Récit de la course : L'Infernal Trail des Vosges - 72 km 2013, par freethunder

L'auteur : freethunder

La course : L'Infernal Trail des Vosges - 72 km

Date : 8/9/2013

Lieu : St Nabord (Vosges)

Affichage : 1229 vues

Distance : 72km

Objectif : Terminer

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

16 autres récits :

L'infernal ne m'a pas tué... :-)

Voila on y est.

Samedi 13h30, départ de la région Parisienne en direction de Saint Nabord. Je pars avec mon ami yoshi. Arrivé vers 18h00, on pars directement chercher nos dossard et zou direction Pasta Party 17 18 20h30, Préparation du campement et couchage immédiat. 13 14 Depuis notre départ, nous n'avions pas croisés la pluie. C'est chose faite depuis 22h00 et sans interruption jusqu'a 2h00. Bilan, je n'ai pas dormi, le speaker, la sono + le feu d'artifice m'ont bien aidé... :)

Dommage, je suis quand même reposé et par chance, la pluie s'est arrêté au moment même ou je sortais de la tente. Ça me donne un vrai coup de pouce.

Petit café, gatosport, dernier check-list Mon sac est prêt.

16  

Direction la dépose du sac ravitaillement qui sera emmené à la base de vie au km 37.

Tout s'enchaine, la ligne de départ, la Gopro qui déconne pas de photo ni vidéo du départ.
Voila le départ est donné, pas de pluie mais le sol est bien mouillé.
L'allure est modéré, tout va bien. yoshi ne se sent pas bien pour l'instant, envie de dormir.

Du monde, mais pas vraiment de bouchon tout va bien. Comme prévu ca monte fort dés le départ.

- 10 km en 1h16 min. C'est pas mal.
Les jambes vont bien mais au 13 km. Aieee, je sens l'ampoule derrière le tendon arrivé. J'avais pourtant mis des doubles chaussettes, mais ça n'a rien fais. Je décide de continuer comme ça jusqu'au premier ravito ou je mettrai un compeel double peau.

-20 km - 2h34 de course, Je suis le même rythme.
Ça va toujours ormis cette ampoule qui m’embête de plus en plus. Je m'hydrate bien mais niveau estomac, j'ai juste pris une petite barre coup de fouet, mis je sens mon estomac encombré. Je décide de ne plus rien manger pour le moment. Je redoute ma mésaventure de l'origole.

- 1er Ravito au km 25,
Petite pause de 5 min. Petit ravito avec pas mal de monde. Il fais encore bien nuit. Je remet de l'eau, mange pas grand chose mais surtout, je regarde cette ampoule qui est déjà bien rouge. Hop hop, je nettoie un peu et je me met un compeel. Je remet les chaussettes chaussures. Zou c'est parti. Ça va tout de suite mieux....
Mon ami commence a avoir un vrai coup de moins bien et moi pour le moment, tout va bien. Je me sens fort avec mes bâtons. On décide de se séparer un peu pour que chacun garde son rythme.
Grosse partie de dénivelle que je passe sans encombre.
La pluie s'installe par crachat ou grosse averse, mais bon dans l'ensemble, je suis content, ça me rafraichi. Ah oui petite erreur au départ.
J'ai mis ma 1ere couche mizuno technique qui se chauffe avec l'humidité. Eh ba ça marche bien. J'ai chaud, trop chaud....

- 30 km en 4h10.
La grosse montée est passé. Arrive une succession de montée descente. 3 Ca passe assez bien. Je monte pas mal. Une grosse averse nous tombent dessus...
La c'est sure on est bien mouillé. Du brouillard qui nous cachent un peu le paysage, dommage...

- 37 km, 5h30
La base de vie. Du monde, de la musique, de la place pour s'asseoir. 2 J'en profite pour prendre mon sac et changer de tshirt. Je décide de garder mes chaussettes et chaussures jusqu’à la fin. L'ampoule se gère bien. Je prends un peu de tout, je peux enfin manger sans appréhension.
J’engloutis les 3/4 d'une soupe au patte. Un bien fou :)

15 minutes après mon arrivée, voila mon ami qui pointe le bout de son nez. Je ne le sens pas en grande forme. on reste ensemble 15 minutes et je décide de repartir.
Ça enchaine de suite par une montée que je fais doucement. Je prends le temps de regarder mon téléphone, ma femme et mes filles m'envoient une petite vidéo au reveil pour me rebooster.
Ça marche très bien :)

- 40 km en 5h57.
Doucement on avanceEntre le 40 et 50, le terrain descend ou est plat. J'en profite pour bien courir. Je fais un bout de chemin avec une fille, on papote bien ça passe le temps. Elle est du coin, du coup, elle me renseigne sur ce qui arrive.

- 50km en 7h19
C'est la section la plus importante. 16 Km entre les sections avec la dernière grosse difficulté. Je sais que si je passe cette section, La fin ne devrait plus être un problème. Aie .
Je commence a ressentir une douleur sur la jambe gauche, sur le côté gauche du genoux. Une douleur identique à celle de l'origole. Plus possible de courir sans cette douleur.
Aucun problème pour le marche à pied même rapide. Il reste 25 km, à 5 km/h de moyenne, ca fais quand même 5h de marche.... Je sais que c'est possible, mais finir tout en marchant, c'est tout de suite moins fun.

3 ravitos : Section terminée.
Il me reste une de 7 et une de 11. Tuc, jambon, saucisson, et Coca au programme. Je me repose entre 5 et 10 min. Je fais le point sur mon état. Je peux marcher sans problème, donc je peux finir dans les temps au vu des barrières horaires. Je décide de repartir et finir....
Je m’aperçois que je marche non pas à 5km/h mais plutôt à 7,5 km/h, ça me booste le moral. Vu mon cardio bas, je décide d'attaquer toutes les côtes à bonne vitesse et je m’aperçois que je rattrape du monde. Ça fais plaisir :)

- 60 km en 9h12
(bon au final ma moyenne est bien de 5km/h mais ça je ne le sais pas a ce moment laPetit arrêt technique dans les bois... et ça repars.

4eme et dernier ravito. On change pas une équipe qui gagne. Tuc, saucisson, jambon coca. ca m'a réussi alors je continueDernière section de 11 km, avec 1 grosse montée, un plat, une dernière bosse et la descente finale.`

Comme pour mon dernier trail, je le sais, j'irais au bout. En marchant certe, mais j'irais au bout. La grosse montée comme prévu est bien présente, mais ça se passe bien. je n'ai pas remarqué la dernière bosse car je commence déjà la descente.

Ça sent bon, même si j'ai l'impression de tourne autour du stade durant les derniers kilomètre.
J'aimerais bien y aller de suiteVoila, enfin du goudron, la ville, la fin. 15 Juste avant d'entrer dans le stade. J'entends un "Jérôme". Je me retourne et j’aperçois mon ami yoshi qui arrive avec un grand sourire en trottinant. On peut dire qu'il finit vraiment bien. Nous finirons ensemble 7   Dernière bosse avant un petit tour du stade et c'est l'arrivée. 9   

Et voila après 11h43 de crapahutage. Nous voici donc Finisher de notre premier gros Trail montagnard. Je suis content de finir en même temps que mon ami.  

12   Nous resterons plusieurs minutes derrières la ligne d'arrivée pour bien réaliser et reprendre nos esprits et aussi faire un petit bilan des dégâts. Surtout pour moi. Je termine ce trail avec une inflammation sur le côté gauche du genoux, mais rien de méchant et une belle ampoule au talon. La photo suffit à elle-même26   

Voila l'heure du bilan.

Les points positifs :
- Finisher bien évidemment- Malgré ma "non préparation", je me trouve en assez bonne forme au vu de la distance.
- Une grande confiance en moi pour la suite. Les bâtons sont une révélation pour moi. Je me faisais un film des ultras, surtout les + de 100 km et je m’aperçois que ces 2 tiges peuvent m’emmener bien plus loin que ce que je n'aurais penser.
Je pense avoir passer un stade psychologique sur la longueur des courses.
Je n'ai plus peur de m’imaginer sur du plus longs. Je ne grillerais pas les étapes, mais je me sens prêts Je sais que je peux mieux faire et plus longtemps en étant bien préparé.
Je reprends quand même mes propos au souvenir des 10 coureurs du 160 km que j'ai croisé sur la fin du parcours. J'ai bien dis 100 km, quand je vois leur état de fatigue physique, c'est quand même un autre monde :).
Bravo à tous ces ultra-runners.

Les points négatifs :
- Mes chaussures, Argggg, 2 fois, elles m'ont fait un sale coup. C'est terminé, je changeJe n'ai pas encore trouvé leur remplaçante mais je vais m'y mettre de ce pas
- Mon inflammation au niveau du genoux. Après avoir vu un kiné de l'organisation, une première idée, j'ai du forcer inconsciemment sur la jambe gauche pour soulager mon ampoule ce qui a engendré cette inflammation. Un peu comme à l'origole ou plusieurs bosses étaient en devers. Donc j'ai aussi forcer sur la jambe gauche et hop inflammation.
Je vais tenter d'approfondir la question pour trouver une solution.
- Ma préparation, le plus gros point noir. J'ai eu beaucoup de mal a me motiver durant l'été pour courir. Je n'aime pas la chaleur ça c'est sure. Il va falloir que je trouve comment y remédier. je ne peux pas couper 3 mois dans l'année comme ca. Le VTT sera surement mon alliée. 


Voila maintenant, la fin d'année sera plus tranquille. Je pense refaire un 2x 20 km de jour et de nuit avec mon frère. En attendant de préparer l'année prochaine qui sera je l’espère axé sur ma possible participation à la CCC.

The end !
27
Bon en faite, on a eu de la pluie quasiment toute la route                             

5 commentaires

Commentaire de Dozer posté le 13-09-2013 à 18:00:24

Bravo à tous les deux ;) Beau récit et en effet, superbe trail. J'ai fait pour ma part le 30km.

Commentaire de randoaski posté le 13-09-2013 à 19:59:28

Bravo pour le récit et vos courses... Ne vous précipitez quand même pas sur plus dur: l'infernal est quand même sacrément roulant: venez par exemple découvrir les Hautes Vosges avant les Alpes... Bonne récup!

Commentaire de yoshi posté le 13-09-2013 à 23:46:23

Merci, pour ma part je sais que j'ai encore à progresser énormement sur terrain de montagnes, et lorsque je pense à ma course de Sierre Zinal (31km pour 2200m D+ dans les Alpes Suisse) et que je me dis que si je devais faire ça deux fois, ça va être super chaud , course que je recommande tous particulièrement si vous connaissez pas ...

Commentaire de Eric Kb posté le 14-09-2013 à 22:11:04

Pour l'intégration des images tu peux jeter un oeil ici :http://www.kikourou.net/forum/viewtopic.php?f=1&t=28740&view=unread#unread

Commentaire de freethunder posté le 15-09-2013 à 21:01:12

Merci vous vos commentaires, l'idée n'est pas de bruler les étapes.
Il va falloir confirmer sur cette distance avant de monter plus haut.

Suite aux remarques Eric KB, j'ai copier coller en html. Ca passe bien ormis la mise en page qu'il faut revoir.

Je précise que mon blog n'a aucune pub, et aucun visiteur :)
Je l’héberge sur mon serveur.
Mon expérience fais que je préfère tout gérer que de faire confiance à des sites tiers. Mais bon, je tenterais le copier html à chaque récit :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.32 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !