Récit de la course : La Foulée de la Truffe 2006, par titifb

L'auteur : titifb

La course : La Foulée de la Truffe

Date : 3/9/2006

Lieu : Montsegur Sur Lauzon (Drôme)

Affichage : 951 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

La Foulée de la Truffe


DIMANCHE 3 SEPTEMBRE 2006 "SUCCES POUR L'ACBP A LA 18e FOULEE DE LA TRUFFE"

Les féminines de l'A.C. BOURG PIERRELATTE n'ont pas manqué de flair : En venant s'inscrire pour participer à cette course, au nom évocateur de gastronomie, de terroir, et, n'ayons pas peur des mots, de bien vivre en Drôme Provençale, les gazelles bleues ont eu du nez ! Sous un soleil généreux, elles ont fait éclater leur talent !

VICTOIRES POUR LES FILLES SUR LA COURSE POPULAIRE

Dès 9 h, le départ de la course populaire longue de 6,5 km est donné, le ton aussi ! 51 coureurs et parmi eux, 9 acébépistes venus en voisins !

Aurélie Paul (25'19) n'a laissé à personne l'opportunité de monter à sa place sur la plus haute marche du podium...Et comme un bonheur ne vient jamais seul, elle est accompagnée de Mathilde Matton (28'04) qui prend une belle 3e place, 1ère dans la catégorie des Juniors.

La deuxième marche du podium scratch revient à la montilienne Amandine Ferrato, encore à court de forme après avoir été longtemps écartée des pistes et routes en raison de problèmes de santé récurrents.


DES GARCONS SUR LE PODIUM DES CATEGORIES


Olivier Renon (24'08), coach des confirmés de l'ACBP, a joué les chefs de file sur cette épreuve qu'il connaît particulièrement bien pour l'avoir déjà remportée. Il prend aujourd'hui une probante 4e place, 1er chez les V1, dans une course au niveau relevé. Jean Bernardin rentre en 8e position, 4e V1, Michel Benoit, le directeur sportif du club Drôme/Ardéchois s'adjuge une 11e place, 5e S ; Pascal Rouzé s'offre la victoire chez les V2 avec à la clé, une 12e place au scratch. Mano à mano au sprint pour deux acébépistes sur les derniers 100m, pour la plus grande joie des spectateurs : Franck Delannoy (de la Section Loisirs) qui termine 16e et prend, du coup une 6e place dans la catégorie des Seniors, position qui lui permettra de monter sur le podium des catégories (podium scratch sans cumul), et Bernard Audineau, 17e et 6e V1 à 1 seconde de son camarade de club ! Notre V3 André Debéthune (en petite forme ?), prend la plus mauvaise place dans sa catégorie : 4e ; il reste en bas des marches de la gloire !...Résultats des courses : 7 podiums pour neuf coureurs.


DOUBLE FEMININ SUR LA COURSE DES AS /95 classés

Chantal Baillon et Sylvie FAURE-BRAC reviennent en forme de leur séjour en altitude. 15 jours après les Championnats de France et en pleine préparation pour les Championnats du monde de montagne Master (23 Septembre 2006, en Suisse), le duo a fait, une fois encore, parler la poudre, en s'adjugeant le doublé aux deux premières places. Elles ont laissé leurs adversaires à plus de 7 minutes !

Chantal boucle les 15 km bien vallonnés et techniques dans les passages boisés, sous une chaleur tenace, en 1 h 01'57. Il ne s'agit pas de son record. Son coach, qui n'est autre que Sylvie, lui a conseillé de dérouler ses foulées et de ne pas trop forcer.Ce n'est pas à 15 jours d'un objectif majeur qu'il faut laisser des forces dans une course qui sert de support à un entraînement au seuil. Ce chrono lui permet de se glisser à une belle 11e place au scratch, dans une course dominée par Boujema El Marahi en 52'57.

Sylvie Faure-Brac, 15e au général, passe la ligne d'arrivée en 1 h 04'19, un peu éprouvée par la chaleur. Il faut dire que lorsqu'on a pris l'habitude de courir par des températures proches des 9/12°, il est difficile d'obliger son organisme à encaisser la surchauffe ! La 3e fille n'est autre que Muriel Ciavatti, de l'UMS : 30e scratch, en 1h11'20. La 4e est de l'ACBP, Magali Massaudet, 40e en 1 h12'45. Marie-Christine Périllon termine son parcours 50e, en 1h16'19. Louisa Drif, de retour sur la route après une entorse, n'est pas au mieux de sa forme. Elle boucle les 15 km à la 55e place en 1 h18'03, malheureusement moins en forme qu'en juin, où elle faisait partie de l'équipe de filles de montagne...Nul doute que Louisa va revenir au premier plan ! A noter la présence dans le peloton (fourni !) féminin de l'ex athlète de l'ACBP, Véronique Peyrol. A court de forme également, elle ne peut faire mieux que 58e en 1 h18'42; elle aussi a fait partie du "team montagne ACBP" et fut même médaillée de bronze aux Championnats de France de course de montagne avec Chantal et Sylvie, à Bellegarde dans l'Ain, en 2002.

Chez les garçons, Patrick Redon est 7e malgré une chute dans l'ultime descente technique, à 2 km de l'arrivée ! Il franchit la ligne le genou en sang ! Pas de chance pour lui, qui avait déjà chuté quasiment au même endroit lors d'une édition précédente ! Thierry Massaudet est 14e en 1 h03'49, Eric Serre 24e en 1h06'04, et Jean-Luc Périllon, 30e en 1h10'25.


Cette superbe course n'a pas le succès populaire qu'elle mérite. Ni la qualité de l'organisation, ni celle des athlètes présents n'est pas en cause, mais la masse manque ! Pourtant, "elle a tout d'une grande" : beau parcours, très nombreux points d'eau tout le long des 15 km, et un excellent ravitaillement à l'arrivée, récompenses gourmandes en nature, Foulées de la Truffe obligent ! (pas de primes). Une suggestion toutefois : il serait bien de commencer les courses par celle des AS, il fait toujours moins chaud à 9 heures qu'à 10 h et les coureurs de la populaire auraient moins de temps à attendre après la leur pour la remise des récompenses...D'autre part, le public, assis à l'ombre des arbres (avec le soleil et la chaleur, ça se comprend), n'est pas face au podium. Les athlètes récompensés ont devant un eux un espace vide ! Faut-il tourner le podium pour ajouter de la convivialité et ne pas récompenser les coureurs dans la quasi indifférence ? La date de cette manifestation est-elle bien choisie ? Beaucoup de coureurs ne sont pas rentrés de vacances, d'autres ont fait un brake pendant leurs congés ; la chaleur, encore trop présente à cette époque et à cette heure de la journée décourage t-elle les velléités de certains ? Cette course est à rapprocher de celle de Rochegude : La Roche Rude, (en mai), qui, elle, s'enorgueillit de près de 400 coureurs venus de partout. Le secret ? Peut-être la communication, plus facile à faire qu'en période de vacances...

L'an prochain, tous à la Foulée de la Truffe pour la 19e édition !!!

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !