de 1600m ! Ludo prend de l’avance, je n’arrive pas à le suivre. Je lui dis qu’on va faire le point. Après une douche, un peu de thon au maïs + pastèque + melon, je me fais soigner les pieds par les podos. 5 ongles percés, ouf ça soulage bien. Je récupère un bâton que me prête Joao. On repart à 21h. On fait une pause vers minuit dans le refuge non gardé de Prat Primer, Ludo à l’intérieur moi dans mon sac à l’extérieur. Après un peu plus d’1h de pause, on irection Pic Negre, il est 2h du matin. Sur le sommet, un vent de fou, on jardine un peu pour trouver la trace pour le prochain sommet, Pic de Monturull. 6h30 du matin, on loupe le refuge gardé de Perafina, il fallait faire un détour de 100m, trop la flemme, Ludo a un petit coup de moins bien. Prochain refuge dans 14 km : refuge de l’Illa, où on mange une double omelette, on y retrouve Jorge et Joao déjà la, on repartira avant eux. On arrive à 16h30 à la 3ème basse de vie, au Pas de la Case, dans un gymnase. Re-douche, j’arrive à manger un peu de pates au thon. Je me fais soigner les pieds (reperçage d’ongles, que 2 ampoules ;-)+ massage des jambes, merci les filles. On repart à 19h, Cyril Fondeville est venu encourager les « transpyrénéens ». J’ai toujours autant de mal à suivre Ludo sur la première montée dans les herbes hautes, puis ça va mieux sur la piste qui mène aux crêtes de Port Dret (22h05) puis Cabaneta (23h50). Arrive la descente, pas de sentier, chemin à vaches. Gros gros coup de moins bien. Au refuge de Siscaro, on retrouve du balisage des autres courses, la trace est bonne, pas pour longtemps. On est toujours sur le balisage mais pas sur notre trace ! On fait demi tour jusqu’au refuge, on a pris le chemin N-Ouest au lieu de prendre N-Est. Cela devient de plus en plus difficile de suivre Ludo. Je lui demande de faire un stop ou bien l’aventure se terminera pour moi. Il est 7h du matin il faut que je me repose, peu importe le temps, je rentre dans mon sac et dors pour la première fois depuis 3 jours je ne sais pas combien de temps. A mon réveil je vois Ludo éveillé dans sa doudoune. Allez on repart on a un truc à finir ensemble. Au village de Ransol on pense manger un bout, on trouve un bar, on boit un coup mais ils n’ont rien à manger. On attendra la prochaine base de vie. Vers midi le vent se lève, les nuages arrivent, le ciel se charge, des éclairs éclatent. Il faut se mettre à l’abri. On monte au sommet de la station de ski et on s’abrite dans un local à poubelles. On a froid, il va pas falloir trop s’attarder par ici. Une petite éclaircie, allez on fonce, base de vie Cortals d’Encamp à 5km. On y arrive à 15h28. Base de vie toute petite car les tentes prévues pour la course se sont envolées ! Je fais vérifier mes pieds par un podo, tout est ok. J’arrive à remanger. Après 1h30 de pause on voit arriver Tonio et Benoit, ils ont l’air bien, nous repartons à 17h32 pour la dernière portion. Direction Cap d’Els Agols, sentier bien marqué, trop bien marqué, on s’est encore plantés ! Demi tour, arrivés au sommet une descente de 14km jusqu’à la ville d’Escaldes nous attend. Il est 22h, on court toute la descente au ¾ on décide de faire une pause pour dormir à côté d’une ferme, il est 1h du matin. Après 20mm quelques goutes se mettent à tomber, je me mets à l’abri mais je réveille pas Ludo pour quelques goutes, on repart après une bonne heure de pause. On arrive au centre Escaldes à 2h46. Qq personnes dans les bars encore ouverts. Ah oui nous sommes samedi. On a du mal à trouver la trace pour sortir de la ville et quand on y arrive on attaque la montée la plus raide du parcours : Coll de Jou. On s’accroche au buis pour faire cette ascension, 600m de dénivelé sur le 1er km, il est 4h du matin, plus que 10 km pour le col de Casamanya, 2740m d’altitude, puis 13 km de descente pour atteindre l’arrivée. Ce dernier col se fait par palier, on croit être arrivés mais non il faut encore monter. Par 5 fois on a la même sensation. Sur la descente qq passages de chaine type via ferrata. Puis on a plus qu’à courir pour rejoindre Ordino, on double qq équipes sur la fin. On franchit l‘arrivée. Quelle délivrance ! Plus qu’une satisfaction ! Content d’en avoir fini, plus de que de l’avoir fait dans l’instant. On va boire qq bières. 
Merci Ludo de m’avoir « supporté » sur cette Euforia. 
Jorge-Joao arrivent 4h avant nous, Tonio-Benoit arriveront 1h40 après. On a souvent croisé de belles équipes. Les belges Janik-Pierre, les Andoriens Carles-Pep, les Basques Eric-Gégé. Encore de belles rencontres sur ce type d’aventures. Mêmes les accompagnateurs des autres équipes voyant que nous n’avions pas d’assistance nous ont apporté qq réconforts. Dans qq mois ne resteront que les bons moments et peut-être l’envie de repartir sur ce genre de course… ou pas.

La vidéo: 

https://youtu.be/GN1TRKEGD-c



8 commentaires

Commentaire de philippe.u posté le 27-07-2017 à 08:38:14

Impressionnant ! Bravo, déjà les autres courses andorranes c'est pas de la rigolade mais alors là... chapeau bas ! M'en vais regarder la vidéo maintenant.

Commentaire de Dan38 posté le 30-07-2017 à 10:12:50

Merci

Commentaire de peky posté le 27-07-2017 à 18:50:06

Pareil, impressionnant.

Et l'épaule?
Je regarde la vidéo.

Commentaire de Dan38 posté le 30-07-2017 à 10:15:51

Pas pire. encore qq séance de kiné ça va aller, merci

Commentaire de fred_1_1 posté le 29-07-2017 à 10:39:10

Bravo dan , très belle vidéo sur laquelle tout semble facile, avec la petite musique qui va bien ! Heureusement le texte ci-dessus remet la chose dans la contexte. Quelle aventure !

Commentaire de Dan38 posté le 30-07-2017 à 10:20:17

Merci Fred, dans les moments les durs pas le courage de sortir la caméra!

Commentaire de elnumaa[X] posté le 29-07-2017 à 20:26:59

bravo . et merci du retour .
sauf imprévu on y sera en 2018 av mo Ju de compet' ;-)
yalaaaa !!!

Commentaire de Dan38 posté le 30-07-2017 à 10:27:30

Merci. un conseil fait du deniv. et lit bien le roadbook et yapluka ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !