Récit de la course : Raid des Châteaux 2006, par Denis NERET

L'auteur : Denis NERET

La course : Raid des Châteaux

Date : 9/9/2006

Lieu : Azay Le Rideau (Indre-et-Loire)

Affichage : 348 vues

Distance : 90km

Objectif : Objectif majeur

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Raid des Châteaux 2006 : Un Touraine excellent cru !

Présentation :

C'est devenu une tradition, à la rentrée l'équipe O.S.N. 1 - Orléans Sports Nature 1 -

a rendez-vous avec cette épreuve dont la renommée n'est plus à faire.

Ce raid n'était pas vraiment prévu initialement en début de saison mais, déçue d'avoir pris bêtement

2 x 20' de pénalités ruinant la course, l'année précédente, l'équipe constituée de Philippe & Denis, souhaitait avoir une revanche, sur le sort.

Qui plus est, Denis est "dans son jardin" alors le Raid des Châteaux lui tenait à cœur.

Philippe lui a fait plaisir en le suivant à nouveau dans l'aventure bien qu'il n'apprécie pas forcément de refaire plusieurs fois la même épreuve.

Le parcours ayant changé à 90% ce ne sera alors pas le cas.

Encore une fois l'organisation, parfaitement rôdée nous promettait un programme alléchant…

Deux parcours sont proposés (50 et 90 km), en autonomie complète, le tout en orientation.

Le raid a lieu dans l'Indre-et-Loire.
Le rendez-vous comme d'habitude, a lieu à "La plage" à AZAY LE RIDEAU.

Au menu :

Les épreuves suivantes (10 sections !) :

  • VTT'Orientation
  • C.O. Sprint
  • VTT Road book
  • Canoé C.O. Mémo
  • C.O. urbaine dans une cité Médiévale…
  • Spéciales "Accrobranches" entre-autres…
  • Atelier Tir au lance-pierres ou sarbacane
  • VTT'O
  • C.O. au score
  • VTT

L'Organisation a fait très fort encore ! Nous fixons notre Objectif : 15émes / 68 équipes au départ.

Ce qui est à peu près notre valeur.

Déroulement :

Après un petit déjeuner (copieux ?) l'équipe prend la direction de la Touraine vers 6h00 depuis Orléans…

Ca y est, nous voilà arrivés !

Il est 7H40 et il y a la queue aux inscriptions.

En fait, ça bouchonne un peu à cause des dossiers incomplets ; le nôtre étant OK on passe rapidement.

On retrouve avec plaisir quelques équipes avec qui on va batailler, dans un bon esprit sportif

toutefois !

Néanmoins, on ne perd pas trop de temps car le briefing est proche !

Ensuite, c'est le rituel habituel : équipement du vélo, préparation vestimentaire, contrôle des sacs avec l'alimentation liquide et solide, etc.

Fin prêts à en découdre Philippe & Denis se rapprochent du départ.

 

Briefing : 8h30'

Les consignes sont dictées précisément.

Il est mentionné notamment le barème des balises non poinçonnées, l'enchaînement global de l'épreuve, les consignes de sécurité, les barrières horaires, etc.

 

Départ : 8h45'

Les concurrents du petit raid se dirigent vers la gare pour prendre le train !

Nous, nous partons tous les 20" et nous les rejoindrons à CHINON.

On a donc la confirmation que la C.O. urbaine se déroulera dans cette ville.

Une à une les équipes se présentent au boîtier de contrôle du chronométrage et prend la route, suivant la carte de VTT'O fournie à l'inscription.

Avec le n° 114, nous sommes la 14éme équipe à prendre le départ.

Section 1 : VTT'Orientation - carte IGN 1/25000 (18 km – 3 balises fixées + 1 dont le choix est libre - Azay le rideau > Panzoult)

2 cartes nous ont été fournies, avec sur chaque une balise optionnelle.

Ce système est pensé surtout pour scinder les pelotons se formant rapidement.

Après concertation, Phil. détermine judicieusement l'itinéraire que nous emprunterons en veillant à passer par les points de passage obligatoire, pour la sécurité.

A défaut de surligneur (très utile en pareil cas) le trajet est tracé au stylo.

Après avoir bipé au contrôle électronique, c'est parti !

Nous démarrons doucement, à notre rythme, sans se préoccuper des autres équipes, concentrés sur notre sujet.

Ca part vite : l'équipe 117 - TOURS'N  AVENTURE  3 - partie 3 x 20" derrière nous, nous double au bout d'un kilomètre !

Nous ne nous en préoccupons pas, connaissant assez notre gestion de l'effort.

On passe par un GR en partie, puis on prend la direction d'un camp militaire : Le Camp du Ruchard…

C'était annoncé sur le site du raid : Parcours variés, terrain pas prévu pour VTT à l'origine...

Nous confirmons !

Finalement, malgré une chute pour Philippe, et des problèmes gastriques pour Denis, l'équipe ne se sort pas trop mal de cette section.

Arriver en même temps à la suivante avec une équipe (la 117) certes partie 1' derrière nous mais régulièrement devant au classement final nous permet de nous situer.

Nous poinçonnons toutes les balises sur le parcours.

Chrono partiel : 01:01:07 - 16émes / 68 équipes 

 

Section 2 : C.O. Sprint (1,8 km – Carte 1/7500 – Panzoult)

Là aussi, c'était annoncé : La carte date des années 70 ! Mais on vous a mis tout ce qu'il faut dessus.

Le temps estimé par l'organisateur se situe entre 20' et 45'.

Denis tient la carte et la boussole et Phil. l'aide à trouver les détails annoncés et se charge du poinçonnage.

L'équipe est bien rôdée à cet exercice et le duo fonctionne bien.

Effectivement la carte date et les détails ne sont plus forcément à jour…

Une fois intégré cette difficulté, l'équipe compose.

Comme dans les cas d'école, il faut assurer la première balise pour "rentrer" dans la carte, s'immerger, se faire à l'échelle, inhabituelle. Faire la relation carte / terrain...

On retrouve une autre équipe d'habitués, d'Orléans : la 104 - CETTE FOIS C'EST LA BONNE.

Involontairement, on fera une bonne partie de cette section ensemble puis, ils ont disparu… à la faveur d'un meilleur choix d'itinéraire.

Là, on sent que pour certaines équipes l'orientation pose problème : ça s'énerve franchement, même entre équipiers…

Sereinement, on boucle la section dans un temps correct.

Par contre, Denis a l'impression de se traîner : le petit déjeuner lui reste sur l'estomac…

Chrono partiel : 00:38:15 - 14émes / 68


Section 3 : VTT Road-book (18 km – Panzoult > Chinon)

L'expérience l'a déjà démontré : le road-book, c'est LA spécialité de Phil.

Par contre, le road-book n'est pas toujours précis et là, qu'on maîtrise ou pas, ça peut avoir de grosses conséquences si on se loupe car pour se recaler c'est très difficile alors qu'avec une carte, rattraper le coup est plus aisé.

Parfaitement concentré, Phil. suit conformément le trajet mentionné.

Lorsqu'il arrive à suivre, Denis s'occupe du compteur partiel afin de confirmer le rapport road-book et réalité.

Le parcours est plus sympa cette fois.

Sans encombre, nous arrivons à CHINON.

Là, Denis passe devant pour rejoindre la Vienne et le lieu qu'il connaît, où est donné le départ des prochaines réjouissances…

Chrono partiel : 01:13:10 - 13émes / 68

On peut déjà constater que le rythme de croisière de l'équipe est adopté : 16émes, 14émes, 13émes…

PHIL. au Vélo, DENIS à la C.O. ça roule et ça déroule.


Section 4 : Canoé C.O. Mémo (2,5 km – 5 balises)

On pose les vélos au parc où sont déjà présents, ceux des concurrents du petit raid.

Là, on s'équipe pour embarquer : gilet + pagaie simple.

Une carte sur laquelle sont mentionnées les 5 balises (barème = 20') à mémoriser avant de partir.

C'est assez simple mais bon, il ne faut jamais être trop sûr de soi en raid…

Mémo faite, c'est parti pour le chrono !

Le canoé, ce n'est pas notre "truc" alors, on fait de notre mieux…

La première balise est facile.

Par contre, pour la deuxième, près des piles du pont où le courant est fort, c'est autre chose.

On y laissera des forces assez bêtement car nous avions le choix de l'itinéraire et on aurait pu la poinçonner au retour.

La leçon prise, on change d'itinéraire pour emprunter un bras de la rivière plus calme.

Il y a peu d'eau et parfois, c'est les pieds dans l'eau qu'on progressera mieux.

Le parcours se passe sans encombre et… on retrouve l'équipe 104 !

Décidément, ils ne nous lâchent pas !

Chrono partiel : 00:35:17


Section 5 : C.O. urbaine (60' maxi – 20 balises – carte 1/6 000)

Nous croisons l'équipe 117 - TOURS'N  AVENTURE  3 – à un moment donné.

L'équipe se concerte à nouveau : quel parcours prend t-on ?

Estimant que poinçonner les 20 balises est impossible dans le temps imparti, on commence par celles proches, par facilité d'une part mais aussi pour "se caler" par rapport à l'échelle inhabituelle.

Cependant la carte est de bonne facture par rapport à celle de l'an dernier à LANGEAIS.

Rapidement ça déroule, et pour cause : Denis est "chez lui", il est né à CHINON !

La ville est parsemée de petites ruelles, dont certaines font plus penser à des allées privées que des voies publiques.

A un moment une petite ruelle en tunnel est tellement basse que Denis se cogne dans une poutre…

Hilares, Denis en rigole et Phil. lui dit : tu aurais peut-être dû garder le casque ?!...

Ambiance !

Ensuite, l'enchaînement se passera bien, assez vite…

Trop peut-être même car après coup, on s'apercevra qu'on a oublié une balise (17) alors qu'on avait prévu d'aller la chercher…

Leçon : on aurait dû les cocher au fur et à mesure !

Chrono partiel : 00:46:57 / 60' possible

> Conclusion : mauvaise gestion du chrono… = 13' gâchées !

Chrono de l'ensemble canoé + C.O. urbaine : 01:22:14 – 3émes / 68 > Pas mal ça !

Mais, à relativiser, du fait des balises non pointées, volontairement, ou pas.


Section 6 : VTT Road-book (16 km – Chinon > St Benoît la Forêt)

Après cette rapide "visite" de CHINON, c'est reparti pour du VTT au road-book.

Nous nous rendons au point de chronométrage en liaison (chrono stoppé).

Avant de nous lancer, je constate que nous sommes juste derrière l'équipe 117. Cette équipa agguerie qui finit souvent devant nous...

Conclusion, je ne pensais pas que nous serions à ce niveau dans la course, craignant d'avoir ralenti l'équipe avec mes soucis alimentaires…

Ceux-ci se sont à présent estompés et on va pouvoir accélérer !

Je vois l'équipe 117 arrêtée sur crevaison mais je ne m'en réjouis pas, me disant que ça pourrait nous arriver, au moment où on s'y attend le moins…

Le début du parcours de cette liaison est moche : on passe notamment à côté d'une décharge sauvage.

Et pan ! 100 mètres après celle-ci, Phil connaît une crevaison.

Ca tombe vraiment mal : on commençait vraiment "à envoyer" comme on dit, fidèlement à notre habitude, après être "chauds".

Un clou de 40mm a freiné notre élan.

Le temps de la réparation, 4 équipes nous doublent.

On arrivera à en repasser une seule, sur le grand raid s'entend.

Nous passons vers HUISMES et Phil. met le gros braquet, essayant de réduire le retard pris.

Denis s'accroche mais peine à suivre, surtout dans les côtes !

Nous arrivons à ST BENOÎT LA FORÊT en même temps que l'équipe 104 (décidément...)

Chrono partiel : 01:18:55 – 33émes / 68


Section 7 : Spéciales (accrobranches, Mini C.O. VTT Cross, Tir) – ST BENOÎT LA FORÊT

Là, on se divise.

Phil. fait un petit parcours en accrobranche puis une mini C.O. tandis que Denis tire au lance-pierres (plutôt que la sarbacane) et fait ensuite un parcours en VTT Cross.

Etait-ce le bon choix ?

On ne le saura pas mais chacun a fait de son mieux.

En tous cas Phil. a assuré en C.O. alors que ce n'est pas sa spécialité.

Par contre Denis n'a pas tout compris sur le chronométrage et c'est un peu la confusion à la fin de cette section…

On apprend là que l'équipe 117 avec qui nous sommes pratiquement depuis le départ a connu 3 crevaisons !

On va donc éviter de se plaindre…

Classements partiels :           00:00:50 – 17émes / 68 à l'accrobranche

                                                     00:11:40 – 12émes / 68 à la C.O. + VTT

                                                     00:00:00 – 1ers ex-aequo / 68 au tir

Pas mal le déroulement !


Section 8 : VTT'O  (16 km – 3 balises – CARTE 1/20 000 – St Benoît la Forêt > Cheillé)

Phil. propose à Denis de prendre le relais.

Pas concentré, la mise en route est difficile.

Puis "calé", c'est-à-dire repère pris, c'est parti !

La carte est d'excellente qualité, et pour cause : elle a servi de support au Championnat de France de VTT'O en 2004.

Il n'y a pas beaucoup de choix d'itinéraire possible. La seule difficulté est d'être vigilant sur les détails de la carte. A ce stade de la course : les organismes commencent à souffrir, nous en sommes à environ 75 Km de parcourus.

Sur le trajet Denis dépasse son "jumeau" : un copain né exactement le même jour qui lui, découvre le petit raid.

Retour sur CHEILLE sans encombres.

Chrono partiel : 00:56:11 – 28émes / 68


Section 9 : C.O. au score (30' – Carte IOF 1/10 000 - Cheillé)

Là, il s'agit de trouver un maximum de balises en 30' sans dépasser cette limite de temps.

Chaque minute au-delà est comptabilisée triple !

Denis prend en charge cette section.

Après s'être concertés à nouveau, c'est parti !

Phil. annonce le décompte du temps au fur et à mesure.

Le système est éprouvé.

Les balises paraissant les plus "faciles" seront privilégiées et cette option s'avère payante : 7 balises trouvées dans le temps imparti. Ce qui semble honorable après toutes les sections faites avant.

Chrono partiel : 00:25:12 – 7émes / 68


Section 10 : VTT Liaison (3 km environ – Cheillé > Azay le rideau)

Après plus de 7 heures d'efforts environ, et 85 km il nous reste encore du jus.

Alors, sans se concerter nous donnons tout ce qu'il nous reste : Gros braquet = pointe à plus de 40km/h (en VTT).

C'est le défouloir : il n'y a plus à réfléchir, le cerveau "dégoupillé", seules les jambes sont sollicitées.

Et puis, ça sent la fin, l'arrivée, l'ambiance, la bière…

La portion de route sera vite avalée.

On commence à se relâcher mentalement, tout en pédalant fort !

Nous franchissons l'Indre et ça fait du bien de s'arrêter…

Chrono partiel : 00:18:41 – 15émes / 68


Arrivée :

Temps de course : 7H26'15"

 

Conclusion :

Fidèles à notre tableau de marche, nous sommes partis prudemment, conscients qu'il fallait gérer notre effort sur  90 km et cela à nouveau bien fonctionné.

Nous pouvons dire que nous savons gérer notre effort et notre rythme selon la durée du parcours.

Malheureusement, notre performance est sérieusement gâchée par une gestion beaucoup trop prudente du chrono.

Pour exemple : 46'57" / 60' à la C.O. urbaine

                      25'12" / 30' à la C.O. au score...

Ce qui fait qu'il nous manque assurément 4 ou 5 balises à 10' chacune pour être mieux classés.

Enfin, nous n'avons pas commis de grosses erreurs. La gestion de l'ensemble du raid s'est bien passée et on peut dire qu'avec nos pépins respectifs (alimentation + crevaison) ne nous nous en tirons pas si mal.

La crevaison nous a coûté.

L'objectif n'est pas atteint mais, force est de reconnaître que le niveau global du grand raid s'est encore accru d'où une descente de la 18éme place en 2005 en faisant une grosse boulette à la 21éme cette année, tout en étant mieux préparés et sans avoir commis de grosse erreur.

Classement définitif : 21émes / 68 au départ.

Félicitations à l'Equipe gagnante qui a été très forte en Orientation, déterminante lors de cette édition, corsée.

L'Equipe 117 - TOURS'N  AVENTURE  3 termine à une belle 9éme place.

La 104 - CETTE FOIS C'EST LA BONNE termine elle, à la 15éme.

Il y a eu 14 équipes arrivées hors délais et 3 abandons.

Seules 51 équipes seront classées.

MERCI à cette très belle Organisation et, ses bénévoles, au Top !

Ce fût notre plus beau raid, au-delà du classement seul, car le déroulé a été comme la synchro. excellent.

J'ai eu beaucoup de plaisir à vivre ce raid avec mon fidèle équipier Phil. , et à en partager ce récit.

 

Prochain objectif :

RDV au Raid des Boucles de la Marne le 22 octobre prochain…

Equipe Orléans Sports Nature 1

Philippe RAQUIN

Denis NERET


Article de https://www.trails-endurance.com/

Raid des Châteaux 2006

L’épreuve d’Azay-le-Rideau (37) est sans doute la plus belle, mais aussi la plus dure du département d’Indre-et-Loire. La quatrième édition n’a pas dérogé à la règle.
Il est 8 h 30, samedi matin. Les organisateurs donnent les derniers conseils aux 190 équipes de ce quatrième raid des Châteaux. L’affluence est record. Difficile même d’accueillir plus de participants sans que cela pose des problèmes au niveau logistique.
9 h. Les 80 équipes s’aventurant sur le grand tracé (90 km) prennent la direction d’une base militaire non loin de la cité ridelloise. Un parcours en VTT les attend. Problème : ce terrain est prévu pour des chars. Sensations garanties.
9 h 30. Le reste des équipes, moins présomptueux, s’attaque au tracé Découverte, 45 km tout de même. Chacun prend place dans un TER, direction Chinon. « C’est du tourisme en fait ! », lance un concurrent venu de la région parisienne. Patience, la course d’orientation qui arrive va le ramener aux réalités. Elle se déroule en pleine ville et s’avère très physique. Les plaisirs locaux ne sont pas conseillés.

Le sourire reste de mise

Puis le canoë prend le relais. Les courageux du grand raid arrivent déjà, alors que les premiers se dirigent vers Saint-Benoît-la-Forêt. Au programme, lance-pierres, tir à la sarbacane et tyrolienne. On souffle.
13 h 00. Les équipes de tête pensent que le plus dur est fait. Erreur ! La dernière « CO » en forêt s’avère des plus piégeuses. Elle fait la différence et creuse les écarts.
15 h 30. Les deux compères de Tours’N Aventure 1 franchissent le pont de palettes, synonyme d’arrivée. Premières impressions : « Le parcours est super, très varié comme d’habitude », glissent essoufflés les lauréats. Les équipes en terminent au compte-gouttes. 19 h 30. Fatigués, éreintés parfois, les derniers participants gardent pourtant le sourire. Étonnant ! Eddy Boucher, Jean-Paul Lelann et toute leur équipe sont comblés. Enfin presque, il y a une prochaine édition à préparer…

Poste Le 2 octobre 2006 par redaction-Endurance-Mag

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !