Récit de la course : Ultra Montée du Salève 2014, par Trimoreo

L'auteur : Trimoreo

La course : Ultra Montée du Salève

Date : 12/4/2014

Lieu : Etrembieres (Haute-Savoie)

Affichage : 478 vues

Distance : 20km

Matos : Asics FujiRacer
Tee shirt Adidas court UBS Jaune
Sac avec 2 Bouteilles 50cl
Baton leki monobrin
Visière RL

Objectif : Se dépenser

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

20 autres récits :

Un téléphérique qui n'attends pas

Départ 7h30 de la maison, seul et triste de n'avoir motivé personnes pour venir avec moi. Mais bon je vais passer de bon moment et il va faire beau. Je galère un peu à trouver avec les indications du site, mais je retire mon dossard dans les temps avec en cadeau 1 sac à chaussure, une belle paire de chaussettes et des échantillons pubs. Le premier contact avec l'environnement n'est pas terrible entre l'autoroute et la carrière géante. Point positif, il est possible de poser un sac au ravitaillement du bas qui est déjà actif avant le départ. Je mets mon beau teeshirt de Hamster Lyonnais (UBS jaune), des fois que d’autre enduro’traileur soit là. Nous vivons encore cette chose rare dans le trail de pouvoir côtoyer le plus haut niveau mondial sur des courses "locales" en toute simplicité. 150 sur la ligne et c'est parti

 

1iere montée : Je pars prudemment avec la traversée du village plutôt sympa.800 mde plat avant une première partie qui se trottine en monter. Il y a du monde, il faut éviter les coups de bâtons alors je monte au train. Escalier puis raidillon jusqu'à la route où on peut relancer pendant 150m. Nous voilà dans la belle et raide partie trail avec le lac Leman en décor : l'autoroute et la carrière se feront vite oubliées pour laisser place à de beau paysage : je commence à être dedans.

Je me retrouve entre 2 féminines dont Rachèl qui, avec ses bâtons de 2m, n'est pas facile à  doubler ;) . Son physique longiligne est efficace et je n'arriverai pas à la suivre sur la fin de la première montée. Les mollets tirent et je passe la ligne en voyant la navette partir : dommage. Ca sera pour la prochaine, je m'affole pas et en profite pour bien me ravitailler : il fait déjà chaud. Je croise alors pour la première fois Olivier avec qui je ferais toutes les montées.

2ième montée, après 12 minutes d'arrêt, je repars dans le fond du paquet. Je croise un trailer arrêté qui discute avec sa femme sur la partie chrono : Pierre mon deuxième lièvre de la journée. J'allonge dans la partie plate et double sur la première moitié. Les jambes commencent à être bien. Je double Olivier qui s'accroche, vois Pierre qui revient et Rachel devant sans pouvoir recoller. MartineV, qui va nous encouragés avec son mari toute la course, lui donne le tempo (au passage merci pour leur bonne humeur). Je garde mon rythme et arrive plutôt bien au sommet. Ce coup-ci je n’attends la navette que 2 minutes (record du jour). Je remplis ma gourde que je viderai avant d'arrivée en bas.

3ième montée, le temps de re-remplir la gourde, je pars dernier. Je rattrape assez vite le peloton qui est de plus en plus petit. Les sensations sont là. Je me sens voler toute la montée. Je sais que je vais le payer plus tard mais quand le plaisir est là, il ne faut pas le laisser passer. Je lâche tout le monde et il n'y aura que Pierre pour m'accrocher et me déposer sur la fin (impressionnant). C'est du bonheur pour l'instant sans aucune douleur aux jambes.

4ième montée. Dès le plat je me sens moins explosif et décide de limiter les relance pour rentrer en mode gestion. les premiers devraient bientôt nous doubler. Pierre est encore bien mais derrière les écarts se stabilisent. A300 mde l'arrivée, Ludovic et Thomas me prennent 1 tour. Content de les avoir tenus jusque là, je m'accroche inconsciemment pour fini quelque secondes derrière eux mais je marque le coup. Encore une navette louper de peu. Mais j'ai bon espoir de faire 7 montées.

5ième montée en mode Ultra. Les crampes font leur apparition (comme la majorité). En parallèle nous rattrapons des retardataires, des "explosions en plein vol" et je me sens dans le rythme du peloton avec toujours Rachel, Olivier et Pierre. Arrivé en haut tout le monde est bien marqué. Encore pas mal d'attente, décidément je ne tomberais jamais bien. Par rapport au temps de la dernière montée et au temps qu'il reste, les 7 montées sont jouable. Je décide de tout donner dans la prochaine montée pour voir le temps réalisable

6ième montée. Je pars vite et lâche le groupe assez vite mais les crampes me ramène à la réalité et à la gestion de course. Olivier me double sans que je puisse accrocher. A 200m de la ligne je vois la benne partir ( Put*** de chi**). Le temps n'est pas top non plus : 46min40. Après un bref calcul il faudrait faire la dernière montée en moins de 44min : impossible et ça me déprime. 4 minutes à se poser des questions pour finalement ne pas repartir, Olivier sautera dans la benne pour tenter la 7ième (qu'il arrêtera au bout de 100m)

 

Je décide de l'attendre en haut et de regarder les coureurs arrivés. Moments sympas à voir arriver les premiers, je prends le chrono officiel pour encourager et motiver les derniers vaillants. 2 coureurs, qui avait monté la 6ième plus vite que moi (dont 1 avec un Tee shirt STL 2014) n'arriveront pas à temps pour moins de 2 minutes : aucun regret si ce n'est de ne pas avoir fait la dernière pour le fun. Je voulais aussi redescendre en courant mais la motivation n'y est plus, je prends l'excuse des chaussures lights pour redescendre en téléphérique.

La remise des prix est sympa avec le ravito très copieux du bas. On boit un coup, on discute mais il faut rentrer sur Vienne. 

Au final je finis 51ième en 04:17:28 à 1 seconde du TOP 50 : encore une fois je joue de malchance, mais l’importance est là : du plaisir, pas de blessure et l’objectif rempli 6 tours :

00:40:51 - 00:40:52 - 00:40:31 - 00:43:11 - 00:45:23 - 00:46:40

A noter que j’ai mis en moyenne plus de 11 min pour redescendre alors que certains ont mis moins de 8min. Je ne pensais pas le facteur chance était aussi important sur ce genre de course si l’on est entre 2 : ce même facteur qui a coûté les 9 montées au 1er. Car il faut savoir qu'il n'y a aucune logique dans les bennes qui sont gérées manuellement à + ou - 1 minute à chaque montée.

J'ai vraiment envie de revenir pour passer les 7 montées, car la course est aussi sympa qu'original. Mais j'avoue que le prix m'a fait un peu tiquer, entre l'essence, les 34€ de péage (de Lyon) et les 52€ d'inscription, ça fait trop cher.

 

La video de Badgone : Merci

9 commentaires

Commentaire de rachele posté le 16-04-2014 à 17:30:30

coucou , bravo belle course et ravie de t avoir connue

Commentaire de Trimoreo posté le 16-04-2014 à 23:06:09

Content de t'avoir rencontrer. Au plaisir sur d'autre course, bravo pour ta perf et ton podium

Commentaire de Arclusaz posté le 16-04-2014 à 19:37:14

belle course, avec c'est vrai un peu de "malchance" pour les bennes : mais ça fait partie du concept....

en tout cas un excellent exercice qui te servira toute la saison.

Commentaire de Trimoreo posté le 16-04-2014 à 23:08:35

Merci. Un peu comme à la Sarra, c'est une course qui permet de mieu se connaitre et de s'étalonner.
A bientôt dans les chemins.

Commentaire de Jean-Phi posté le 17-04-2014 à 09:57:32

Belle course et très régulière. Bravo ! La rotation des bennes est parfois un coup de malchance c'est vrai mais cela fait partie aussi du jeu. Maintenant 6 montées en 4h17 ça reste très joli !

Commentaire de millénium posté le 17-04-2014 à 14:23:52

Bravo pour ta course ! Et toujours le avec le sourire , génial

Commentaire de Trimoreo posté le 23-04-2014 à 21:28:38

Encore merci pour la vidéo. Content d'avoir mis un visage sur un pseudo

Commentaire de pierrot7483 posté le 19-04-2014 à 15:21:08

c'était moi ton second lièvre!
bravo pour cette course gérée avec une belle régularité et mieux terminée que moi, car j'ai été pas mal retardé par une crampe aux ischios dans les 2 dernières.
enfin pour ce qui me concerne, je m'estime heureux pour une première participation et surtout avec un terrain d'entrainement plutôt plat (les yvelines...)
l'année prochaine on se tirera la bourre pour la 7e montée!
bon courage pour la suite de ta saison et je te recommande l'échappée belle : si tu aimes du technique, convivial et sauvage, n'hésites pas!

Commentaire de Trimoreo posté le 23-04-2014 à 21:27:35

C'était cool de croiser les mêmes têtes. Un bon moment !!
Concernant l’échappée Belle, j'ai un collègue qui l'organise. C'est pas possible cette année mais l'an prochain ça sera l'objectif N°1.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !