Récit de la course : Trail de la Côte d'Opale - 62 km 2018, par vamosplaya

L'auteur : vamosplaya

La course : Trail de la Côte d'Opale - 62 km

Date : 9/9/2018

Lieu : Wissant (Pas-de-Calais)

Affichage : 352 vues

Distance : 64.55km

Objectif : Se dépenser

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

21 autres récits :

Mon marathon des sables (TCO 65k 2018)

Dimanche 9 septembre 2018, matin tranquille, ciel voilé, dans la station balnéaire de Wissant.
Petit village de la Côte d'Opale, Wissant a du prendre un gros coup de jeune depuis quelques années avec l'explosion de la pratique du kite. Dans la journée, des voiles, il y en a partout sur l'horizon. En temps normal, la plage est aussi le terrain de jeu des chars à voile et des cerfs-volants. Mais si elle est bariolée aujourd'hui, ce sont les tenues des traileurs !

Le départ est mythique, avec ses centaines de coureurs étalés sur la plage. Ce doit être la ligne de départ la plus large que j'ai jamais vue. Du coup, pas de piétinement, chacun peut courir à son rythme quasi immédiatement après le coup de pistolet.. Et du rythme, il y en a rapidement sur la plage de sable humide. Le ruban de coureur s'étire peu à peu vers le nord et le cap Blanc-Nez qui se devine à quelques kilomètres. Après 20 mn de course, bifurcation vers la droite. Le cap se laisse approcher après quelques centaines de mètres d'une gentille grimpette régulière.

La descente se fait de l'autre côté, après un petit tour du monument au sommet du cap. A fond dans la descente, on profite quand même du paysage assez sauvage. La course emprunte alors des petits chemins et sentiers, alternant montées relativement courtes et descentes roulantes. C'est là que se fera l'essentiel du D+ du parcours. Mais pas sa principale difficulté, et ça on ne le sait pas encore... 

Entre le 25 et le 35, le terrain se fait un peu monotone, ce sont des chemins larges et assez plats, mais surtout avec un vent de face qui oblige à pousser un peu fort sur ses appuis. C'est un peu pénible, un peu long, mais on finit par arriver au second ravito à Ambleteuse. Le chrono affiche une moyenne de 5'30'' / km, c'est bien trop rapide, il doit y avoir un truc.

Sur la carte du parcours ce n'est pas très impressionnant, un petit tour dans la nature de quelques kilomètres. Sur le profil, presque rien non plus, au pire une légère oscillation de D+.

On comprend pourtant très vite qu'en plus de la chaleur, ça va être long, très long. Il est quasiment impossible de courir dans les dunes de la Slack. Ou alors juste un peu en descente ? Il n'y en a pas beaucoup. Le ''sentier'' alterne petits escaliers, points de vue sur la mer, et quelques coins d'ombres. C'est magnifique. On a beaucoup de chance de pouvoir courir marcher dans un endroit pareil.

Enfin la sortie des dunes, mais le trail n'est pas fini. Après Ambleteuse et le détour pour franchir la Slack dans le sens retour, on retrouve la plage. A ce moment-là, beaucoup marchent, car après le sable un nouveau revêtement se présente, une alternance entre du gravillon bien mou et de gros rochers.

Presque aussi fatiguant que le sable ! On passe un dernier ravitaillement après le mignon petit village de pêcheurs d'Audresselle, et puis d'un coup remontée sur la falaise, sur un joli single entre terre et mer où on aperçoit Wissant un peu plus loin.

Il reste quelques kilomètres de plage avec le vent dans le dos. Le rythme est moins rapide qu'au départ, les visages sont plus fermés ! D'autant qu'avant la digue de Wissant, les organisateurs nous font faire encore quelques mètres dans le sable mou des dunes du Chatelet, comme un cadeau souvenir.

Enfin c'est Wissant, et je retrouve ma team de petits coureurs qui me mettent un énorme coup de boost.

De plus en plus de monde jusque l'arrivée, chacun a sa petite montée de l'Alpe d'Huez jusqu'à la ligne. Grosse ambiance avant et après la ligne, beaucoup de plaisirs partagés avec les concurrents qui arrivent, félicitations croisées. J'adore ces moments !
 

 Boire ou courir, dilemne d'après course !


Les courses
Ce doit être le plus gros trail du Nord de la France. On parle du Trail Côte d'Opale, mais ce sont pas moins de 9 courses (+2 pour les enfants) qui se déroulent sur un week-end, entre 7 et 62 kms, permettant l'accès au plus grand nombre, plus un challenge avec un 24 km le samedi et le 62 le dimanche.
 

Résultat
6 h 37, pour une 47e place au scratch. Content !
 

Couru avec :
Kalenji Kiprace Trail 4 jaune, une première convaincante par la qualité de leur accroche sur terrains variés, secs ou mouillés.


Les points forts du TCO

Une organisation et un balisage parfaits
Les ravitos complets et bien répartis
Les paysages (mer, campagne, désert..)
La variété des terrains
Une chouette ambiance et un week-end où toute la côte vibre pour le trail

 

Ce n'est pas pour vous si
- vous détestez le vent
- vous voulez manger du D++
- vous cherchez une ambiance intimiste

 

Mais c'est à faire si vous aimez
- le sable chaud (chaud dans les chaussures)

- la chaleur du public du Nord et d'ailleurs
- finir allongé sur la plage avec une bière au soleil

1 commentaire

Commentaire de Shoto posté le 20-09-2018 à 18:35:24

sympa ton CR qui donne envie de participer à ce trail. Rapide ta vitesse moyenne pour une distance assez longue. Bravo.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !