Récit de la course : Impérial Trail Fontainebleau - 52 km 2012, par jpoggio

L'auteur : jpoggio

La course : Impérial Trail Fontainebleau - 52 km

Date : 22/9/2012

Lieu : Fontainebleau (Seine-et-Marne)

Affichage : 1228 vues

Distance : 53km

Matos : Asics Trabucco (TOE+Ecotrail 80)

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Pour interpréter Napoléon, il faut mettre la main dans son veston, regarder au loin et penser à ses impôts

Jean-Auguste-Dominique Ingres [Public domain], via Wikimedia CommonsAh, ben oui, forcément, quand il est question de Fontainebleau, forcément, on ne coupe pas à la frénésie impériale.

La preuve, même les courses s’y mettent. Ce matin de septembre voit donc se regrouper la petite foule des bouffeurs de sentiers prêts à en découdre sur le beau grès bellifontain pour un Impérial Trail quelque peu raccourci à 53km doublé d’une version « 36 ». Les deux ont fait le plein et le départ se fait par vagues d’une centaine de coureurs accompagnés par une sono médiocre qui sera le seul point négatif de cette journée, à mon humble avis.

Les esprits chagrins observeront qu’au moins, ce n’était pas Vangelis.

Bon, après, que dire ? Il y avait du beau Kikoumonde, jusque sur le podium, il avait bien plu la veille, et les étendues sablonneuses que je redoutais étaient stabilisées, et une petite brise avait séché les rochers.

Parce que le beau grès bellifontain, quand il est mouillé, c’est la chienlit.


Photo Trinouill, sortie du premier ravito.Là, c’était bien, même si, croisant de petits amas de grimpeurs autour des blocs dans les spots mondialement connus que nous avons traversé (Rocher Canon, Apremont, Franchard, Cuvier…), je me demandais bien pourquoi je n’avais pas plutôt choisi de venir y faire de l’escalade, ce jour-là.

Parce que j’étais un peu lent, quand même. Quelques moments de flemme (le Rocher de la Reine, avant d’arriver au ravito de bois rond…) ont un peu usé la moyenne, et j’ai eu beau me botter le cul pour trottiner systématiquement en repartant sous les encouragement du Papillon le plus vocal que je n’ai jamais croisé, j’ai vu mon ETA dépasser les huit heures que je visais. Alors, quand j’ai entendu quelqu’un me héler au point d’eau du carrefour des Gorges de Franchard, j’ai levé le pied, trouvé un lutin un peu patraque et décidé qu’objectif loupé pour objectif loupé, autant le louper pour de vrai et finir en bonne compagnie.

Ce fut la meilleure décision de la journée, car je garderai le souvenir d’une course conviviale avec des chouettes rencontres (kikou ou pas, d’ailleurs), au lieu d’un objectif raté de trois minutes douze.

Impérial !


Ah, et puis n'en déplaise au regretté Pierre Mondy, je n'ai pas pensé un instant à mes impôts.

5 commentaires

Commentaire de lutin93 posté le 26-09-2012 à 22:35:36

excellent , jacques, il est vrai que j'étais dans un état plus que pitoyable au moment ou tu m'a rejoins , et c'est avec beaucoup de respect et d'abnégation que la ligne fut franchie, et heureusement, que tu étais là en bon samaritain, ravi d'avoir bouclé cet impérial en ta compagnie
a une prochaine qui sait?
lutin93 alias thierry

Commentaire de Japhy posté le 29-09-2012 à 08:28:31

3min12 sur un tel parcours, ça compte pas, il est réussi ton objectif.

Commentaire de jpoggio posté le 29-09-2012 à 09:44:36

Je dis 3mn12, mais si ça se trouve, c'eût été 3mn27 !
Un véritable Fiasco !
:D

Commentaire de LUDOVANE posté le 30-09-2012 à 21:14:05

Trois minutes de plus ou de moins peu importe. je regrette de ne pas t avoir accompagné lorsque je t ai rejoins dans la partie roulante. j'ai assisté à ton passage perclu de crampes, allongé sur un rocher lolll. Pour ma part 8h17 mais la joie de finir et de me relancer sur le trail après une belle traversée du desert. Peut-être au plaisir de te retrouver sur lo rigole.
Bravo encore

Commentaire de jpoggio posté le 30-09-2012 à 22:17:11

"Perclus de Crampes..." il n'y en avait qu'une, en fait, mais bien dégueulasse, sur le Sartorius (si j'en crois le Netter piqué à ma fille...), le genre de faisceau à la con que je ne sais jamais comment étirer pour soulager l'affaire.
Merci de t'être inquiétée de mon sort au passage !
C'était une chouette journée, en tout cas.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !