Récit de la course : 10 km de Caluire-et-Cuire 2017, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : 10 km de Caluire-et-Cuire

Date : 15/10/2017

Lieu : Caluire Et Cuire (Rhône)

Affichage : 185 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

13 autres récits :

Trop de laisser aller.

Trop de laisser aller.

 

C’est la 20° édition des 10 km de Caluire et Cuire.

J’ai souvent fait cette épreuve et je m’y retrouve pour la 6° fois.

 

Après un bon échauffement, je rejoins la ligne de départ.

Je croise Bénédicte sur la voie verte.

Près de la ligne je rejoins les gars de Bourg Manu, Nicolas, Georges et Olivier.

 

Un gars derrière moi fait le zouave avec un ours en peluche sur la tête.

Je ne suis pas loin de la ligne donc départ facile.

Georges a du mal de mettre son gps en route.

 

Ca y est c’est parti. Le premier kilo tranquilou en 4’08.

Un gars en noir filme avec une perche.

 

Après la faux plat descendant, la 1° côte est là.

Je me laisse aller pour ne pas me rentrer dedans.

Je dépasse la fille mal voyante et sa guide parties avant.

Je les encourage.

Sur la voie verte je repars, doublant ceux qui m’ont doublé dans la montée.

 

Salut Gilbert !

C’est Pascal de Photogone qui nous tire le portrait.

Sympa.

Je passe près de ma voiture en stationnement puis devant un orchestre de musique.

La piste d’arrivée n’est pas loin sur la droite en contre bas.

 

Nous faisons un 180 au carrefour et revenons finir ou nous finir, sur la longue ligne droite, le premier tour.

5° kilo 22’10. J’ai de l’avance mais il y a le 2° tour. Yek Yek Yek ferait le caporal Blutch dans les tuniques bleues.


 

Le virage à droite et la 2° cocote est là.

Je laisse vraiment du lest.

Trop sans doute car je sors un peu de la course.

Le meneur d’allure des 45’ me passe avec un troupeau.

Je laisse aller. Je les rattraperai par la suite (mon œil).

 

Sur la voie reverte, le drapeau est bien loin et mon espoir aussi.

Heureusement que Pascal ne nous tire pas de nouveau le portrait car je dois avoir vraiment une sale gueule.

Tout un coup, tout semble moins bien. L’orchestre joue mal. La piste est beaucoup plus loin en contre bas. Le demi-tour en 180 est encore plus loin que la 1° fois.

Bref j’en ai 2x plus marre. En plus ils m’ont donné un tee shirt trop petit.

 

En soufflant comme un zébu j’arrive à trainer ma carcasse de vieux schnock jusqu’à la piste.

A l’entrée du stade Laurent qui a fini son dix bornes 3 heures avant moi, m’encourage.

 

Les 300 mètres sur le tartan me redonnent de l’espoir dans mon désespoir et une allure plus que correct.

Je franchis la ligne à fond en 45’08 corrigé en 45’00.

C’est exactement ce que je voulais faire au départ.

Mais j’ai quand même perdu le fil dans la 2° cote.

 

Moralité ne jamais lâcher. On se repose et débriefe après.


Vidéo de Philippe

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !