Récit de la course : La Ronde nocturne d'Annonay 2007, par PhilKiKou

L'auteur : PhilKiKou

La course : La Ronde nocturne d'Annonay

Date : 8/12/2007

Lieu : Annonay (Ardèche)

Affichage : 1049 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Ronde nocturne d'Annonay : Sprint et mauvaise rencontre au début de la nuit…

 

   Pour clôturer l'année 2007 qui fut une année mixte (6mois vélo avec l'Ardéchoise, et 6 mois de course avec principalement les Dragonnades et Le Puy-Firminy), j'avais pensé à la SaintéLyon, en lisant que certains kikoureurs doublaient ces 2 courses.
   J'ai laissé finalement tombé ce projet et je termine donc l'année plus "sagement" avec la ronde nocturne d'Annonay, une course de 10kms qui fait des tours et des détours dans le centre-ville.
   Avantage de la proximité, on se pointe avec Alain à la dernière minute (19h15) pour l'inscription au théâtre de la ville. Le temps de remplir le bulletin,s'acquitter des 9€ d'inscription (7 pour les pré inscrits), nous cherchons désespérément les vestiaires habituels...fermé !!Apparemment faute de bénévoles suffisants, il n'y en a pas cette année. Et vu qu'on a pas de voiture sur place, on se trouve un coin discret dans le hall du théâtre pour se changer et laisser nos sacs.
   Passer ce moment de déception en route pour un tour d'échauffement (que je zappe quand il s'agit de trail, mais qui s'impose sur ces courses plus nerveuses). C'est l'occasion de croiser quelques têtes et jambes connues, que ce soit les pointures locales (Meyssat,Eymiot,Lantri.. ) ou alors les coureurs de notre niveau que l'on côtoie régulièrement (salut au Ché07 toujours aussi stressé avant la course..et au jovial Roger Allègre V4 qui a une sacré santé).Ce petit tour d'échauffement nous a permis de voir 3 géantes  très gracieuses, blanches et illuminées, montées sur des échasses, qui allaient rejoindre une animation en contre bas du pont Valgelas, où se dressaient blanches et soufflées, telles des stalagmites, une vingtaine de pointes blanches de 3 mètres de haut.

                 <=Pont valgelas et Animation=> 
   20 heures et quelques minutes, le député local libère les 209 coureurs impatients d'en découdre... toujours la même inquiétude au départ : trouver le bon rythme, ne pas  se faire emporter par la foule des 1°, mais ne pas trop lambiner non plus. Le 1° tour d' 1 km. étire le peloton et permet à chacun de trouver son rythme et sa place. Nous passerons à 3 reprises au pied de la tour des Martyrs du 14°siècle*, bien mis à mal par l'agrandissement du parking voisin.

                                                    <=Tours des Martyrs
*La Tour des Martyrs, un des derniers vestiges de ce que furent les remparts de la ville. Elle a résisté aux nombreuses guerres de religion qui se déroulèrent entre 1550 et 1580 entre catholiques et protestants.
 Grâce à certains coureurs de mon niveau, dont mon collègue Alain, je peux voir que mon départ doit être correct. Impossible de se faire une idée avec des panneaux kilométriques, absents sur la course (heureusement j'ai l'habitude de ça sur les courses trails, mais sûrement un manque pour les habitués de ce type de course). Sur la 1°boucle de 4,5kms, je précède mon collègue de quelques encablures et cours avec une coureur de Sarras qui a un bon rythme et fini en général devant moi (mais revient de blessure). Je tire un peu la langue pour tenir sa foulée, et me laisse distancé au début du 2°tour. Sans m'écrouler, je gère ma course et arrive à garder un bon rythme pour moi.  Au ravitaillement du 2° passage, je prends un verre d'eau et, me souvenant de la remarque d'un bénévole demandant à ce que l'on jette les verres plastiques dans le container placé à droite à l'extérieur du virage (rajouté au réflexe "trail" : zéro déchet), j'essaie de viser cette poubelle. Alors que je regardais mon lancée de verre en plastique louper sa cible, je n'ai pas loupé une barrière métallique à l'intérieur du virage. Je me suis empalé sur celle-ci, la percutant dans une partie "sensible" de mon anatomie. Étalé de tout mon long, et le temps de comprendre ce qui m'arrivait, j'essayais de sortir de ce piège en détalant, énervé par cette mauvaise rencontre. Mais c'est en boitillant avec des douleurs au bas ventre et au genou que je repartais pour la dernière montée. De nombreux coureurs me dépassaient, dont Alain qui me demandait l'origine de ma baisse de régime. Avant la descente finale et en passant devant la Pyramide,

                     <=Pyramide en haut du boulevard de le République

 j'arrivais à reprendre un rythme de croisière et finir cette course sans trop de douleurs en 42' 38", temps quasi identique à mon temps de 2005. Resté un peu devant le ravitaillement, mais pas fait de vieux os pour éviter de prendre un coup de froid. Appris par la suite qu'entre les locaux Meyssat(1° en 31'34")/Lantri/Eymiot se sont intercalés Palandre et Nyabenda (AS Rispoli) et qu'en féminine Marilyne Delagarde a remporté haut la main cette ronde en37'37".

2 commentaires

Commentaire de le Che 07 posté le 09-12-2007 à 14:03:00

C'était une ronde nocturne, et j'avoue que malgré que cette soirée était la nuit des lumières, je n'ai pas trouvé une bonne ambiance. Froid (pas la météo), mais nous allons dire l'ambiance génèrale.
(il faut avoir vécu la course d'Allan -26- pour mesurer au plus juste)
Déjà le parcours, il fallait comprendre le vire-vire du début(c'est pour la présentation des coureurs au public ?) et puis après aucun affichage kilomètre. On n'est pas sur un trail mais sur un 10KM.
La place réservée pour les coureurs entre le trottoir et les quilles qui faisaient la frontière avec les voitures, euuuhhhh, c'était vraiment le minimum syndical.(à la louche 40 cm pour les coureurs et le reste pour les voitures : c'est pô juste !!!).
Faut dire qu'en ce moment, je m'entraine de nuit près des zones éclairées, donc près des voitures et je dois faire une over-dose.
Merci quand même à Annonay d'organiser une course.
Bravo pour ton CR.
les résultats sont sur oms-annonay.com.

Commentaire de gwen07 posté le 03-09-2009 à 13:07:00

Bonjour! Je m'appelle Gwenaël et suis un local puisque venant de Peaugres. A l'époque (même si c'est pas si loin), j'avais 20 ans. Je courrais irrégulièrement en guise d'entraînement, mais j'ai réussi à me glisser derrière tout les cadors! 11ème en 35'13. Malheureusement, ce fut la course qui déclencha mes premiers véritables pépins physiques: contractures puis ciatique: 18 mois de galère!
Désormais, je suis en région parisienne, mais entend reprendre la compétition dès la fin de ce mois. Et j'espère être présent ce 12 décembre prochain pour essayer de bien faire; bien que la distance est désormais celle d'un semi-marathon désormais.
Par contre, si la course est tjs organisée, j'espère voir du monde au "galop avec les loups" du 11 novembre à Peaugres!
Cordialement, gwen07.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !