Récit de la course : 10 km de Saint Médard en Jalles 2019, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : 10 km de Saint Médard en Jalles

Date : 24/3/2019

Lieu : St Medard En Jalles (Gironde)

Affichage : 261 vues

Distance : 10km

Objectif : Faire un temps

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6 autres récits :

Une bien jolie épreuve...avec un petit bémol

Les 10km de St Médard-en-Jalles, c’est tous les ans, en mars. 2019 voyait sa 30è édition se courir. Raison de plus pour m’y engager de nouveau, 1) pour voir mon fils au moins une fois par an, 2) pour fêter l’anniversaire de mon petit-fils, 3) pour tester notre petite voiture neuve sur un aller retour Frontignan-Bordeaux et donc, 4) courir le 10km ce 24 mars. Une course pour laquelle mon grand fils devait m’accompagner, comme il l’a fait les années précédentes, mais vu son peu de forme, un plan B était prévu : « je te rejoins au ravitaillement du 5è km et je t’accompagne-sans dossard- jusqu’à l’arrivée ». Bon, entendu comme ça ; la photo d’arrivée serait donc de nouveau symbolique, père te fils terminant de concert !

Père et fils, qui croyaient tant se revoir sur la course!

Dimanche matin, sous un soleil éclatant et habituel, un tsunami de coureurs monte vers le départ pour 10h. J’entends dire « quand je me suis inscrit, on était déjà 2500.. » Oh là là! Impressionnant mais le chiffre paraît à vue d’œil assez juste. S’ils étaient 350 en 1989 et 1450 en 2018, les coureurs seront en vérité au nombre de 2010 cette année, ce qui donnera effectivement à cette 30è édition des 10km de St Médard, le label international.


Mon copain l'âne que je retrouve tous les ans!

Elle se court sur une magnifique boucle plate, n’ayant rien à voir avec mes Pyramides de la Grande Motte du 2 mars, qui comportait carrément un aller retour de 4km pratiquement sur une même voie et quand même sélective pour les France.

Allez, bientôt 10h!

Après le départ à 9h50 des handisports pour leur championnat de France, les 2000 participants se sont donc regroupés derrière l’arche mais avec un sas à moins de 50mn et un autre, plus conséquent, à plus de 50mn.

Une faible impression du nombre..

Pas de bousculade. Pas d’hystérie, pas de cris. Un calme sympathique dans l’attente patiente du départ. Qui se passe encore fort bien vu la largeur de l’avenue qui empêche tout tassement.

Les handisport sont toujours de la fête à St Médard

Parti à peu près au milieu du peloton, je prends une allure modérée, méfiante et prudente, même si je visais une bonne demi-heure pour prendre mon fils en passant et pour essayer de battre mon pauvre « record » de 1h13 à la Grande Motte. Le parcours est plat et vert. Nous ne sommes jamais seuls. Beaucoup me passent mais le 5è km est là avec son ravitaillement sur un long alignement de tables. Je ralentis. Un coup d’œil et j’entends « Vraiment désolée..il n’y a plus d’eau !!! » Bah oui, c’était une première mais c’est arrivé ! Et non seulement plus d’eau, mais pas de fils non plus ! Pourtant, 1,90, crâne chauve…mais non. Bon, on va voir au 6è km…Je continue mon petit train-train et au 6è km, toujours pas de fils, mais que se passe-t-il ? Par contre, Aïe! Je sursaute et me bloque sur place : la crampe sous le mollet droit. Une jeune femme qui me suit :« ça va monsieur ? » Elle insisite, moi aussi, pour la remercier de son attention. On va essayer de terminer en claudiquant….Le 7è km avec son jet d’eau (quand même !), la superbe fanfare qui requinque et que je félicite, au 8è et enfin le 9è km, qui sent l’écurie, pratiquement en une heure. Bon, c’est jouable poour « le record » ! Le dernier tour de piste sur le stade sera le plus long, finalement, le tout pour finir en 1h08. Bon, c’est toujours ça de pris, avec ou sans crampe.

Le 1er, Nicolas Navarro, d'Aix, en 29mn06

Le fiston surgira quelques temps après-avec sa mère- de cette foule épaisse, pour me demander comment j’ai pu le rater. Nous nous sommes ratés, tout simplement. Il a attendu la voiture balai, croyant que j’étais devant-merci quand même !- et il est parti, pour faire ses 5km en 28mn quand même, le jeune de 47 ans, sans entraînement ! Tout le monde s’est retrouvé, madame Pierrot34 continuant de mitrailler la fête et m’annonçant que M.Mangon, maire de St Médard, qui était aussi mon point de repère, est arrivé 5 mn avant moi.

Pierrot34, sur une jambe et demie!

Un verre d’eau à l’arrivée ? Oui, mais elle ne coulait pas à flots non plus cette eau. Raison bien simple : les prévisions ne semblent pas avoir été à la hauteur des inscriptions et des participants.


Une arrivée très particulière

Musique et pompom, l'animation ne manque jamais, elle!



Côté glycémie, les chiffres ont toujours été bons, avant, pendant et après la course, le capteur ayant fait son office vers la pompe à insuline.

Alors pour réparer la crampe, un peu de baume du Tigre, un excellent repas familial, un soleil toujours omniprésent, un lundi à Lacanau, en famille toujours, face à l’océan, plus grandiose que notre « petite » Méditerranée et un retour sans encombre et sans trop de traces de bobo ce mardi, avec finalement ces beaux souvenirs de 10 km de St Médard « asséchés », mais qui auraient peut-être semblé bien fades sans ces péripéties.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !