Récit de la course : Les Foulées des Remparts 2009, par patcastelnau

L'auteur : patcastelnau

La course : Les Foulées des Remparts

Date : 4/4/2009

Lieu : Aigues Mortes (Gard)

Affichage : 692 vues

Distance : 13km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Sous les remparts d'Aigues-Mortes, avec l'ami Nicolas

 Le comité des Sports d'Aigues-Mortes avait mis les petits plats dans les grands et n'attendait certainement pas une affluence de 500 coureurs au départ.

 Ce furent d'abord les courses enfants, où j'encourageai ma petite Paloma (5 ans et demi aux prunes) pour un tour de piste où les papas et mamans n'avaient d'yeux que pour leur petit bout de chou sautillants et soufflants, pas encore dans des gestions de courses savantes et raisonnées.

 Le beau temps après une semaine pourrie et la gratuité de l'inscription avaient attiré Gardois, Héraultais et Provençaux dans la petite cité médiévale. Pour moi, c'était la reprise avec Nicolas, qui n'avait pas recourru en compétition depuis mi-février. Après un premier tour d'un kilomètre qui nous ramena sur la ligne de départ, nous traversâmes majestueusement la citadelle chère à St-Louis, puis à l'extérieur des remparts, nous attaquâmes de longs chemins bitumés qui nous amenèrent jusqu'au 8ème.

 Dès le 5ème km, nous avions en point de mire l'autre non-voyant de la course, l'Alésien V2 Michel Vidal, qui naviguait avec son guide 100 m devant nous. Nicolas n'était pas dans une forme olympique et au train, nous ne parvenions pas à combler notre petit retard. Après le deuxième ravitaillement en eau, le couple alésien nous reprit encore 100 m d'avance.

 Nous débouchions alors dans la partie gadouilleuse du parcours entre le 8 et le 10. Les qualités tout-terrain de Nicolas firent alors merveille. Trouvant les bons raccourcis au milieu de la boue alors que bien des coureurs se mettaient au pas, nous avions repris notre place au sein d'un petit groupe à la sortie du dernier ravito. Il restait 2,5 km et nous voyions le temps s'égrener doucement vers les 1h15' que nous nous étions fixées.

 Arrivés au 12, je gardai un oeil sur le chrono, mais il y avait encore une longue ligne droite et 2/3 de stade à parcourir qui s'avérèrent très pénibles pour Nicolas. J'eus alors le tort de vouloir encore courir contre la montre : nous étions sur la ligne en 1h15'00, 399ème sur 471. Mais Nicolas était au bord de l'épuisement et moi, pas fier de lui avoir tant demandé en effort final. Une belle course à refaire au calme pour profiter pleinement de la belle nature camarguaise, et une après course très sympa avec le Listel gris et ses nombreux pétillants de raisin déclinés sous toutes leurs formes en apéritif !!! 

2 commentaires

Commentaire de cedre posté le 05-04-2009 à 12:30:00

Félicitations pour la précision du chrono.
Bravo à Nicolas car la partie boueuse n'était pas évidente à gérer.
Belle course en tout cas et organisation rodée.
Il est bon de préciser que la gratuité de la course n'empêche pas le coureur d'être bien pris en charge et qu'un tee shirt technique est même distribué à tous les finishers....

Commentaire de McFly posté le 05-04-2009 à 22:00:00

Course difficile pour un non-voyant dans la partie grasse du parcours, bravo pour votre courage !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.72 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !