Récit de la course : Les Foulées Monterelaises 2022, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Les Foulées Monterelaises

Date : 23/10/2022

Lieu : Montereau Faut Yonne (Seine-et-Marne)

Affichage : 94 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

Récit d'un naufrage individuel et collectif !

Récit illustré sur mon blog : http://www.mesexperiencessportives.com/2022/10/23/10/2022-foulees-monterelaises.html

 

 

 

Une semaine après un gros week-end de course à pied, c'est plus soft cette fois mais avec un objectif bien précis : essayer de battre mon record personnel sur 10 kilomètres. Enfin, c'est la volonté de départ car je sais que je peux améliorer mon RP (37'52) mais je me suis bien vite rendu compte que ce serait très compliqué.

La semaine a été sportive, comme d'habitude, mais ça va. Une grosse séance d'entraînement en Badminton mercredi, une séance d'athlé relativement soft jeudi (3*1000 plus rapide que ce qu'il fallait), une bonne séance de Badminton vendredi (peut-être de trop à moins de deux jours de la course mais tant pis, plaisir avant tout).

Le début du week-end est assez tranquille car pour une fois, je ne travaille pas le samedi. Je coache Mathilde en Simple Dames au tournoi de Bondy le samedi après-midi. Je rentre un peu tard car elle va jusqu'en finale et niveau alimentation, c'est honnêtement une cata aujourd'hui, veille de 10 bornes : Tartiflette le midi et McDo le soir... Ce n'est pas raisonnable mais c'est la vie et je ne le regrette pas.

Dimanche matin, le réveil pique bien, on part de bonne heure car Loick passe chercher Greg, Azedine et moi pour nous rendre ensemble à Montereau. Un covoiturage nécessaire vu le nombre d'athlètes du club présents ce matin sur cette épreuve à une heure de route de chez nous.

Une fois sur place, nous nous retrouvons, nous récupérons nos dossards, nous préparons et nous échauffons ensemble. C'est très sympa mais je sens vite que la forme n'est pas au rendez-vous. Tant pis, je vais tenter quand même, ça passe ou ça casse.

Je me présente sur la ligne de départ au milieu de plus de 900 concurrents avec le maillot du club, un short et mes chaussures route Brooks Ricochet aux pieds. Il fait très doux aujourd'hui, des conditions idéales, même un peu chaudes pour une fin octobre.

 

La course

Allez, c'est parti ! La densité est très forte ici, nous le savons, il ne faut pas se faire embarquer dans l'allure des autres. Bien calé derrière Greg et Jérôme, je fais le départ parfait pour viser un chrono entre 36'40 et 37'00, ce qui devrait être mon objectif en pleine forme.

Cette allure, je vais bien la tenir sur le début de course, bien mieux qu'à Roissy où j'étais dans le dur dès le premier kilomètre au même rythme. C'est déjà mon quatrième 10km de la saison mais seulement le premier où je peux essayer de performer car les trois précédents étaient en enchaînement d'un 5km juste avant. J'ai un peu plus de repères du coup.

Malgré des sensations correctes et le fait que je me retrouve aux côtés des athlètes que je côtoie régulièrement et qui sont clairement de mon niveau, je vais très progressivement craquer et lever le pied. Après 3 kilomètres parfaitement à l'allure de 3'40/km, je laisse filer Greg et Jérôme et je ralentis très légèrement mais consciemment.

Ma motivation du jour ne va pas avec l'effort du 10km où il faut se faire mal pour réaliser la meilleure performance dont on est capable. Ce sera impossible pour moi aujourd'hui. Je résiste encore quelques kilomètres car je suis encore très bien au chrono mais je me connais, je sais que c'est mort et que je ne battrai même pas mon RP aujourd'hui.

Pourtant, lorsque Greg craque, je parviens à revenir sur lui, à le doubler et à le lâcher mais quand Frédéric me dépasse, je suis incapable de suivre. Physiquement, je ne sais pas mais mentalement, non en tout cas.

Je passe au kilomètre 5 en moins de 18'40, toujours sur des allures proches des 37 minutes, ce qui n'est vraiment pas mauvais du tout. Mais c'est cuit, je suis découragé, je ne tiendrai pas le rythme, je n'en ai pas l'envie. 

La suite, c'est presque drôle. Je lève clairement le pied à partir du sixième kilomètre. Loick me dépasse, je l'encourage puis beaucoup de coureurs me passent, je ne cherche à en accrocher aucun, je suis en "roue libre".

Au kilomètre 7, c'est Loick qui craque à son tour, il s'arrête sur le côté puis finis par repartir... Il relance, me double puis s'arrête encore. On finit par discuter (!!) en courant à 4'10 ou 4'15/km... en plein 10 bornes ! En footing les gars quoi, tranquille...

En fin de course, on essaie de relancer un peu car on reste dans des chronos très corrects. On reprend presque l'allure du début de course dans le dernier kilomètre et c'est dans la dernière ligne droite qu'Arnaud se pointe et me dépasse ! Bon, je veux bien mais quand même, j'ai passé 9,9 kilomètres devant, je ne vais pas me laisser dépasser si facilement. J'accélère, revient à sa hauteur, sprinte avec lui et franchis la ligne à ses côtés quoique légèrement devant, quand même, et ça a son importance !

38 minutes et 52 secondes, mon quatrième meilleur chrono sur cette distance, mieux qu'au même endroit il y a 3 ans... avec en plus, à la montre, un peu de rab en distance (150 mètres de plus). La course n'est pas satisfaisante, j'ai explosé, je sentais que ça allait se produire. En plus, c'est plutôt un naufrage collectif vues les performances de mes coéquipiers même si tout n'est pas catastrophique du tout. Cependant, c'est encore un chrono sous les 40 minutes quand je luttais pour y parvenir il y a moins de 5 ans, mon cinquième 10km officiel sous les 39 minutes et la confirmation que les moins de 37 minutes sont un objectif réel, jouable. Maintenant, pour quand ? J'avoue ne pas avoir une très grosse envie de courir un 10 bornes pour le chrono dans les mois à venir, alors on verra...

Je suis 262ème au classement sur 894 arrivants pour plus de 900 partants. Montereau est une course idéale pour un record... mais je n'aime pas du tout le profil de la course avec ce bitume, ces longues lignes droites... Y reviendrai-je un jour ? Aucune idée.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !