Récit de la course : Trail du Pays Welche 2016, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Trail du Pays Welche

Date : 10/7/2016

Lieu : Orbey (Haut-Rhin)

Affichage : 443 vues

Distance : 50km

Objectif : Se défoncer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Belle journée d'été au Pays Welche

Belle journée d'été au Pays Welche


Tout comme son cousin des "Marcaires" dans la vallée voisine au mois de Mai, le "Pays Welche" est une pépite de trail qui nous emporte chaque mois de Juillet au cœur des forêts et des chaumes vosgiennes, par delà les sauvages rochers escarpés qui surplombent les charmants petits lacs d'altitude blottis tout au fond des combes. Du trail de terroir pur jus.

Pour cette 9 ème édition, en plus de bénéficier d'une superbe journée d'été ensoleillée, nous avions la chance d'être supportés le fan club sous l'impulsion d'Estelle en animatrice de charme, toujours fidèle des aventures trailistiques des quelques accros du CCK ... 



"Nous", c'est à dire Thierry Bricolo sur le 24 + Thierry Snoopy et Poucet sur le 50 ... Ça faisait une paille que le trio ne s'était pas retrouvé ensemble au départ d'une course ... Bricolo en mode reprise cool, Snoopy en mode peinard cette année, et Poucet avec déjà pas mal (trop ?) de bornes dans les canes, peut être un peu émoussé .... 

Les guerriers encore frais ...



Je pensais bien que ce serait compliqué de faire aussi bien que l'an passé ... Mais c'était la dernière étape du challenge trail du Trophée des Vosges et j'étais motivé pour donner le maximum.

Aucun matos n'étant imposé sur cette course et vu la météo clémente j'avais fait le choix de partir avec un équipement light. Juste une ceinture, un bidon, quelques gels et même pas de téléphone ... Ni d'appareil photo. Toutes les images sont piquées à Estelle, Snoopy et Nicolas (L'Alsace en Courant). 

Dés le début c'est parti en vrille. Mon bidon fétiche du Paris Brest Paris a déjà rendu l'âme, j'avais les fesses trempées (et sucrées) au bout de quelques kilomètres. Et plus grand chose au fond pour me rincer le gosier. Pour un vieux traileur avec un peu de bouteille, ça fait plutôt ballot. Quand je pense qu'au départ on gloussait en pensant au Bridou équipé de son GPS qui s'était planté de route sur le défi des 7 majeurs. Vraiment pas mieux le Poucet !!! 

Puis c'est ma cheville gauche (toujours la même) qui a son tour est bien parti en vrille dans la descente sur les Basses Huttes. Aie aie aie ... Nous avions fait 7 km, il en restait 43 ... 

L'idée d'abandonner m'a effleuré l'esprit un instant, mais bon, je n'aime pas ce mot. J'ai laissé glissé doucement jusqu'au Basses Huttes ou Estelle m'a déjà sauvé la mise en me refilant un de ses bidons ...

Je suis reparti en claudiquant dans la montée,t puis j'ai tenté quelques foulées timides ... Chaud ça passait. La journée était trop belle, j'ai donc continué cahin caha vers les Hautes Huttes, puis les Lacs ... Et c'est toujours la même émotion qui me submerge lorsque nous découvrons le Forlet au petit matin. 

Nicolas le photographe est posté un peu plus haut est profites lui aussi des belles couleurs estivales ... 



Evidemment j'ai fait les descentes un peu crispé, plusieurs fois j'ai bien senti que ce n'était pas loin de plier à nouveau ...
Schwarzy avait rejoint Estelle au Lac Noir pour nous encourager. A ce moment j'étais toujours a peu près dans mon timing, mais déjà turlupiné par l'état de ma cheville ... Super Estelle m'a encore sauvé la mise en prévenant Danièle de mettre de la glace au congèle pour le retour à la maison. 

Schwarzy et Snoopy toujours la banane ...



Puis Patrick est arrivé pour le passage de Bricolo ...



Pendant ce temps j'étais dans la boucle qui mène les coureurs du 50 jusqu'au rocher du Hantz, via le Lac Blanc. C'est le secteur le plus difficile de la course. La fatigue est déjà présente et il faut se coltiner la redoutable escalade qui offre des points de vue superbe sur le cirque en contrebas. La (re)descente sur le Lac Noir est tout aussi périlleuse ... 



Snoopy dans la montée du Hantz ....

 
 
Sorti du traquenard en ayant préservé ma cheville, il ne restait plus qu'a gérer la fin du parcours sur un profil descendant et bien plus roulant. Au passage à Blancrupt j'étais toujours dans mon timing et je me voyais déjà bien terminer ... Les sensations n'étaient pourtant pas mauvaises et j'ai plus doublé de coureurs que le contraire. Mais le verdict du chrono est cruel et au final j'aurai mis 30' de plus que l'an passé, pour une 49ème place scratch en 6h21'23” , sorti du podium V2 ... Mais content d'y voir les vieux copains Claude (1er) et Lionel (2ème). Bravo les vieux.

Julien Sapy s'impose au scratch en 4h28'15”avec une confortable avance sur Jeff Bombeger et Remy Bonzom. Estelle Patou termine première fille en 5h54'47” devant Frederique Baltzinger et Isabelle Pilipps. Bravo les champion(ne)s.

Le bilan est mitigé. Déçu au niveau perf, sans savoir réellement si cette contre performance est due à la fatigue du bonhomme ou bien à l'état de la cheville ... Content d'être allé au bout quand même, mais bien embêté d'être un peu en vrac aujourd'hui ... 

Mais surtout très heureux d'avoir retrouvé les Thierry(s) motivés, Estelle et le fan club pour une bien belle journée de course sur un parcours vraiment somptueux. 





2 commentaires

Commentaire de eddievedder posté le 30-07-2016 à 16:02:29

il en passe des trails à Orbey ! c'est, je suppose, le même Orbey et le lac blanc d'arrivée des crêtes vosgiennes ? Je me suis inscrit pour y participer fin août et en profiter pour redécouvrir cette belle région en famille. Bravo pour ta course gérée avec l'expérience d'un vieux briscard

Commentaire de poucet posté le 31-07-2016 à 20:14:25

Salu eddie
Oui oui, il s'agit bien du même Orbey et du même Lac Blanc que pour les Crêtes ...
Mais il faut preciser qu'aux Crêtes le parcours ne passe pas à Orbey (dans la vallée) puisque le départ est donné du Markstein et qu'ensuite on longe la crête ..
Le Lac Blanc est situé un peu en dessous du site d'arrivée ...
Les Crêtes c'est une epreuve mythique, la plus ancienne du massif ... j'espère que tu auras beau temps.
@++++

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.23 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !