Récit de la course : L'Orcéenne - 15 km 2014, par hifichris

L'auteur : hifichris

La course : L'Orcéenne - 15 km

Date : 25/5/2014

Lieu : Orsay (Essonne)

Affichage : 602 vues

Distance : 15km

Matos : en cascadia

Objectif : Objectif majeur

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Une fête des mères originale !

Première fois que je fais un CR ici, mais là je m'y sens un peu obligé.

Voilà la 3ème fois que je participe à cette course, j'ai toujours un petit pincement au coeur sur la ligne de départ car c'est sur celle ci que j'ai débuté la course à pieds en 2012.

Je peux maintenant écrire un commentaire très positif sur cette course dont l'organisation s'améliore d'année en année, elle est à un niveau irréprochable désormais et c'est toujours un plaisir immense de faire ce parcours dans la fac où j'ai passé plusieurs années de ma jeunesse étudiante.

Petite présentation du parcours : c'est un mix entre route, chemins et forêt. C'est roulant, avec une côte longue mais pas très difficile au milieu du parcours en sous bois, une descente très raide par contre, toujours en sous bois, et pour finir, 4 kilomètres de plat le long de l'yvette pour retourner et finir sur la piste d'athle d'orsay. Les transistions sont sur route, tout est bien balisé et les ravitaillements sont bien placés.

Chaque année il faut se poser la question pour savoir comment se chausser, l'édition 2014, c'était trails obligatoires car il avait plu toute la semaine avant la course rendant les passages dans les bois compliqués avec des chaussures route.

2014, nouvelle édition donc, préparée comme il se doit (c'est ma course étalon, la première épreuve sérieuse de l'année pour moi). Cette fois, j'ai du monde autour de moi, des potes, ma femme, mes enfants, des parents, et c'est la fête des mères ! Journée familiale décontractée donc !
L'échauffement se fait donc dans la bonne humeur, on attend quand même les gardiens des sacs, il est 9h15, pour un départ à 9h30 c'est juste mais il y a encore le temps.
Le départ du 8k se fait rapidement en décalé, j'abandonne donc ma femme et un pote que j'accompagne à distance en m'échauffant.

Les choses sérieuses vont bientôt commencer, départ du 15k !! quelques minutes plus tard, je m'élance à mon tour, mon autre pote m'a déjà mis une misère en quelques mètres, je n'essaye même pas de le suivre, on finira à 2' l'un de l'autre, mais on a pas du tout la même stratégie de course ^^ La mienne est plutôt de partir tranquille et comme je connais bien le parcours, je sais que les écarts peuvent se faire rapidement dans la côte et le plat final, c'est à ce moment là que je dois être frais, enfin, si je m'emballe pas trop au départ !

Dans la côte les positions se précisent, je double plusieurs coureurs qui ont été un peu optimistes jusque là ;) Rapidement tout le monde se détache et à mi-côte (elle est longue), c'est à dire à mi course, j'ai repéré les quelques coureurs avec qui je vais me batailler. Cette année j'ai fait beaucoup de seuil et ça se sent, je n'hésite pas à relancer après les bosses, quitte à faire l'accordéon avec 3 coureurs qui seront mes points de mire et partenaires jusqu'au bout. J'ai devant moi celle qui sera la première féminine qui galope en côte comme un cabri, heureusement je peux la reprendre sur le plat mais elle court vraiment bien et je ne parviens pas à la semer ! D'ailleurs j'entends ses pas dans la descente, elle est donc revenue très vite après le plat (mon dieu ce que je suis nul en descente!!), on est donc en bas ensemble, on tape la discute pour reprendre notre homme en rouge mais je trouve que c'est encore un peu tôt pour attaquer, mais elle en veut !! ... j'accélère aussi !

Evidemment je me suis emballé trop tôt et je le paye cash avec un point de côté qui aurait dû freiner mes espoirs de finish en trombe... je maintiens donc la vitesse jusqu'à ce que ça passe mais les 3 devant s'envolent... les positions changent et je ne suis pas dans le coup, j'ai plus de 250m de retard, je les vois mais je ne peux pas accélérer !

Personne derrière, c'est limite démotivant ! Je m'accroche et finalement ça passe petit à petit, je renvois donc tout ce que j'ai, je veux compenser ce coup de moins bien, et devant ça semble un peu craquer, cette fois j'ai un point de mire jouable (un homme en blanc, celui que je voyais au loin) et je vais m'y accrocher jusqu'au bout, je suis à 100 mètres à 1 kilo de l'arrivée, ça va être chaud, je me rapproche petit à petit, il n'y a plus que lui que je peux reprendre, pourtant Elodie est juste devant mais je sens qu'elle veut encore accélérer ! Je vais donc tenter de le reprendre sur la piste, je me rapproche comme je peux, je suis plus qu'à 30 mètres de lui à l'entrée de la piste, il n'y a qu'un demi tour, ça va être difficile... j'essaye en montant à plus de 20km/h, c'est du suicide, mais j'ai encore du jus (les points de côté ont du bon lorsqu'ils passent !), il se retourne, il reste 50m et je suis juste derrière, il accélère et m'ote tout espoir de finir devant, c'était un sprint long en vain. Je me classe 4 secondes derrière, 10 secondes après Elodie, et notre lièvre, au demeurant fort sympatique s'est fait la malle depuis longtemps, il finira 25 secondes devant moi, je suis donc quand même bien revenu ! ^^ 

J'ai encore pris un pied pas possible à me battre sur ce parcours que j'adore, je le maitrise de mieux en mieux, et cette fois j'ai été lucide jusqu'au bout avec la satisfaction d'avoir tout donné !
1h05:25, c'est fini c'est bouclé, record perso, 2 minutes de mieux que l'année passée, ça commence à être dur de reprendre du temps, mais c'est fait ! 21ème au scratch... il y avait du monde cette année ! 187 coureurs sur le 15k, ça doit être le record de cette épreuve !

C'était long, je n'ai pas le courage de me relire, je ne sais pas si quelqu'un d'autre aura eu le courage, mais ce commentaire est là pour la postérité ;) 

A bientôt et à l'année prochaine !

1 commentaire

Commentaire de Pere Noel (le vrai) posté le 14-07-2014 à 22:13:59

Bravo et félicitations pour ce très bon temps et aussi pour ce récit ! (Je l'ai relu deux fois d'ailleurs et je le trouve au point :-) Comme toi j'adore ce parcours au bord de l 'Yvette et la traversée de la Fac d'Orsay ,...vraiment pas monotone. Allez encore qq minutes et le podium ne sera pas loin . Bien sportivement

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !