Récit de la course : Raid de la Vallée de la Blanche 2001, par Mathias

L'auteur : Mathias

La course : Raid de la Vallée de la Blanche

Date : 18/9/2001

Lieu : Seyne (Alpes-de-Haute-Provence)

Affichage : 1867 vues

Distance : 70km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Le récit

un petit CR du raid CO "la blanche", qui avait lieu ce WE pas trop loin de Gap, à "la seyne" plus précisemment.
j'aurais bien aimé détailler les postes avec carte scannée à l'appui, mais le pb est que les cartes, encore aujourd'hui, elles sont moulées en bloc dans nos sacs à dos mouillés... et puis ça aurait vraiment été trop long ;-)


1) prépa
========
vendredi soir en sortant du boulot, je vais en vitesse acheter la bouffe et les bricoles qui me manquent. j'achète le DK 5+5, mais j'aurais du réfléchir 5 minutes, il faut 20l pour les raids de CO... quel abruti ce Boeuf ;-)
à chaque raid, on s'allège un peu plus : bouffe (par pers) : 2 nouilles asiatiques, 1 bolino, 9 barres chacun, des céréales, du sucre, du lait en poudre, de l'imitation d'isostar.
aspirine, bandes, pansemants. boussole, sifflet, stylo, carré magique.
tente 1,2 kg, duvet 600Gr, sac 20 ou 25l, 1 collant DK pas cher, 1 thermique, 1 tee shirt, chaussettes, chaussures de trail, polaire.
avec ça, le sac 25l parait tout vide...

on arrive vendredi à seyne vers 0h30, on dort dans le chalet d'une copine. ça permet d'arriver au départ sans les 2h30 de route au préalable!


2) avant le départ
==================
on émerge vers 9h30. ptit déj.
il ne fait pas beau DU TOUT. il pleut. il fait froid.
ok, vu les conditions, on va se permettre qques petites folies de dernière mn : chaussettes de rechange, pull (si si), écharpe (si si), kway.
je ne trouve pas mon kway : il a passé la nuit dehors, sous la flotte...
chic.

on se dirige vers le départ. il pleut sans discontinuer...
11h15 : vérif des sacs. on est 3 équipes : 2 sur le D, et julien et moi sur le A. il y a 10 équipes sur le A.
objectif : ah, si on pouvait faire un podium un jour... le rêve...


3) top départ
=============
12h : il pleuvine encore. le départ est donné, la pluie s'arrête.
magique!!
on place 4 balises en vitesse, et on part vite. il n'y a pas gd monde devant.
julien oriente. je ne m'occupe pas du tout de la carte.
vers la balise 4, pour gagner du tps (je sais, ça ne se fait pas), julien me
demande d'aller pointer dans le bois, là-bas. si si c'est facile. pendant ce tps il va à la prochaine balise. je pars en courant, je perds le chemin,
et me etrouve dans le bois sans savoir où est la balise...
heureusement, c'est moi qui ai l'autre carte. je la sors, je réfléchis 1', et je trouve la balise. ouf. qques minutes de perdues. qui ne le sont pas vraiment, en fait, car julien en a profité pour noter 5 balises de +.

je rejoint julien. en traversant un près, j'aperçois un cheval et un âne qui se dirigent vers moi. ils courent à mes côtés pendant qques dizaines de mètres, c'est assez inhabituel comme situation... je leur dit adieu en passnt sous la clôture, et rejoins julien. je poinçonne la balise juste après 1 équipe, qui ne court probablement pas sur le même circuit que nous.
on essaie de les suivre, ouch que c'est dur. ça va vite (je pense que bcp d'équipes sur le B pourraient faire de très bonnes places sur le A)


4) ça roule
===========
pas de difficulté particulière sur les 2-3 balises suivantes.
on se retrouve à pls reprise à couper dans la pente, à passer dans des endroits plutôt craignoss', glissants et casse-gueule.
tout va bien, et après ~1h30-2h de course et 9 balises, on se pose dans l'herbe au "col des tomples". on vient de bourrer un peu, c'est le moment de faire 4' de pause en relevant les balises manquantes.
ça y est, nos 18 balises sont placées en vitesse. on peut repartir.
juste après la balise 9, julien me file la carte : on commence à être un peu secs physiquement, il sent sa lucidité lui échapper...
on a bien géré ce début de course : julien n'a pas fait d'erreur, et a passé la main au bon moment.


5) à moi !
==========
je choisis de courir dans le méchant dévers pour contourner le mamelon, au lieu de passer par le sommet comme le font la plupart des coureurs. c'est payant je pense.
la balise 10 est un peu délicate, dans une petite ravine parmis d'autres.
on y tombe pile dessus, nickel.
un peu après, on croise une équipe dont j'avais relevé le numéro : il s'agit du vainqueur d'un des raids de CO du début de saison. on se démmerde pas mal finalement!!

la 11 n'est pas loin. je me plante de 10m de D-, dommage.

un vallon, puis une grande avancée à passer, en suivant la ligne de niveau. curieusement, on voit des équipes qui choisissent de passer par dessus, en perdant pls dizaines de m de D+. bof.
petite hésitation, je me demande dans quel vallon on est. ce ruisseau ne devrait pas être là. julien jette un oeil à la carte, et me dit "c'est évident, on est là", en me désignant le 2nd vallon, celui avec le ruisseau. ça ne colle pas.
heureusement, je persiste, on continue, et on tombe sur le bon vallon.
le petit ruisseau n'était pas indiqué.
de manière générale, la carte n'était pas tip-top. de bonne qualité certes, mais il a manqué qques bricoles...


6) quelle perf?
===============
on remonte le ruisseau, et on tombe sur le moustachu en ciré jaune qui fait le point de contrôle. il commence à me dire qu'il n'y a qu'une seule équipe de A qui est déjà passée. fausse joie!!
en fait on est 4ème à ce moment là, ce qui nous satisfait déjà pleinement!
la fatigue commence à se faire sentir, mais on se remotive. on va la garder cette 4ème place!
on a un long trajet sur chemin (si si, un sol presque égal, pas trop de boue ni de cailloux, une pente acceptable...), ça faisait lgtps qu'on avait pas vu ça! ;-)
la prochaine (14) est assez facile, au pied d'une falaise.

encore une fois, il faut contourner un mamelon pour trouver la 15.
je choisi de passer par la G, manque de bol un tas de cailloux non indiqué nous oblige à perdre de l'altitude. ç'aurait peut être été meilleur de l'autre côté...

la 16 est facile, non loin d'une maison. je fais le détour pour poinçonner, julien prend un peu d'avance.


7) perte de lucudité
====================
on bourre sur la fin. je commence à être dans le coltar.
la 17 est assez facile : on prend un petit chemin qui descend, pour rejoindre le haut d'une ravine. julien me dit "magne magne, y'en a qui nous rattrapent!!!"
on apprendra plus tard que c'était une équipe d'un autre circuit.
du coup, je speede, et ça me fait péter les plombs.
je descend dans la ravine au NO, poinçonne la 17.
il faut retourner à la maison de la balise 16.
je tourne ma carte pour l'orienter. je vois qu'il faut prendre un chemin pour repartir de la ravine (le chemin par lequel on est arrivé, bien sur, au SE), et je pars ... de l'autre côté, au NO. à bloc dans la descente.
3' plus tard je me rend compte de l'erreur. et au lieu de corriger en revenant sur nos pas, j'essaie de couper pour récupérer un chemin. on galère dans la merdasse... 10' de perdu sans doute.
on croise l'équipe des copains, on est le nez dans le guidon...


8) arrivée
==========
une fois le chemin retrouvé, la fin est facile : à bloc sur un gros chemin forestier. on en termine en 3h54.
l'alti indique 1100m de D+, le cardio à 167 de moy.
les 1ers ont mis 3h21, c'est la 1ère fois qu'on est aussi près.
on s'est fait doubler sur la fin, on est 5ème. oui, mais une équipe devant n'est pas complète : on est donc 4ème. 1/2h avant, on était encore 3ème.
on est bien, à grignoter le "pain sportif" offert par l'organisation ainsi que le thé chaud, c'est merveilleux!
je vais me faire passer du nifluril sur mes genoux douloureux. grrrr.
l'infirmère me propose un strap', je décline l'offre. avec la genouillère ça devrait aller.


9) détente, et dodo
===================
puis on se traîne jusqu'au bivouac, qui est disséminé dans un arboretum, sympa. au lieu de faire le tour du lieu, on préfère étrangement monter la tente, quitter les chaussures, enfiler 1 tee shirt sec, et se vautrer par terre.

peu après on fait chauffer le repas : 2 paquets de pâtes chinoises chacun, un bolino et qques barres de céréales. ahhhh ça va bcp mieux.

on papote encore un peu, et vers 20h on va se coucher. c'est tôt!


10) bonne nuit...
=================
on a bien fait de se coucher tôt : vers 23h30, je suis réveillé par les gouttes de pluie sur la tente. je sais que la tente n'est pas étanche, je me demande depuis combien de tps il pleut, et de quel sursis on va profiter... et je me rendors.

2h : plic plouc, obn a les pieds dans l'eau. la pluie s'accumule devant la tente, et pénètre à l'intérieur. on voit passer l'eau...
on passe le reste de la nuit quasi-sans dormir. pour n'avoir qu'un côté de mouillé, je reste sur le flanc droit. c'est douloureux, mine de rien...
on a froid, on est mouillé, et on ne peut rien faire.
sortir sous la pluie et aller marcher avec un kway? bof...
nos duvets sont imbibés, nos vêtements trempés.
vers 5h30, on commence à compter les mns, à attendre qu'ils nous réveille.


11) debout!
===========
à 6h28, on tombe d'accord : on ne peut pas tenir plus lgtps. on sort
sous une pluie battante, et 2' après une trompette timide retentit.
on laisse la tente en plan, et on va se réfugier sous un auvent attenant à la maison dans laquelle les organisateurs sont en train de prendre le ptit déj...
on essore nos fringues, nos duvets.
ptit déj : lait en poudre, céréales, barres de céréales.
des équipes partent "en chasse" : une équipe de féminines vient se réfugier sous notre abri pour relever les balises. c'est marrant de voir le stress du départ de l'extérieur : des gens qui partent en sprint alors qu'il y a 4 ou 5h de course derrière!!! ;-)


12) départ
==========
à 8h, c'est notre tour. top départ!
il pleut. c'est galère. toutes les places abritées sont prises. je déplie la carte sur le capot d'une voiture. la carte est déjà mouillée. difficile de la manipuler.
ouf, le stylo marche encore. on relève 5 balises, et c'est parti, dans la précipitation. 7' en tout pour ce départ!!!

j'oriente. on part assez vite, les deux 1ères sont faciles. julien part en direction de la 3, je vais poinçonner la 2. je reviens en bourrant. erreur...
d'un chemin qui longe des ravines, il faut descendre dans une ravine pour la 3. avec 1 autre équipe, on descend trop tard.
résultat, on va fouiller la ravine pdt 10' sans trouver la balise.
en levant les yeux de la carte, on aperçoit une maison, qui ne devrait pas être si près.
1/2 tour, on trouve l'endroit : c'est plus facile maintenant, il y a pls équipes autour de la balise, qui se voient du chemin!!

cette erreur m'a énervé contre moi-même.
en se dirigeant vers la 4, je juge à la hache et décide de couper alors qu'il y avait un chemin. on trouve qd même la balise facilement en rejoignant le chemin, mais je réalise que je n'arrive pas à me concentrer.


13) changement
==============
je file la carte à julien.
la balise 5 est très loin. il pleut tjs, il fait froid.
en direction de la 5, après une bonne dose de D+, je propose de nous abriter dans une cabane en ruine : on relève les autres balises. la carte est à manipuler avec d'infinies précautions...
on met qque chose comme 2h pour parvenir à la balise 5!!!

le prg de ce jour est largement plus chargé que la veille! en plus, je pense qu'on a pas bien récupéré de l'effort de la veille. on est déjà bien fatigués. ça va pas être facile...

la 6 n'est pas loin. la 7 non plus, et elle est facile. en arrivant à proximité, on voit des équipes partir, julien entend marmonner "tant pis, on va à la 8"
késaco?
petit pb : là où il devrait y avoir une balise, il n'y a rien. même pas les confettis qui sont censés aider qd une balise a été déplacée.
je cherche partout. je crapahute tout autour. je demande à julien de vérifier, encore et encore, qu'on ne se soit pas planté...
25' plus tard, 1 équipe débarque. on se demande si ce n'est pas ceux qui sont arrivé 3ème la veille. les boules...
on cherche la balise encore 5' avec eux. échec.
on se casse, certains que la balise a été enlevée. mais un peu dégoûtés.
1) on ne sait pas si on va être classés 2) de toute manière, on a cherché trop lgtps.
bilan : 1/2h de perdu...


14) courage!
============
ah, la vache qu'on est loins de l'arrivée!!
julien trouve la 8 sans difficulté, à la boussole.
les balises sont qd même nettement plus techniques que la veille.
balise 9, puis 10, 11, tout va bien.

on est complètement explosés, plus un poil de sec bien sur. il fait très froid. pour passer sous des barbelés, ça nous arrive souvent de nous rouler dans la boue. l'avantage : il pleut, on passe à travers des broussailles trempées, et donc l'un dans l'autre, on reste relativement propres ;-)

un bout de chemin pour arriver à la 12. elle est encore de l'autre côté d'un mamelon. je pose mon sac, et cours la chercher. julien trouve le moyen de se plaindre : il s'est refroidi en m'attendant, il commence à avoir les mains engourdies... ;-)

rien de notable sur la 13. mis à part qu'on patauge dans la gadoue.
ça nous occasionne d'ailleurs de belles glissades plus ou moins bien réceptionnées, on se marre bien mais ce n'est pas tjs très rassurant de descendre une pente très raide sans savoir à quel moment on va glisser,
et surtout à quelle vitesse on va arriver en bas!!!
le soir, je vais retrouver de la boue jusque dans mon slip ;-)


15) arrivée
==============
la 14 est balèze : pas mal de dénivellé, on remonte un torrent. julien
commence à craquer, il ne sait plus où on est. je vais voir un peu plus haut, la balise est là, je la poinçonne, croise une autre équipe en redescendant.
je ne sais pas sur quel circuit ils sont, dans le doute on va bourrer!!!

on part à bloc sur un chemin boueux. on croise l'équipe des copains,
encore. la fin est une descente à fond sur le bas de la station de ski.
la dernière balise est à côté d'un petit lac artificiel, ça y est je la vois, je vais la poinçonner et on termine en sprint.

et...il pleut toujours ;-)

plus de 6 heures de course pour ce 2ème jour!
par rapport aux autres équipes, on termine je crois 5ème et 4ème des équipes complètes, mais avec plus d'écart que la veille. on a été moins bons, aujourd'hui...

on est vraiment content de s'en être sorti honorablement, avec ces conditions apocalyptiques ;-)

au général, on est donc 4ème, encore 1 fois à 1 place du podium... ce sera peut être pour une prochaine fois?


16) décontractes...
===================
on va se mettre en caleçon pour sécher un peu. on essore les affaires.
on attend les copains pour avoir les clés de la voiture. la 1ère équipe est déjà arrivée, ils ont gagné en mixte sur le circuit D, chapeau!

puis on va baffrer le repas offert : entrée, un enooorme plat de pâtes, dessert, et on se paye un petit verre de vin pour se récompenser. rahhhhh c'est tjs aussi agréable, ces moments après-course.
bon, on fait un peu tâche dans le resto, julien n'est pas très sortable.
allez zou, une ptite douche et retour à grenoble de nuit sous la pluie. pas top.


17) bilan
=========
encore une fois, on s'est éclaté sur un raid de CO. malgré le petit pb de la balise manquante.
je ne parle pas de la pluie, j'ai l'impression que plus les conditions sont pourries, plus on s'éclate!!! ;-)
sur le circuit A, il me semble qu'il y a toujours 1/3 des équipes qui sont nettement au dessus des autres. pour monter sur le podium, on a donc 2 solution : soit progresser BEAUCOUP, soit tomber sur un raid avec 1 équipe de moins... ;-)
on n'a pas eu de petits bobos : julien a eu un peu mal à la cheville, et j'ai eu mal aux genoux, comme d'hab'. mais ces genoux ne me font pas plus mal, que je reste 2 semaines sans rien faire ou que je fasse 13h de sport par semaine... comprend pas.
le lundi, j'ai de bonnes courbatures dans les quadriceps. mais j'arrive à descendre les escaliers normalement ;-)

bref, la CO c'est tjs aussi bon. mangez-en.
d'ailleurs, je vais me licencier cette année.
et je remet ça dimanche, avec une CO "très longue orientation" à lente dans la drôme.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !