Récit de la course : La Course du Haut Forez - 21 km 2009, par torchure

L'auteur : torchure

La course : La Course du Haut Forez - 21 km

Date : 6/6/2009

Lieu : Sail Sous Couzan (Loire)

Affichage : 1002 vues

Distance : 21km

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

Course du haut forez 2009 - 21km

Petit rappel des faits :

 

Dernière course : La Forestière à St Alban les Eaux  pour 18,3km et 700mD+. Beaucoup de souffrances, les côtes m'ont semblées infranchissables… 4 semaines avant ma prochaine course, Je décide donc de modifier mon entrainement au profit du travail en côte : Je me trouve donc une petite côte longue de 100m qui va devenir mon terrain de jeu pour quelques séances de fractionnés entrecoupées de sorties longues en course et rando-course (18 à 24km)

 

La course en question : La course du Haut Forez de Sail sous Couzan : 21km et 700md+

 

Nous arrivons à Sail accompagné d'une grosse pluie et d'un temps tournant à l'orage.

Aux inscriptions je retrouve Fred puis Lionel (accompagné de Sylvie, Maxime et Baptiste).

 

Arrive le moment de la surprise annoncée depuis quelques jours sur le blog : La distribution des maillots aux couleurs de CAPsul'TEAM.

 

 

 

Le soleil est de nouveau de la partie et ne nous lâchera pas jusqu'à la remise des trophées.

 

Le départ se profile les quelques 130 coureurs répartis sur les 21 et 13km se présentent sur la ligne de départ. Beaucoup s'interrogent sur le sens du parcours…

Je laisse mes acolytes se placer vers l'avant, et moi je me place en fond de peloton.

Mon objectif du jour est calculé sur le résultat de ma dernière course : 18km en 1h56 donc un souhait de faire ces 21km en 2h15.

Le PAN lance le troupeau... un premier tour dans le village histoire d'étirer le peloton et pour profiter des spectateurs présents dans les rues. On passe en marchant sur une petite passerelle prête à se casser la gueule… et la course est vraiment lancée… J'enfile mon MP3 que je garderai toute la course…

 

Je passe devant nos supporters….

 

La première longue côte survient au détour d'un virage (8km de montée). Je commence à doubler quelques personnes et reste sur le mode trottinage un petit bout de temps. Je rejoint un coureur ayant un pas de marche rapide et décide de le suivre dans la roue. Ca fonctionne plutôt bien puisque l'on reprend quelques coureurs déjà bien essoufflés. Un replat me permet de  relancer et de laisser mon bon marcheur. La montée se déroule plutot bien avec une alternance de marche et de course. J'ai l'impression que mes fractionnés en côte m'ont bien servis mais qu'il en manque encore beaucoup !!!

 

On profite de bon nombre de ravitos liquides, puis arrive la bifurcation du 13 à gauche et du 21 à droite. Je me retourne et aperçois tout le monde prenant à gauche. Ca me casse un peu les jambes d'avoir doublé tout se monde pour rien… on arrive a un faux plat sur du goudron avant d'arrivé dans un hameau très chouette où nous attendent nos supporters du jour (Sylvie, Maxime, Baptiste et Fabi).

La montée suivante est plutôt rude, nous passons en sous bois à proximité d'une petite chapelle. Nous frôlons les 1000m d'altitude avant d'attaquer la descente. Un ravitos bien sympa m'invite à la discute. Je prend mon temps pour prendre un verre d'eau et manger quelques sucres en blaguant avec les bénévoles.

La descente sur du goudron est plutôt casse pates ! Un bénévole sous une couverture rose nous indique le chemin grâce à un joli parterre de genets en fleur…

Je suis tout seul depuis le dernier hameau situé dans la montée et cela va continuer jusqu'à la fin…

Je cavale dans la descente sur un chemin en terre avant de tourner d'un coup à droite. J'ai manqué me prendre une belle gamelle. Le chemin remonte en sous bois avant de surplomber la plaine avec un aperçu sur les montagnes du matin. Magnifique !!

On rejoint la route toujours guidé par des bénévoles (situés a chaque bifurcation, pas de rubalise ni de marquage au sol) et nos supporters sont là ! Merci, merci… ca donne des ailes. De là nous voyons sur la colline en face, quelques coureurs en train de marcher sur une côte monstrueuse !!!

Et c'est parti pour un bout de descente avant de rejoindre cette dernière grosse montée. J'aperçois au loin tout là haut un coureur… je marche avec les mains sur les cuisses, j'essaie de ne pas baisser d'allure mais c'est dur…

 

Arrive enfin un replat… sur du goudron avec une vue superbe sur la plaine sous le soleil ! J'essaie d'allonger la foulée mais je suis obligé de marcher de temps en temps. Je prends une deuxième sportenine histoire de ralentir les crampes…

 

La route rejoint un circuit que j'avais déjà fait en rando (tout en goudron). La bénévole située sur le énième ravito m'annonce plus que 5 kilomètres descendants sur goudron… AÏE AÏE AÏE !!!! Je n'aime pas le goudron… je peste un bon moment…

 

Au détour d'un virage, je passe devant un panneau : Arrivée 5km. Je connais cette route et je sens que je vais souffrir ! Le ravito suivant est positionné juste avant la reprise d'un chemin de terre !! Je suis enfin sauvé… mes pieds ne vont pas trop morfler.

Les kilomètres restant sont bien indiqués. J'avance toujours. J'aperçois une nouvelle fois le coureur devant moi, au loin.

Au détour d'un virage, un VTT me rejoint et prend de mes nouvelles. Il m'indique la fin de parcours.

Au troisième kilo, on passe devant le château de Sail. Très joli château !

Puis on tourne sous la chapelle pour l'ultime descente !!! Et quelle descente !! J'hésite à courir tellement c'est pentu et glissant ! Quelques passages sont dangereux et d'autres tous simplement kiffant !! Je me régal et manque de me foutre en l'air !

Le retour du goudron indique la fin proche de la course. Je rentre dans Sail. J'accélère l'allure, les petites rues sont vite avalées…  Mon cœur s'emballe de joie, la larme à l'œil !! je vais boucler ce 21km sans trop de douleurs !!

j'aperçois Maxime et Baptiste venu à ma rencontre pour finir à mes cotés… j'accélère de plus belle… on cour tous les 3 à coté (alors les gars !!! c'est moi qui court au ralenti ?) et on passe la ligne (devant Fabi qui m'encourage) au bout de 2h06 !!!

 

Vidé mais tout simplement heureux !!!!

 

Merci à Fabi et à nos supporters, à l'organisation, à la météo……..

 

Juste un petit bémol : il manquait aux ravitos quelques trucs solides à la place des carrés de sucres : orange, fruits sec, pates de fruits…..

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !