Récit de la course : La Roquefavour - 12.5 km 2014, par TomTheMachine

L'auteur : TomTheMachine

La course : La Roquefavour - 12.5 km

Date : 25/5/2014

Lieu : Ventabren (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 329 vues

Distance : 12.5km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6 autres récits :

Le récit

Données course
Distance mesurée: 12,5 KM.
Température au départ: 18°C.
Temps: Beau.

Données perso
Poids: 84,5 Kg.
Objectif: 1h04'31".

(ouvrez la carte dans un nouvel onglet pour la voir en pleine résolution)

21ème semaine, 21ème course.
Retour à Ventabren et sa Roquefavour pour la 3ème année consécutive. Peut-être ma course préférée.
12,5 KM moyennement vallonnés, avec une belle vue sur la Sainte Victoire, les Alpilles et le Mont Ventoux.

1h07'15" en 2012, 1h04'32" en 2013. J'aimerais bien faire mieux cette fois-ci, mais je suis un peu fatigué.
Le contrecoup du Trail de Saint-Quinis, sûrement. Tant pis, on va faire comme si. On part à fond et on voit si ça tient.
Arrivée à Ventabren vers 7h45 et retrait du dossard.
Toujours le même animateur sur le départ, et les mêmes visages familiers aux alentours. Greg et sa femme sont là, ainsi que mon lièvre habituel (Benjamin Hoffmann), Agnès Vincent et mon adversaire de toujours, Pierre-Yves Combaud.
Départ à 9h00 pour le 12,5 KM et 9h15 pour le 7,5 KM. Environ 370 concurrents sur le 12,5 KM.
Il fait beau et chaud, aucun échauffement nécessaire. Je me place dans les premières lignes... *5-4-3-2-1... Partez!*

KM 0 à 4:
Dès les 100 premiers mètres, je vois un type se casser la figure juste devant moi.
Quelques secondes plus tard, Greg vient me prendre en photo et je suis à deux doigts de tomber aussi.
Bon, on arrête de faire les zouaves et on prend cette course au sérieux! Criant
1,5 KM de chemin sur le plateau puis on rejoint la route qui descend vers Ventabren.
2,5 KM: petit crochet dans le vieux village. Ouf, j'avais oublié à quel point ça grimpait sur ce tronçon. Ca fait chauffer les cuisses. Pied de nez
4ème KM: point bas du parcours, 18 minutes. Déjà 1 minute de retard sur l'an dernier. Rattrapable, en forçant un peu...

KM 4 à 8:
Le 5ème KM sur le Chemin des Marseillais se fait sans encombre et je zappe sans regret le premier ravito.
Court passage sur la D64 puis grimpette vers le panneau des 6 KM. Obligé de marcher un peu dans la côte alors que j'avais tout fait en courant l'an dernier.
S'en suit la longue descente vers le ravito du 8ème KM. Belle vue sur le massif de l'Etoile et la Sainte Victoire et... mais... ils prennent un raccourci, ma parole! Criant
7,5 KM: tout le monde coupe un virage au lieu de suivre le chemin. Ca me gêne un peu mais je fais de même pour garder ma place.
C'est là que je me rends compte que Pierre-Yves est juste à côté de moi. C'est lui qui m'a rattrapé? Ou c'est moi? Ou il s'est téléporté? Va savoir.
Ravito du 8ème KM: 40 minutes, exactement ce qu'il faut. Greg est déjà là, il attend sa femme et profite pour prendre une autre photo. Merci! Langue tirée

KM 8 à 12,5:
Je double Pierre-Yves au dernier ravito mais il me rattrape immédiatement.
On passe au plan B = la stratégie du salaud: trop fatigué pour lutter, je vais rester juste derrière lui et essayer de me le faire au sprint. Rigolant
Sauf que ça ne marche pas. Les 4 derniers KM sont plein de petites relances et j'ai du mal à suivre.
KM 11: on rattrape les retardataires de la petite course. Et au lieu de les doubler à 12 Km/h, voilà que je me mets à courir à leur rythme...
Panneau du 12ème KM: 2 minutes de retard sur l'objectif. Ca va vraiment finir en roues libres.
A l'entrée du stade, une fille tombe devant moi et s'ouvre la main. Ben dis donc, c'est pas de chance.
Personne autour de moi pour faire un sprint, au final ce sera 1h06'56" sur la ligne. Dur...

Une bouteille de rosé pour me consoler, mes félicitations à Pierre-Yves qui m'a collé 2 minutes en 3 bornes, et retour au bercail.
202ème sur 367 (55%).
148% par rapport à Christophe Racca, vainqueur en 45'15".
36ème meilleure course sur 76.

Pas nécessairement mauvais, mais il faudra faire mieux à Venelles dimanche prochain.
@+ Les Kikoux.

3 commentaires

Commentaire de KrysDaix posté le 31-05-2014 à 07:38:05

Cela fait des années que je souhaite faire cette course, évidement c'est mon terrain d'entrainement ..... mais quand je vois la dernière photo je suis surpris et un poils dégoûté. Non je crois que je ne la ferais pas ce n'est pas le genre d'ambiance que je recherche...Et si j'ai bien compris c'est trois ravitos en 12km donc 3 fois ce genre de situation...

Commentaire de TomTheMachine posté le 31-05-2014 à 16:37:54

@KrysDaix:
C'est pour les gobelets au sol que tu dis ça?
La dernière photo a été prise à moins de 20 mètres du ravito, c'est tout.
Quand on n'a pas de camelbak (courte distance oblige) pour ranger les gobelets et que les organisateurs oublient de mettre des poubelles à la sortie des ravitos, on se retrouve avec quelques gobelets au sol.

Les coureurs nature ne sont pas nécessairement plus pollueurs que les traileurs. :-)
Fais la Roquefavour un de ces jours, tu seras agréablement surpris.

Commentaire de Matchbox posté le 31-05-2014 à 16:35:28

Bravo pour ta course !
Même si je ne suis pas un grand fan du bitume je trouve que l'ancien parcours avait plus de classe (mais aussi beaucoup plus de bitume). Ce parcours évite certes de couper la circulation qui passe sous le pont se Roquevafour mais il manque cruellement d'intérêt.
Je m'entraîne souvent dans le coin et il y aurait de bien meilleurs parcours à tracer.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !