Récit de la course : L'Ardéchois - 36 km 2014, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : L'Ardéchois - 36 km

Date : 3/5/2014

Lieu : Desaignes (Ardèche)

Affichage : 773 vues

Distance : 36km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

79 autres récits :

Le récit

Le lien sur le récit sur mon blog:

Récit Trail l'Ardèchois 36 km 2014


Retour sur l’Ardéchois après 2012 où j’avais préparé filer mon dossard à Fredo par manque de préparation et 2013 pour calendrier moins propice au déplacement en Ardèche.

 

Le début de saison se passe bien et après l’enchainement du week-end dernier je suis plutôt optimiste ! Voir même prêt à essayer le 57 km si le cœur m’en dit pendant la course.

 

On arrive le jeudi midi à la maison de mes parents vers le Cheylard, puis c’est Fredo, Sab et Mélie qui nous rejoignent.

Le lendemain on récupère Julien et Stéphanie (après son premier trail de 10 bornes : félicitation !!!)

 

Samedi matin nous voilà Fredo, Ju et moi au départ de l’Ardéchois… Bon ces deux jours m’ont un peu laminé, pas réussi à maintenir mes auto-massages des mollets et des cuisses, petite fatigue avec deux réveils aux alentours de 4h00 du mat’ avec Lola... bref je me sens nettement moins bien…

 

Mais bon on verra, je garde le moral !

 

Parti s’échauffer un peu avec Fredo, on perd le Julien et du coup nous voilà séparé au départ : Julien derrière la première ligne et Fredo, plus loin avec moi.

Pan c’est parti, petit tour dans Desaignes, Fredo met tout de suite le turbo, histoire de sortir du gros trafic !

Pour ma part je me cale tout de suite sur mon train-train et enquille tranquillement !

 

Dans ma tête je me convaincs du 57 km : j’ai quand même envie de le faire une fois ! C’est vrai que je ne suis jamais arrivé à être suffisamment prêt pour me gaufrer 57 km à cette période de l’année en 2010 et 2011. Et cette année c’est peut-être l’année !

 

Bon la tête se cale là-dessus mais les guibolles ne dégagent pas un enthousiasme formidable. C’est un peu le retour des guibolles de bois ! Bref pas de grosses sensations.

 

Bon ça ne m’empêche pas de filer, de tenir un max en trottinant dans les montées et essayer de profiter des descentes… Par contre je morfle sévère dès que c’est roulant ! Des wagons me passent dessus ! Et les guibolles rouspètent, le genou droit grince… bref la machine carbure moyen-moyen.

 

Arrive la descente sur les ruines de Rochebonne, je me fais plaisir sur cette partie technique, passage à la cascade, ça bouchonne un premier coup, on arrive à passer puis regros bouchon… faudra attendre de sortir du monotrace.

Allez remontée vers St Jean de Roure, du coup tout un petit groupe s’était formé, et ça va être un petit challenge général jusqu’à Saint Jean de Roure

Bon je tiens un max en courant mais je sens que les carottes sont cuites, les jambes sont déjà beaucoup trop carbo… Le 57 s’éloigne, même si un coin de ma tête me laisse l’espoir que si après le ravito ça allait mieux…

Saint jean de Roure, je tape dans la pogne d’un mec d’Annecy, croisé « régulièrement » sur des courses (on a dû discuter à l’arrivée d’un UTMB, se croiser alors qu’il était bénévole sur autre au pied du Grand Col Ferret, recroiser sur une Maxi-race…)

 

A y est le ravito, je prends bien le temps de boire 3 coca, remplis un seul bidon avec un tiers de coca et me dirige vers un mec qui remplit les bidons d’eau. Il commence à me remplir mon bidon, je le dévisage… Purée c’était l’adjudant quand je faisais mon service à Canjuers… en 1997 ! (purée dès fois je me fais peur d’avoir la mémoire des visages comme ça… et encore là j’arrive à replacer le contexte !)

On discute 2, 3 minutes puis allez, ce n’est pas le tout faut repartir !

Je prends 2, 3 morceaux de bananes et en avant !

Bon au redémarrage, y a pas de miracle ! Les guiboles sont ce qu’elles sont et me permettront pas d’aller faire le 57, c’est sûr ! Bon ben y a plus qu’à finir alors !

Les portions roulantes me font bien « mal », mais j’essaie de tenir au max et dès que c’est vallonné ça va mieux pour moi !

 

Arrive la bifurq… pas d’hésitation, juste me dire que j’aurais bien aimé prendre à gauche !

 

Allez c’est la partie finale, je ne flanche pas et arrive à me faire un peu violence : du coup je remonte du monde, ça aide à tenir !

Je quitte enfin le bonnet et les gants en soie (il a fait frais ce matin !)

Desaignes arrive, dernier coup de remontée… aïe les crampes sont pas loin sur la cuisse droite… deux gars me passent, je ne peux pas lutter mais je ne craque pas, Fredo est là, je passe devant le bœuf, dernière descente, petit détour dans une ruelle, coucou à Jojo, Céline et Lola, Sab et Mélie et 50 m plus loin c’est l’arrivée !

4H14

136/743

 

Juju est au ravito. Je retrouve ma petite famille. Fredo nous rejoint. On papote cinq minutes. Puis on file récupérer nos affaires dans la voiture, une douche et on rejoint toute nos petites femmes pour manger le bout de bœuf qui va bien.

 

Trop bien !

 

Le soir c’est apéro, raclette-party, et gâteau pour l’anniv du Julien.

Le lendemain matin c’est petite ballade, bain de soleil puis repas en terrasse en finissant les restes …

Puis retour dans l’aprèm dans nos pénates !

 

Week-end au top… mais on apprécierait vraiment la prochaine fois de faire tout le week-end sous le soleil !!!

 

Au bilan pour ma part : un peu déçu de ma course, je m’attendais à un peu mieux, ça aurait été top de retrouver les guibolles du week-end précédent.

Bon j’avais privilégié le repos physique cette semaine mais j’suis pas arrivé à retrouver de la fraicheur… je me suis senti engorgé tout de suite. C’est comme ça !

Le point positif c’est que je n’ai pas lâché, j’ai continué à courir en travaillant les relances en montée et en essayant de travailler en descente…. Reste le roulant où je morfle…

J’suis pas si loin de Fredo (10 minutes quand même) et juste 4 derrière Julien. Pas si mal.

Mais sur trois participations, c’est la plus mauvaise (4H11 en 2010 et 4H05 en 2011)

 

Par contre, le lendemain en jouant au loup avec les enfants, j’ai une p…n de pointe qui est apparu dans la fesse droite ! Ouille ouille ouille.

Bon et le genou droit grince grave… Ya pas : le retour du fascia latta se profile… faut que je reprenne dare-dare les étirements !!!

 

Sinon un peu déçu que le 20eme anniversaire de ce trail ne soit pas un peu plus marqué, et qu’un vrai hommage ne soit pas rendu à l’organisateur devant tous les coureurs au départ (ou alors nous n’étions pas là, ou alors ça s’est fait pour la remise des prix, ou alors …!).

Dommage aussi que Salomon se « désengage » du fait que la course ne fait plus partie de leur challenge-skyrunning –worldchampionship (Dotation de la course, aucun Salomon Boy or Girl au départ…) L’identité d’une marque pourrait aussi être la fidélité…. Mais ça je sais ce n’est que de l’utopie

Le seul truc qu’on a bien vu : c’est les rubalises Salomon…

Bon en même temps je dis tout ça, mais je suis peut-être à 100 lieux de la réalité de l’organisation de cette course…

 


8 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 12-05-2014 à 11:46:50

C'était la dernière édition et tu y étais !!!
Hésiter entre le 36 kms et le 57 kms... Peut-être qu'un jour je penserai comme toi !
En tout cas déçu de ton chrono mais un classement sympa non (18% !!!) et en plus tu as revu des têtes connues !
Bons étirements !

Commentaire de Philippe8474 posté le 13-05-2014 à 08:58:31

'fin en même temps j'ai fait qu'hésier!!! Mais bon faut pas se forcer!
Et Yes c'est parti les étirements :-)
C'est vrai que par rapport au petit trail du coin vu le monde au départ , le classement est très très vite sympa, mais le chrono lui reste en fonction du bonhomme ;-)

Commentaire de Arclusaz posté le 12-05-2014 à 13:50:57

Il parait que Salomon va mettre de gros moyens pour organiser un trail à Canjuers : j'ai aussi des (mauvais) souvenirs là-bas, j'y retournerais bien pour mieux apprécier le paysage !!!

Plus sérieusement, bravo pour ta course avec un temps proche des tes meilleurs chronos.

Commentaire de Philippe8474 posté le 13-05-2014 à 09:00:52

Wahouuuuu toi aussi t'étais à Canjuers... ou t'as fait juste un passage par là-bas pour manoeuvrer :-)
En tt cas un trail là-bas... le pire c'est que c'était surement super chouette comme coin mais dans le cadre de l'armée pas vraiment fais attention!!!

Commentaire de Arclusaz posté le 13-05-2014 à 09:10:04

j'ai fait plusieurs passages pendant mon année de service militaire (1991-1992). J'étais chasseur Alpin à Varces (Grenoble) et nous allions tirer le mortier à Canjuers. Chaque fois, j'ai détesté ce lieu ! mais, la route pour y aller était magnifique (et en camion militaire, on a le temps d'apprécier !!!)

Commentaire de Philippe8474 posté le 13-05-2014 à 09:54:18

Bon ben on a eu les mêmes impressions sur Canjuers!... Enfin de tte manière dans le cadre de l'armée j'ai pas apprécié grand choses! Pour ma part j'y étais en 96-97... Pfffff on fait vraiment nos anciens à parler de l'armée!

Commentaire de tortue01 posté le 12-05-2014 à 14:04:40

Bravo pour ton CR....et ouille les guibolles (tu dois les citer au moins 7 fois!!lol)..dans la descente technique après les ruines...j y etais moi aussi pour cette derniere de Loulou.. Esperons que ce trail ne perde pas son âme avec l assoc Extra !!Bonne recup...

Commentaire de Philippe8474 posté le 13-05-2014 à 09:03:23

Bon déjà on évite un grosse orga type A..
Effectivement espérons que cette ambiance reste ... et qu'on profite encotre quelques années du boeuf à la broche!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !