Récit de la course : La Course des Vendanges - 15 km 2010, par fulgurex

L'auteur : fulgurex

La course : La Course des Vendanges - 15 km

Date : 19/9/2010

Lieu : Pagny Sur Moselle (Meurthe-et-Moselle)

Affichage : 951 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

une belle course sur "route" en pleine nature...


 

Un week end chez mes parents en Lorraine, alors pourquoi pas une course sur place.

3, 4 recherches rapides sur internet et je trouve une course nature à moins de 20 km de la maison familiale. 15 km, 200 m de dénivelée. Voilà de quoi tester ma vitesse de fond: n'ai je pas trop perdu avec mon entrainement spécial ultra trail?

 

Le site de la course n'a pas été remis à jour et l'heure de départ de ma course (appelée celle des as) m'est inconnue. Je pars avec un peu d'avance pour assurer.

Le dossard en poche, j'ai 1h30 à attendre. Je retourne à la voiture et je reprends mon manuscrit sur l'UTMB.

Mais voilà l'heure, je m'extirpe de la voiture réchauffée par le soleil matinal et je vais m'échauffer vers le départ.

 

Quelque temps plus tard, le starter annonce un « départ dans 5 minutes ». Nous sommes 3!

les autres discutent encore en paquet derrière nous. Mes voisins n'ont jamais fait cette course non plus. J'ai mes trails aux pieds, mais je suis un des rares. J'espère que ce sera technique...

 

« départ » dans 30 secondes

 

la foule se rapproche.

 

Pan! Je pars en première ligne sur le goudron de Pagny sur Moselle. On doit être une centaine, peut être plus...

premiers virages, 400m de passés sur ce faux plat et je suis toujours devant. Je m'étonne. J'ai bien senti que j'avais la frite lors de mes deux scéances de fractionnés sur 400 m cette semaine, mais quand même, il y a un truc bizarre. Je lorgne ma montre et je me rends compte que je n'ai pas vérifié ma pile de l'accéléromètre, il est éteint et m'indique que je cours à 0 km/h...

je ralenti un peu et approche le deuxième « ça part doucement ou quoi? » mais il a l'air déjà dans le rouge et ne me répond pas. Je me retourne, la foule me suis. Je continue. On est toujours le goudron lorsque je vois la pancarte du premier kilomètre. Je regarde le chrono: 3'26''. AHHHH! Je freine brusquement, les scénces de fractionné m'ont enlevé les sensations. Si je continue à cette allure, je vais bientôt claquer. Immédiatement, 8 personnes me doublent.

Je les laisse partir. Puis un autre petit paquet, mais je suis toujours dans les 15 premiers.

 

4'15'' au deuxième kilomètre. Le rythme est plus serein, et je ne sens pas de séquelles de mon départ fulgurant. On vient juste de quitter le goudron pour une route forestière en très bon état qui remonte une longue combe. Je comprends mieux les runnings!

 

 

 

 

 

5 ème kilomètre. J'ai emmené ma gourde avec 800ml d'eau, je ne m'arrête pas au ravito, mais our éviter qu'elle ne se balade trop, je serre ma ceinture. Un peu trop surement, au 6 eme kilomètre, alors que je suis à nouveau sur le bitume et que la côte est finie, j'ai des douleurs au ventre qui me durent 5 minutes. On me double encore un peu. J'ai desserré ma ceinture, les boyaux reprennent leur place, le rythme revient au moment où je rentre à nouveau dans le bois. Maintenant, le sol est en petit gravillons bien compacté. Vraiment pas technique ce « trail ». d'ailleurs, ça s'appelait course nature!

 

10ème km 44' de course, je laisse le ravitaillement de coté. Et je déroule.

Je sens comme un deuxième souffle sur ce faux plat et je rattrape 2 concurrents. Cet élan me fait espérer une belle descente bien technique à la fin.

 

Mais non! Ça descend fort, mais c'est large. Un peu caillouteux, mais rien d'impressionnant non plus.

Dès la fin de la descente forte, on atteint les premières maisons de la ville. La descente de la rue se fait à vive allure... comme ceux de devant. Je me retourne, personne derrière. Ma place semble jouée. Je poursuis, traverse la route nationale. Je cherche un peu mon chemin, toujours personne à l'horizon. Je fini par rejoindre la voie ferrée. Un virage à droite, je reconnais la rue que j'ai utilisée pour m'échauffer avant le départ, ça sent l'arrivée imminente.

 

Le type devant est en vue, mais trop loin. Je termine « tranquille » sous les applaudissements en 28ème position et 1h04.

 

On m'offre une pomme et un tee shirt drôlement mignon et drôlement original pour un pays où je n'ai plus vu une vigne depuis bien 20 ans maintenant. Il faut dire que le vin local n'etait pas vraiment un grand cru.

 

Je n'ai pas le temps de trainer, je viens de m'apercevoir que j'ai perdu mon accéléromètre. Je retourne vers la grande descente pour fouiller un peu, en vain.

 

Je discute un peu avec le bénévole en bas de la pente et il est l'heure d'aller glisser ses charentaises sous la table de maman.

 

Voilà une course bien agréable, que je rapproche plus d'une course sur route que d'un trail (très roulant, kilométrage indiqué, un ravito tous les 5 km...).

Les bénévoles ont tous été très gentils, j'adore mon tee shirt, seul regret, je ne connais pas les résultats: le site est toujours bloqué sur 2009 et ils n'ont pas l'air d'avoir été publiés quelque part..

 

En même temps, ce n'est pas grave.

2 commentaires

Commentaire de LtBlueb posté le 11-10-2010 à 13:24:00

bravo fulgu !
bon alors comme ca comme tu avais fini de vendanger les vignes du 21, tu es monté un chouilla un nord ? :)

Commentaire de raspoutine 05 posté le 12-10-2010 à 07:24:00

Pour le tee-shirt, j'ai l'explication. La commune anticipe le réchauffement planétaire et les vignes vont bientôt s'installer. Un grand cru en perspective ! Vous êtes des pionners; bientôt la course au rendement avec sécateur, hotte et saut plastique ! Et n'empêche que tu as bien raison de saluer l'effort de la commune en ce domaine parce que des fois....
Bravo et merci pour le récit de cette course sympa.
Raspa

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !