Récit de la course : Le Maxi Cross de Bouffemont - 41 km 2018, par yoshi

L'auteur : yoshi

La course : Le Maxi Cross de Bouffemont - 41 km

Date : 11/2/2018

Lieu : Bouffemont (Val-d'Oise)

Affichage : 499 vues

Distance : 41km

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

A "boue" de souffle ...

Bon c'était juste pour le jeu de mot mais en fait cela ne relate pas vraiment mes impressions.

Retour en arrière : En 2017, après 2 mois quasi sans entrainement pour cause de vacances à l'étranger, période des fêtes et boulot, je vais au maxi sans vraiment trop à quoi m'attendre, résultat 5h57 une chute et une entorse mal soignée qui va me pourrir les 6 prochains mois de la saison,  autant dire une année 2017 fmal embarqué, je vous raconte pas les 2 abandons sur les courses de l'été. Bref ..

Même lorsqu'on est un habituté du fond de peloton, on a toujours envie de faire mieux, c'est pas une fatalité. Donc réinscription en entraînant le mari de ma cousine, nouveau trailer mais avec le physique de trailer, lui manque un peu de pratique. 

Entrainement très correcte, plus orienté marathon en ce moment pour cause d'inscription au MDP, mais je manque de D+ je le sais ... La météo s'annonce mauvaise, je me dis que je vais en ch... moi qui galère dans les montées mais plus plutôt à l'aise dans les descentes, je pourrais pas rattrapé le retard perdu je le sais (oui j'ai bien .. 5kg de trop mais quand on aime cuisiner et manger ...).

Départ prudent comme d'hab., le cardio est bon, mais dès les premières montées un peu abruptes ca commence mal ... sans compter que je n'arrive pas à courir dans cette bouillasse, j'ai l'impression d'avoir deux savonnettes au pieds pfff ... mais je trouve ca ludique sinon je ne ferais pas de trail tous simplement.  Au premier ravito, rien à signaler, solide et liquide avalés en 3 min je sais que je suis déjà dans les derniers vu les rangs clairsemés dans lesquels j'évolue. Pas de panique, je remonte souvent sauf ...que là c'est la boue, et pas moyen d'envoyer dans les descentes, je suis reste traumatisé par l'entorse de 2017, je freine voire je marche, une première pour moi. Début de crampes sur l'arrières des cuisses : jamais eu non plus (faut un début à tous), obligé de ralentir encore. Une à deux chutes plus tard, j'arrive au 2eme ravito et question quie tue (mais avec une enorme gentillesse  quand même ) : Il y en a encore beaucoup derrière vous ??? Comme on me le demande tous le temps, en fond de peloton on en rigole souvent, ca plaisante genre (oui au moins 500 , on joue le podium nous madame :-)  ) MDR. et là c'est le drame, car manque de concentration, j'oublie de manger, la connerie, moi qui ait un organisme très gourmand. Sanction immédiate au bout de 3/4 km, début d'hypo, jambes coupées, maux de têtes, et erreur de parcour d'1km. Heureusement, j'ai deux barres dans mon sacs, mais aussi une dans la tête mais 30 min plus tard ca va mieux, mais pour le coup la je suis peut être dernier vraiment ...

Arrivé vers le 38emkm, la tête se réveille, les jambes aussi, je remonte du monde, en partant du fond il me semble, coup de téléphone du cousin qui se demande où je suis, me croyant déjà arrivé, un peu démoralisant à vrai dire :(

Comme souvent j'arrive pas trop mal, prêt même à repartir sauf que je suis déjà arrivé et coupe la ligne en 7H04, le speaker prononce même mon nom, c'est toujours ça quand y'a plus beaucoup de monde. Quelques regrets, mais content d'en avoir finis avec cette balade du dimanche ma foi sympatique et boueuse. Toujours bien organisé, mais bon je me pose quand même des questions sur la façon d'améliorer tous ça, mais le plaisir est toujours intacte

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.26 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !