Récit de la course : Trail du Vieux Lavoir - 30 km 2014, par Jam

L'auteur : Jam

La course : Trail du Vieux Lavoir - 30 km

Date : 22/6/2014

Lieu : Morainvilliers (Yvelines)

Affichage : 1243 vues

Distance : 30km

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Dur dur ce dimanche

Bon, premier CR de course. Je me lance.
Il sera un peu court, mais d'un autre côté je suis un peu venu en touriste cette fois-ci.

Ce 30 km de Morainvillier est le 3ème que je fais. Le semi les deux premières fois, 30km cette fois.
Bon, autant prévenir tout de suite: je me suis blessé aux genoux lors du trail des Lavoirs (65km) et n'avais repris l'entraînement qu'il y a peu.
J'avais donc finalement décidé de faire cette course en tant que course d'entraînement.
Précisons que dans la semaine j'ai fais 2 séances: une de côte, une de fractionné...donc...plus de jambes pour le dimanche forcément ! C'est tout, sauf ce qu'on appelle faire du jus Sourire

J'arrive dimanche matin, je fais l'échauffement, et là....je constate les dégâts: jambes lourdes, bouche sèche. 30km qui vont vite devenir très très long. En plus il fait chaud. Et j'aime pas la chaleur En pleurs

2 minutes avant le départ je me glisse sur la ligne...pfiuuu, je me sens pas motivé motivé là. Mais bref, faut y aller. Alors je me lance avec tous les autres. Milieu du paquet, histoire de voir venir.
Très vite je vais me rendre compte que ça va pas le faire. Dès que ça monte, y'a pas de jus. Le coeur bat la chamade, le souffle devient court et les jambes crient stop !!!!
Bref, dès que ça monte un peu je me mets en mode...marche (pas trop rapide, hein). J'ai regretté de pas avoir pris mes bâtons pour faire de la marche nordique dans ces cotes...
Toute ma course va s'effectuer comme ça. Une cote ? Je marche. A noter 3 périodes très différentes en-dehors de ma course moyenne.
Vers le 12ème km...les sensations deviennent difficiles. Je m'alimente, mais il ne se passe pas grand chose. J'ai envie d'abandonner, mais rine que de penser au chemin à faire en sens inverse je me dis qu'il vaut mieux continuer.
Un peu plus tard, dans les bois (au frais à l'ombre des arbres) je me mets à me sentir bien. Bim...me voilà lancé à fond les ballons (13km/h) pendant 3 à 4 km...je double, je double...mais une petite voix au fond de moi me disait : profite...ça ne va pas durer.
Et devinez quoi ? Ca n'a pas duré ! Dès que cela c'est mis à remonter...plus de jus, et dans les plats restants j'avais l'impression de me traîner lamentablement.
Bref, 10 bornes à avoir l'impression de me traîner et à espérer que la fin arrive vite.
Mais mon (petit) calvaire n'était pas terminé. Crise d'hypoglycémie dans les 2-3 derniers km !!! La dernière petite côte bien vache (je l'avais oublié celle-là) à monter à l'agonie.
La tête qui tourne, les jambes qui ne suivent plus du tout, genre escargot ! C'est dur de se faire dépasser par d'autres coureurs qui sont eux aussi en train de marcher mais dont on à l'impression qu'ils vous dépasse à 100km/h !
Bref, j'arive tant bien que mal à me relancer en haut de cette cote, mais je me mets à remarcher tous les 500m. La dernière descente est bénéfique et je m'accroche pour finir en courant le dernier kilomètre.
Je passe finalement la ligne d'arrivée en marchant, biens las mais heureux d'avoir tout de même réussi à terminer.

Je remercie ce coureur avec qui j'ai partagé mon "calvaire" sur les 5 derniers km et qui prépare les 100km de Millau.  Tellement naze à l'arrivée, que j'ai même pas pensé à le remercier. S'il me lit, qu'il soit sincèrement remercié pour ce moment passé ensemble. Et dire que j'ai osé lui dire que je préparai mon futur premier Ultra-Trail...dans 2 mois.
Aujourd'hui, j'ai bien du mal à croire que j'irai le finir. Mais bon, faut bien s'acrocher à cet espoir...sinon autant ne pas prendre le départ.

Au final, et bizarrement, l'analyse de ma trace GPS n'est pas si mauvaise que ce que je pensais. Malgré tout moi qui avait l'habitude de finir mes course dans la fin du premier tiers, je fini dans le début de la seconde moitié.
Bon retour sur terre. Apprentissage de l'humilité de la course. Et retour....à la case entraînement ! car y'a du boulot avant de prétendre à finir un premier Ultra. 30 bornes ça ira, plus de 80 avec 5000D+ ça risque de se terminer difficilement...voire pas du tout à ce rythme.

C'était ma dernière course avant une grosse période d'entraînement. Rdv début septembre après l'UTV pour vous raconter, si je fini, ma course !

1 commentaire

Commentaire de caro.s91 posté le 26-06-2014 à 13:14:05

Comme tu dis, ce n'est qu'un entraînement en reprise !!! Tu as encore 2 mois pour être au top !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !