Récit de la course : La Foulée Blanche - 42 km 2009, par marcus 39

L'auteur : marcus 39

La course : La Foulée Blanche - 42 km

Date : 18/1/2009

Lieu : Autrans (Isère)

Affichage : 1573 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

et maintenant...que vais-je faire? tentententen

Voilà une course bien gérée :

départ dans la fin du paquet des 42 et avec le gras du peloton du 20. ça m'apprendra à m'inscrire à la dernière minute. Bon, faudrait vraiment séparer les départs : c'est vraiment trop le bordel sur quasi 10Km.

Avec Daniel, on se met un peu dans le rouge pour essayer de sortir de cette mélasse de skis et de batons plus ou moins entremélés. La montée de la vallée de l'Achard se fait pas mal et la descente se fait au taquet et permet de souffler et de ravitailler un peu. On se sépare du 20 au pied de Gève et les choses sérieuses commencent. Je monte prudement, ne connaissant pas le profil et mon état de forme. je monte au train en doublant et étant doublé. Arrivé à Gève, je me sens de mieux en mieux, j'en met un premier coup pour me débarasser des mecs qui commence à peiner dès que ça monte un peu. Je met des mines dans chaque descente où ma 'masse' et mon fartage me permettent pas passer comme une balle : je double en descente et avec l'inertie, je double en monté sans pousser sur les batons (les mecs devaient être verts..)

les successions des bossent s'enchainent et je suis de mieux en mieux. Les ravitos font du bien. La descente se profile et je récupère des mecs qui ne sont pas beaux à voir. Je me frotte les mains. J'attaque la descente de Gève tambour battant, en recherche de vitesse. Les cuisses chauffent un peu, mais je reste dans cette position pour reprendre un max de mecs : au final, une grosse vingtaine dans la descente. Je me dis que Daniel ne doit pas être loin devant alors j'accèlère un peu. Arrivé en bas, vent de face : j'essaie bien de pousser en skatant, mais je me rend compte qu'il est plus rapide et efficace de se mettre dans les traces et position de l'oeuf. Ce qui je fais savament sur 3m : 3bornes à reprendre des mecs sans même pousser sur les bras... Reste deux raidillons dans lesquels je m'arrache et je redouble 4-5mecs pour finir en 3h03, à 2' de Daniel (attention les vieux, ça pousse dérrière). Pas trop mal vu le départ chaotique.

le stage à Herbouilly a du porter ses fruits.

2 commentaires

Commentaire de Chtoine posté le 22-01-2009 à 17:08:00

Ho, ça va champion ? ?
T'as pas trop le melon des fois ...?

Commentaire de Davidou le minou posté le 23-01-2009 à 19:29:00

Bien géré ça come course !! Bravo bravo, profiter des types qui peinent à terminer pour les déposer sur place c'est vraiment pas cool. Un peu de respect pour ceux qui ne savent pas gérer leur course ;-) .... moi ça m'arrive souvent !

David

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !