Récit de la course : La Roquefavour 2012, par gnoufee

L'auteur : gnoufee

La course : La Roquefavour

Date : 27/5/2012

Lieu : Ventabren (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 309 vues

Distance : 12.5km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6 autres récits :

pffffou

Bientôt le départ , je me retourne , nous sommes nombreux , un peloton coloré de 375 coureurs pour cette belle course .

L'état d'esprit est un peu mitigé , mardi 8 mai , les 5 kilométres vallonnés de Boul bel Air , le dimanche suivant le semi d'Aix , le dimanche suivant encore une course en montée à Meyrargues pour la foulée de Saint-Claude , tout ceci avec des résultas relativement honnéte (minimum 13,6 kilométres heure de moyenne) ; tout cela pour dire que je suis un peu fatigué , j'ai été à plat jusqu'au mardi précédent la course et à partir du mercredi , j'ai mangé comme quatre à cause d'une faim continuelle .

J'ai allégé mon entraînement , dans l'optique de reprendre des forces , avec juste une scéance au programme .

La course , je la connaît bien , paysages superbes , mais pas mal de souffrances l'année précédente , j'avais terminé , à l'époque , 41iéme en 55' 55 secondes . 

Beaucoup de kikous sont présents à cet événement , Fab72 , Montevideo , Patmar13 , Giloumontolivet , Calamaryou et peut-être d'autres que je ne connais pas ; cela fait plaisir de ce revoir de semaine en semaine .

Je suis accompagné de 2 amis , Ali (un des meilleurs V3 de la région ) et Eric (ancien équipier du foot et un véritable crack en course à pied) qui revient du marathon du Mont-Saint-Michel où il a terminé en 2 heures 55 minutes 27 secondes (respect !).

Il fait beau , la sono essaye vainement de retranscrire les paroles du speaker , mais c'est tellement inaudible , que je me suis à un moment demandé s'il parlait en français .

Le départ est donné , un peu à la surprise générale , beaucoup de coureurs ont l'air d'être surpris , j'ai décidé de partir assez rapidement , sans m'épuiser non plus , aprés 200 métres sur une route plate et droite , nous prenons un chemin sur la droite en léger faux-plat descendant , Eric revient à mon niveau , tu vas à 18 kilométres par heure m'indique t'il , ouahou , tant que cela ... cela tourne à droite à gauche , nous regagnons la route et la descente pentue va s'amorcer .

Bon , je vais essayer de me ménager un peu , nous entrons dans le village de Ventabren , des petites côtes séches cassent bien les jambes .

Puis c'est une succession de montées et de descentes , Eric m'a faussé compagnie , je cours avec un type en tee-shirt orange , qui me distance dans les descentes et que je reprends dés que la route s'éléve .

Nous sommes à peu prés au 6iéme kilométre , on quitte définitivement la route , et le début du chemin commence par une montée caillouteuse et difficile . J'arrive tant bien que mal en haut , je n'ai pas marché , mais j'ai dù me faire violence , je commence à être bien entamé , à tel point que je ne me souviens plus si mon accompagnateur est derriére ou devant , peu importe , il faut continuer , les jambes sont devenues lourdes , la foulée devient plus hésitante , le soleil commence à taper sérieusement et la chaleur à m'asphyxier .

Les montées à venir sont longues , les descentes courtes et souvent pentues , elles ne permettent donc pas de faire baisser le rythme du cardio .

Une chose me rassure , si je ne suis pas très à l'aise , je vois les concurrents devant moi et ils ont l'air d'être dans un état proche au mien , les positions au classement reste sensiblement les mêmes .

Entre le huitiéme et le neuviéme kilométre , le premier V3 me double (c'est une habitude il l'a déjà fait à la course du coeur et à Meyrargues) , je prends son sillage pendant quelques temps , mais j'ai du mal à garder son rythme qui est un peu élevé pour moi .

Il fait toujours aussi chaud , les jambes sont contractées , le souffle est court , j'en ai vraiment marre , je me force pour garder un semblant de rythme . C'est dans ces moments là où l'on a envie de tout plaquer , ou l'on se demande ce que l'on fait là , il faut trouver des ressources , une raison pour continuer .

Le dixiéme kilométre arrive et cette fois ci , c'est le premier V2 qui me passe devant , bon je m'accroche , dans ma tête , je calcule 12,5 moins 10 égal 2,5 kilométres à faire , à raison de 4 minutes par kilométre , il me reste 10 minutes à tenir , plus que 10 minutes...

Le V2 me prends une vingtaine de métres d'avance , je vois les premiéres voitures , le stade n'est pas loin , encore un effort , tiens l'entrée se fait maintenant un peu plus loin.

Pffou , même si c'est plat , j'ai l'impression de traîner quelque chose de lourd .

Ca y est , je suis sur la piste , quel confort , bel amorti et cela accroche , j'arrive à retrouver quelques forces , je reprends une foulée plus réguliére et juste avant la ligne , je fais la jonction avec le V2.

C'est fini , pas trop tôt , cela a été dur , je m'y attendais un peu , la beauté du sport c'est aussi de vivre des moments comme cela , où l'on va au delà de ses limites pour arriver à un certain objectif .

Bien sûr , j'ai oublié d'arréter mon chrono sur la ligne , Eric qui est arrivé depuis deux minutes , m'indique que j'ai fait 54 minutes 31 secondes , j'améliore ma performance , sur ce tracé ( il semblerait qu'il soit plus long de 250 métres par rapport à l'an passé) , d'une minute et 17 secondes et cela me place en trentiéme position .

Aprés l'effort , place au réconfort , les buffets sont bien garnis autant en sucré qu'en salé . Et cerise sur le gateau , la présence de douche , occasion de se débarrasser de toute cette sueur et également de se rafraîchir.

La semaine prochaine , c'est Venelles , une course plus courte , mais semblable à celle-ci , bien des souffrances en perspectives , à la prochaine...

 

 

 

 

 

1 commentaire

Commentaire de montevideo posté le 28-05-2012 à 17:57:18

Belle course, un peu plus longue que l'année dernière, çà me console d'avoir mis 1mn de + qu’en 2011, la fatigue pour moi aussi sans doute ...
En tout cas je voyais ton buff rouge au loin mais je ne me suis jamais rapproché ^^

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !