Récit de la course : Trail Gargomançois - 31 km 2019, par LaBalle Rine

L'auteur : LaBalle Rine

La course : Trail Gargomançois - 31 km

Date : 6/10/2019

Lieu : St Maurice En Gourgois (Loire)

Affichage : 133 vues

Distance : 31km

Objectif : Faire un temps

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Tu veux du saucisson ? Ben fais le sanglier !

Un matin d’Octobre rose, nous nous retrouvons avec Dom (et Michael, en guest) pour prendre le départ du Gargomançois 2019, format 31 Km.



C’est une prépa pour LPF, dans un peu + d’un mois. On a déjà fait le 19 Kil ici mais jamais le « grand » et ses 1300 D+. Chais pas pourquoi mais j’ai une furieuse envie d’en découdre avec ce brave morceau d’outdoor. Dom est moins convaincu mais je lui ai vendu le truc comme il faut et lui assure que les 1er kil vont le réconcilier avec le parcours…



8H30, le plafond est bas et gris mais fuck le sky, on pose nos premières foulées avec une centaine d’autres suiveurs de rubalise. J’avais raison, les 5 premières bornes sont une superbe descente pleine nature sur un single qui serpente dans un vallon, un peu technique, pentue mais pas trop et avec quelques rayons qui percent à travers les arbres...De quoi prendre direct un panard terrible !



Arrivés en bas, on a plein de moucherons collés aux dents tellement c’était chouette…

Mais bim, direct faut relancer droit dans la pente. Dom sort les bâtons, j’actionne les pistons et go pour 1 kil et 150 D+, grosses caillasses et terre sèche. En haut c’est beau comme une pinède mais très pointu, sans trop de place pour s’arrêter.

Descente « à la verticalité sévère » au milieu des arbres couchés (feignasses), les quadris vont chauffer…

A peine au bord de l'eau, une nouvelle montée, sosie de la première, 1 Kil 160 D+ et tout à redescendre derrière.

Du coup nous v’là 2 asticots, revenus au point zéro, soit le rivage de Madagascar la Loire


 

On doit avoir des têtes de singes passque là c’est vraiment la Jungle, épaisse, humide et collante. Euh, Dom, je crois qu’on va pas trop rester...ok ben c’est simple, les garçons : maintenant faut TOUT remonter.



2,5 Kil pour 310 D+, les traceurs, c’est des petites farceurs !

Mais à deux on est + fort, et ça envoi pas mal jusqu’au sommet, ce qui nous empêche pas de discuter et de pas voir le temps passer. Partis en fond de peloton, on commence à reprendre les 1er égarés et ça, ça me fait kiffer !



12ème kil, fini la remontée, le 1er ravito nous tend les bras et y’a de quoi bien se goinfrer.

 Le soleil commence à percer mais c’est nickel pour gambader. A partir d’ici la course change de visage : fini les traces pour phacochères à travers les pentes de la forêt, on évolue sur le plateau, le long des maïs, sur un chemin bien propre et tout lisse...mais très vite ça replonge sous les arbres, dans les sentiers encaillassés…



Là on mange notre pain blanc, pendant 7-8 bornes plutôt descendant, on tient l’allure sans trop forcer, on reprend des mecs, des filles, c’est le pied ! Quelques coups de cul de ci de là mais rien à voir avec nos premiers émois…



Jolie montée de 2 Kil puis 2ème ravito (23ème). Les bénévoles se coupent en sept, la sono crache de la musette, la life c’est chouette !

La descente qui suit, par contre, c’est pas le paradis. Et le sable sur la caillasse, faut pas déconner, ça peut vite mal tourner. Surtout que tout de suite derrière, ça remonte de nouveau sévère.

Puis ça débouche sur une...route...Beuaaaah, alors là y’a tout pour plaire : de l’asphalte et en +, à un jet de pierre, des pro-chevrotine à gibecières, venus assouvir leurs instincts en dézinguant des lapins...

Déjà qu’un peu avant on avait entendu 2 – 3 coups claquer, là s’en est trop, faut vite se barrer...heureusement la route dure pas longtemps et hop, on se rejette dans les fourrés, jusqu’à la dernière difficulté.



On passe devant une énorme carrière, où un signaleur essaie de nous ménager vu qu’on est au 26ème et qu’il ne reste plus que de la montée. Là, ça attaque direct dans le gras, quasi avec les mains posées Criant heureusement qu’on étaient 2 pour s’épauler. Après un single plus apaisé au milieu de pins serrés, on débouche chez Disney dans une clairière sucrée, où coule un ruisseau superbement dallé...

Franchement, t’es dans le Forez mais t’y crois pas ! Même dans la Restonica, y’a pas d’endroits comme ça !

A force de s’employer (et sans cesser de pacmaniser Langue tirée) le dernier ravito pointe le bout de son nez. Je commence à être bien séché mais je fais le pari de pas m’arrêter, vu qu’il reste 4 bornes à peine.



Dom fait un pit stop et ça me permet de m’éloigner. La fin c’est 4 Kil de chemins bien proprets, ça monte gentiment mais sûrement et je serre les dents pour (presque) pas marcher. Trop bien, j’arrive encore à doubler. J’ai pas une allure de furieux mais ça fini par me mener à l’arrivée.

 

4H06 pour 4H visé...Fuck, pourtant j’ai pas chômé Incertain

 

Bière offerte, ravito sucré/salé. On est cuit mais vraiment, quel pied !

 

Bravo à Michael, qui nous a mis 40 mn. ! Surpris

 

Donc pour résumer : Un parcours somptueux, sauvage et engagé, des bénévoles adorables, un balisage irréprochable, une orga sans faille.

(PS : Pour le 31 kil, c’est 14 € le dossard, t’arrive à le croire?)

 

En Bonus Track cette année, le coach de l’équipe de France de trail, Philippe Propage, était là pour papoter et faire dédicacer son bouquin. Et il était pas venu seul : Sylvain Court et Adeline Roche (engagée sur le 19 km.) était aussi de la fête. Ouais, carrément !!!

 

Mazouth, ici même, se demandait il y a peu si le Gargo pouvait être labellisé saucisson...alors en spéciale dédicace et en guise de résumé du spectacle, ci dessous une photo de la dotation au retrait du dossard, comme ça t’as la réponse, garçon Langue tirée

 

 

 

2 commentaires

Commentaire de Mazouth posté le 11-10-2019 à 16:41:38

Wouah trop classe ce trail, et ce récit ;)
Faut que je prévois de bloquer la date l'an prochain, y a pas moyen, ça a l'air trop bien.

Commentaire de LaBalle Rine posté le 11-10-2019 à 17:15:36

C'est toujours le 1er Week end d'octobre ;-)
L'année prochaine, comme tous les 3 ans, les parcours seront remaniés mais le coin a un tel potentiel que tu peux déjà le cocher dans ton agenda !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !