Récit de la course : La Galoche - 25 km 2020, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Galoche - 25 km

Date : 8/3/2020

Lieu : Pelussin (Loire)

Affichage : 337 vues

Distance : 25km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

Le DTTN dans le 42 !!!

 

Le DTTN dans le 42 !!!

 

 

La Galoche… Une course qui marquera ma carrière de coureur !!!

 

 



Lorsque Pami propose cette course au challenge DTTN 2020, la corne me dit « vote pour, sans hésiter », et comme il faut faire confiance à la corne !

 

 

En plus c’est couplé à une soirée pré-course « en famille » à la fameuse Raffinerie de Tournon !!! Une soirée qui aura des conséquences improbables !

 

 

Après une nuit préparatrice et constructive chez le chasse-neige et la dameuse que je remercie ici, nous voici au départ à Pellussin de cette Galoche. Parking dans un champ, on est bien dans l’esprit saucisson du dimanche. Il semble que la soirée de la veille a quand même fait des victimes, ça se sent… Jusqu’à ce coup de fil improbable de la chenille, « je n’arrive pas à lever la corne », je crois à un canular, la corne n’a JAMAIS manqué à un engagement, je pèse mes mots. Mais arrive le départ, et il faut se rendre à l’évidence, nous avons un DNS de la Corne membre fondateur du DTTN !!!

 

 

Bon déjà ça fait des points à prendre !

Je me sens pas trop mal, dans un bon jour et en comptant sur une défaillance je me dis qu’Alba et le CN pourrait être mes victimes, et comme toujours dans une course DTTN rien ne va se passer comme prévu et ça a déjà commencé avec un forfait improbable. Ajoutons à cela un Noruas qui s’annonce en confiance, mais depuis Rousset 2018 il ne m’a pas pris.

 



 

Traditionnelle photo et PAN !!! Parti dernier avec les Rodolphe, on fait un tour dans Pellussin, limite Urban Trail ! Rapidement je tente de prendre la fuite, Noruas répond sans souci. On repasse devant le départ, puis c’est un long faux plat…

 

 

Et voilà que c’est Noruas qui fait une accélération boukesque ? J’essaye de répondre mais ça fait que 1.5 km, il en reste 23.5, que faut-il faire ? Il file au train, au moins je le garde en visuel.

 

 

Km2 ça descend avant de remonter et redescente, les montagnes russes ! Quand soudain, au loin je vois pas que Noruas a rejoint une tunique DTTN mais je vois pas qui c’est… Et il le distance, et ce n’est autre que CAMPINGOU qui semble payer sa soirée !

 

 

Tant et si bien que, petit à petit, je le rejoins au ravito du km5 ! Improbable ! Et même s’il repart devant moi, je suis confiant en me disant qu’il est cuit ! Et pourtant…

 

 



La suite c’est des montées et encore des montées, en forêt sans voir au-dessus sans se repérer, pas de Noruas pas de Campingou qui ont pris le large, petit à petit le moral en prend un coup. Voilà que sur un plat je me surprend à marcher !

 

 

Km10.5 on est à une géocache (il y a des panneaux), ça remonte mais l’hémorragie semble passée, je ne suis plus menacé (après tout ce qu’on m’a doublé !). Et enfin on a une « vraie » montée, avec passage sur gros cailloux, original !

 

 

S’ensuit un long monotrace sans dénivelée, je suis un peu paumé car je crois qu’on va au sommet à l’antenne mobile mais que nenni, on ressort à une piste 4x4 de chasseur et un acolyte me fait « on en a terminé », « tu es sûr », « j’y étais l’an passé, enfin il reste quelques coups de c** mais c’est bon ». On est au km14, il en reste 10 je PEUX faire une seconde moitié de course acceptable !

 

Et me voici à partir couteau entre les dents, à reprendre des coureurs, certains sont surpris et j’ai droit à des commentaires, l’un me faisait « j’y arrive pas !! ».

 

 

Hélas pas de tunique DTTN à l’horizon, je dois désormais œuvrer d’une part, et prier pour une défaillance ou une surprise. Km19 on croise d’autres coureurs, en fait on fait une boucle de quasiment 4 km, mon poursuivant finalement me revient dessus, et du groupe de 5 qui s’était constitué je lâche petit à petit l’affaire.

 

 

En plus on arrive au dernier ravito, ils annoncent encore 4 kilomètres, rhaaaaaa on n’est pas chez Jack26 pourtant !

 

 

La suite sera cependant « sans encombre », je craignais juste un retour de Namtar mais depuis le kil14 je n’ai pas non plus démérité, enfin je vois le village, on est loin de l’arrivée mais Alba et Noruas sont là (et sont donc arrivés depuis longtemps), j’en termine donc à une modeste place, malheureusement.

 


 

 

Namtar finira heureusement 34 minutes derrière. Mais la seule chose qu’on retiendra de cette Galoche 2020… restera le DNS improbable imprévisible de la Corne !!!!

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !