Récit de la course : Trail de Noël 2005, par christianboronad

L'auteur : christianboronad

La course : Trail de Noël

Date : 11/12/2005

Lieu : Ollioules (Var)

Affichage : 1676 vues

Distance : 23km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

24 autres récits :

Le Trail de noel

Le Trail de Noel à Ollioules.

Un mois et demi après les Templiers, en pleine période de récup, je décide de terminer l'année avec ce Trail pittoresque qui se déroule dans l'arrière pays Toulonnais.

Les "concurrents" sont au rendez-vous je croise d'ailleurs pas mal de têtes connues, mais pas akunamatata, le kikoureur qui est à l'origine de ma participation grace à son CR de l'an dernier.
L'ambiance est décontractée, moi et mon équipier Michel nous en profitons pour faire les guignols sur la place du village.



Nous avons dans l'idée de faire environ 3h30 mais sans forcer, se ballader, faire des photos s'amuser quoi. D'autant plus que mon equipier n'affectionne pas vraiment les terrains escarpés, il préfère la route aux chemins, quant aux éboulis... On verra bien... Même en tenue longue, on se gèle en attendant le départ, le pire c'est qu'on croise des gens en short et débardeur... brrrr. Ca part très fort devant, mais nous décidons de suivre le gros du troupeau qui rapidement adopte la marche sur la première partie bétonnée. Ca promet pour la redescente.



Le panorama est magnifique, la rade de toulon est en contre jour sur toute les photos mais vraiment très belle vue d'en haut. Bien que le sol soit gelé et donc glissant, le soleil parvient à nous réchauffer, l'ambiance est à la bonne humeur.



Dans la montée interminable seul un ou deux petit kilométres plus roulants nous permettront de dérouler notre belle foulée.
Puis arrive une belle mais courte descente, pas trop technique (c'est un régal en fait après cette montée ininterrompue de plus de 4 Km)



Mais ne nous emballons pas ! une seconde montée encore plus escarpée sur un étroit chemin se profile. Michel fait la grimace "c'est pas fini les montées???" dit-il... Je pense qu'il découvre ici, que même en rando, on peut avoir à gérer son cardio. On débouche enfin presque au sommet du mont Caume. Nous croisons un groupe de randonneurs qui nous saluent et nous encouragent : nos bonnets de père noël font fureur surtout auprès de ces dames... Un rapide coup d'oeil au chrono avant de basculer dans la descente. Je note 1h30 pour 10 km environ, c'est correct mais à mon avis on sera un peu juste pour boucler en 3H30 comme prévu. De plus mon équipier n'arrive pas à bien récupérér de cette grosse montée.



La redescente est "panoramique" mais brutale. Aves ses 500 mètres de dénivelée négatifs, véritablement technique, elle fera de gros dégats dans les cuisses, comme on le verra plus loin.



Au 14e Km, déjà 2h30 de course et voici la montée de "la conduite de gaz", impressionnante. Un concurrent la compare à la montée de San Peyre de la Pénitentissime, moi je la trouve moins rude car on a pas a subir la chaleur de juin, le sol est même gelé. Je commence à m'économiser car mes mollets commencent à rechigner. Au loin on peut apercevoir le mont Caume que l'on vient de gravir, ca fait plaisir de voir le chemin parcouru.

A partir de la, rapidement les problèmes vont commencer : les petits tiraillements du début de course s'intensifient, des début de crampes apparaissent partout dans les jambes. De plus dès que j'essaie de courir, j'ai une douleur au genou gauche qui tend à se bloquer.
J'ai maintenant du mal à suivre Michel, qui retrouve un second souffle à l'approche de la civilisation. Bien qu'au bord de l'agonie pedestre, la redescente sur le village m'a parue finalement facile, et plus courte que prévue, seule la fameuse rampe en béton gache un peu le plaisir de terminer. Arrivée en 3h49, OUF.

- On a aimé : Presque tout : Le parcours sauvage, le panorama, le coté technique, le balisage sérieux, les encouragements (c'est vrai qu'on était déguisé en pères noels)!

- On a moins aimé : Trop de monde sur des sentiers ou il est impossible de dépasser sur la plupart du tracé. Le repas de fin de course un peu light. J'aurais personnellement apprécié un parcours un peu plus court compte tenu de ma forme du moment.

Un bon Trail tout de même, mais à prendre au sérieux la prochaine fois.

2 commentaires

Commentaire de akunamatata posté le 15-12-2005 à 08:53:00

Joli CR Christian! C'est vrai qu'il n'est pas a prendre a la legere ce trail. Mais comme apparemment le parcours change chaque annee, c'est la surprise de trouver de nouveaux chemins.

a bientot sur d'autres courses
Akuna

Commentaire de cigaloun dupuy posté le 16-12-2005 à 15:59:00

Bravo, joli CR, c'est vraiment sympa les photos, ça permet de mieux connaître les Kikoureurs et Kikoureuses aussi :-) mais aussi de voir un peu tous ces magnifiques paysages.

Bravo, au plaisir de te revoir en 2006 et bonne fin d'année

Christian.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !