Récit de la course : Semi-Marathon Névache-Briancon 2009, par Monpetitliam

L'auteur : Monpetitliam

La course : Semi-Marathon Névache-Briancon

Date : 8/8/2009

Lieu : Briancon (Hautes-Alpes)

Affichage : 1598 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Se dépenser

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

'' Semi " Nevache-Briancon

Hello,

ce semi est spécial car il est en descente globalement ( d- = 384m), et la longeur semble être plutot de 21.1km, bien que donnée pour 22.6km.

Préambule : Je me suis entrainé specialement 8 semaines avec un plan a 3 sorties/semaine pour me faire un second semi aprés celui du mois de juin, à Bourg les Valence. Le but est de me faire de l'experience avant de  réaliser l'objectif majeur de 2009: le Marathon de la Rochelle (j'ai un objectif majeur pour 2010 qui est de mettre sur la courge a quelques-uns au marathon d'Annecy, mais c'est une autre histoire, hein...). Je cherchais donc a me faire une premiere experience avec un plan d'entrainement, et enchainer les semis avant mon échéance de novembre. En aout, il n'y avait que Nevache, et le coté "pas plat" fut aisément "gommé" par le coté "trés beau" du parcours dans mon choix. Ma vma m'est donnée pour 16.3km/h, je peux viser donc au mieux, sur semi classique, 1h37min soit 4'36'' au km.

Arrivée la veille de Grenoble, loupant le match d'ouverture Grenoble-Marseille, je me devais de faire honneur a ma ville en portant le trés joli short du GF38 pour la course. Néanmoins la vue de la gargouille calmait mes ardeurs, cette fameuse rue de Briancon semblait trop "pentue et trop pavée" pour pouvoir y courir... (je ne compte pas les badeaux, enfants, personnes qui déambulent dans cette rue assez étroite). J'allais tomber par hasard place Gallice Bey le Vendredi soir, sous des cordes d'eaux, récupérer mon dossard dans une cabane au bout du parking...

 Avant le départ:

 Arrivé a Nevache avec femme et enfant vers 17h00 (la derniere navette m'a été donnée pour 16h, je n'avais pas envie de poireauter la haut). Petite Limonade en terrasse en regardant du coin de l'oeil mes futurs adversaires du jour... Beaucoup d'Italiens, un coureur impressionant avec le numéro 1, des clubs, des jeunes, des vieux etc.La route fermant, ma petite famille me quitte et je me retrouve donc seul au milieu des coureurs.

Je décide de ne pas perdre de l'énérgie, peu habitué aux compets, et je file m'assoir prés d'une fontaine. L'attente est longue, alors je teste ma boisson "isotonique". Une italienne d'un certain age, toute maigre et toute petite, en jaune, est assise a coté, elle ne semble pas loquace et concentrée, j'en fais de même. Beaucoup font les cons, d'autres courent, d'autres font pipi, bref classique.

Certains s'échauffent une heure avant le départ...je décide que 20minutes suffiront.  (je viens de me chopper une espece de crampe en rédigant le Compte rendu...).Finalement 20 minutes c'est trop peu, a peine 5minutes d'étirements, et quasi pas d'accélérations....-> A refaire,plutot 30 min la prochaine fois.

On m'annonce le kilométrage ne sera pas affiché, et je partirais avec le camelbag, on sait jamais. De toutes facons, je n'arrive pas à me ravitailler, j'en fous partout...

Départ:

On doit etre maxi 500. On verra par la suite si on etait plus, je ne connais pas les résultats malheureusement.

Le plan est simple, je suis censé courir le semi à 90% de ma FCM soit 170bpm. A l'entrainement, pour les allures spécifique semi, je me situés entre 155 et 165 bpm suivant les distances.

Je me fixe donc 15-20 minutes à 160 Mmax, 25-30 minutes (jusqu'a la mi course): entre 160-165, et fin de course comme je pourrais. Je n'ai que cela comme "reperes" pour gérer ma course, ne connaissant ni le coin, ni le kilométrage, ni les effets d'une descente sur ma vitesse ou mes articulations... Je sais juste que quand je serai a la Vachette, ca ne sera plus trés loin. Pour l'instant il faiot beau, mais un orage a deja éclaté en début d'aprem, le temps est instable.

Le départ est donné: ca part vite, beaucoup de monde a gérer, j'ai peur de chuter ou de faire chuter, mais je me faufile plutot bien, devant moi un gars cours avec une poussette et un petit dedans, il va plus vite que moi... On traverse Nevache, les gens sur le bord de la route applaudissent alors je leur dis merci, c'est hyper rafraichissant comme décor, on se ballade plus que l'on ne court...Aprés 3-4 km, les places ne bougent plus tellement, chacun trouve un groupe de son niveau, moi ce sera un Italien ayant un debardeur du semi de Turin... On arrive au premier ravito: (Plamplinet?) eau, citron, sucre, et basta... Il ne semble pas rester grand chose, et je ne suis pas dans les derniers...Heureusement j'ai le camelbag et des gels, l'Italien, vraiment sympa, me donne un sucre, c'est cool de sa part. Jusqu'a Plamplinet, le décor est vraiment grandiose.

Le cardio me donne 3min à 147bpm (80%FCM) : correspond au départ prudent et aux zig zag. Ensuite 30 min à 158bpm. La difficulté de cette course, si c'en est une , est de rythmer la descente et de ne pas se laisser aller, il faut donc relancer en descente car il n'y a que trés peu de plat. Il y a une trés longue ligne droite aprés Plampinet, il faut le savoir et ne pas se décourager. (environ 1.8km).

L'italien me lache, je fais le yoyo, j'accélere quand même un peu et me retrouve avec l'Italienne maigrelette qui me dépasse, je décide de suivre son rythme, les femmes etant souvent trés régulieres, et son allure me convient, le cardio me donne  10 min à 162bpm soit 88%FCM.

Cela fait 43min que je cours, je suis a mis parcours et encore assez frais, par contre, je ne peux pas hausser le rythme, surtout que des faux plats montants, decendants, remontants, viennent casser le rythme... Pas évident à gérer, une fois de plus, je me fis aux sensations et au cardio. La course se joue là, avant c'est vraiment beau, et aprés ca sera vraiment épique. A Val des prés, toujours des gens , sous la pluie qui apparait, nous applaudissent. Vraiment sympa ces travérsées de village. Ca fait bientot 13km que je cours, mais je ne le sais pas, en tout cas je suis frais, toujours derriere l'italienne qui m'allume en descente et se fait rattraper dans les faux plats montants... Les gens semblent scotchés de la voir gambader à cette vitesse, elle est vraiment impressionante.

Le plus dur, pour moi, et de savoir quand je pourrais "lacher les chevaux", je n'ai pas de repere, si ce n'est la Vachette qui marquera les dernieres 20 minutes de courses à la louche, je sais qu'a l'entrainement je peux tenir 20-25 minutes, mais en attendant ce point précis, je cogite. Le Rosier est passé. Les voitures sont de plus en plus nombreuses, dommage. On court derriere un camion depuis 5 min, c'est assez difficile comme ca pour ne pas réspirer son pot d'échappement, en même temps, a quoi ca sert de rager ?

On arrive à la Vachette, ca sent l'arrivée, on va rejoindre la nationale et les voitures, je fais donc une pause pipi à la sortie de la Vachette, je perds direct 20 secondes, et mon Italienne qui me servait de lievre s'envole ! Je vois deux  Forts, plutot en haut à gauche, je crois que c'est briancon et je me dis qu'il va falloir faire une espece de montée ! Mais je me plante, ces forts ne sont pas Briancon...Petit manque de lucidité...

 La descente sur briancon :

La route d'Italie :

Dangereuse: il pleut sec, ca glisse, des plots matérialisent notre couloir ( 30 cm sur la route, 70 dans le bas coté, bonjour les entorses), les voitures de droites se décalent, mais pas celles de gauche, bref c'est tendu, et en même temps, c'est là qu'il faut tout donner, et c'est là ou on n'est le moins lucide.  Je suis à bloc, j'ai hate d'arriver dans la cité vauban, les kilometres défilent sans que je m'en rende compte, c'est grisant quelque part, de courir sous la pluie au milieu des plots et des bagnoles... Je remonte un à un ceux qui m'ont depassé pendant la pause pipi, puis ceux qui m'ont depassé à la mi course, et je recolle visuellement avec l'Italienne, mais qu'elle est loin !

Je tourne a droite, a bloc, passe sous la porte Vauban Pignerol, et la gargouille s'offre à moi: raide, glissante, avec un ruisseau au milieu des pavés, des badots: ca ne m'effraie pas, ca me dope, je m'envole littéralement, je dis bonjour à ma femme et mon petit, et tourne à droite, direction le bas de la ville via la porte d'Embrun. Je ne sens plus les cuisses. Une deuxieme descente toute aussi longue voir plus nous emmene sur Gallice Bey, je fonds sur l'Italienne, c'est grisant de se lacher en descente, mais elle est loin, on tourne a gauche, faut plat montant, l'arrivée est proche, je peux la depasser elle et une autre juste devant mais... l'arrivée fait 1m50 de large...Du coup je me vois pas forcer le passage, je reste donc derriere !

 Temps: dans les 01h32min, mais c'est mon chrono qui me donne cela. Les 50 dernieres minutes sont faites a 165bpm soit 90%FCM, le max est 176bpm soit 93%FCM. Moyenne:162bpm

Points négatifs:

circulation-ravitos (essentiel)-kilométrage absent,pas de tee shirt pour les derniers, prix.

Points positifs: Vallée de Nevache, paysages, course grisante en altitude, bonne ambiance, gens sympas sur les routes, bénévoles sympas, la gargouille et la descente sur Gallice Bey sont à faire, c'est génial !

 Pensez a se protéger des ampoules, les deux grosses descentes font pas mal frotter les pieds.

Quelqu'un connait il le classement, résultats, et le kilométrage? (21.1 ou 22.6km?)

Voili voilou, j'y retournerai ! 

 

4 commentaires

Commentaire de l ignoble posté le 12-08-2009 à 21:24:00

il n'y a que Grenoble.......merci pour ton récit et d'avoir fait honneur à ta ville,dans ce semi que j'ai fais l'année dernière.........a bientôt....GRENOBLE E BASTA

Commentaire de Monpetitliam posté le 13-08-2009 à 08:50:00

Hé oui, il n'y a que Grenoble. Dejà a Ezy, je voulais mettre ce fabuleux short! Si je l'avais eu, je n'aurais pas eu ce point de coté sur la fin ! ;-)

Commentaire de tindUp posté le 14-08-2009 à 10:44:00

pas de classement pour l'édition 2009 (transitoire) mais résultat indiv dispo sur demande auprès de l'orga (520 inscrits & environ 440 classés)...

Commentaire de Monpetitliam posté le 20-08-2009 à 13:26:00

Grace à la tortue, j'ai les résultats, si certains veulent leur chrono, envoyez moi un e-mail à cherche_une_325i@yahoo.fr.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !