Récit de la course : Les Foulées Nature Curtafond 2008, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Les Foulées Nature Curtafond

Date : 6/4/2008

Lieu : Curtafond (Ain)

Affichage : 935 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Curtafond, à fond, à fond

 

Curtafond, à fond, à fond

 

Les foulées de Curtafond sont depuis cette année, vertes. En effet après le sou des écoles, ceux sont les pompiers qui ont repris le flambeau de cette ex course sur route en la transformant en un trail sympa.

 

 

Il faut bien ouvrir les kinkins pour trouver Curtafond. Ce petit village est bien caché entre Bourg en Bresse et Macon. Je suis avec Benjamin qui va courir pour la première fois un 15 kilos et de plus son 1° trail. Nous sommes un peu plus de 70 sur cette épreuve.

 

 

  

La veille, il y avait les 10 kms de Buellas, certains n'ont pas doublé. Je rencontre Jean Philippe et Sébastien du club d'Ambérieu, nous seront donc seulement 4. Francis vient à ma rencontre et me présente Looping01.

 

 

 

 

 

 

 

Lui, double, car il était hier sur les routes de Buellas.

 

 

 

On se prépare et le départ est prononcé bon enfant près du terrain de foot. Je décide finalement de partir à mon rythme. L'envie de rester derrière et d'en profiter un peu s'est vite échappé. Je laisse Benjamin à son sort. Un petit coucou à Francis et Eric/Looping et je me joins donc au peloton qui s'étire doucement sur cette partie de route du début. David est à côté de moi. Eh t'as raté le départ ? Ouai, ils avaient dit 3 minutes et j'ai été vidangé quand le départ a été donné. Il remonte petit à petit les concurrents et je le vois partir doucement de ma vue. Nous tournons sur la gauche et rentrons sur un chemin. Des encouragements pour celui à côté de moi. Allez Serge. C'est super d'avoir des supporters, lui dis-je. Le gars est du coin et connait pas mal de monde sur le bas côté du parcours. Il me répond qu'il y en aura moins tout à l'heure dans la forêt. On commence à éviter les flaques. Le chemin descend et là c'est la patinoire. De la terre glaise remplie l'itinéraire. Les bras en balancier nous progressons tant bien que mal, un coup à droite un coup à gauche pour contourner la grosse merdasse. Je pense à Benjamin, qui derrière, doit en baver sans trails aux pieds. La boue, renvoyée par la foulée me tiraille les poils des mollets. On va être propre à la fin. Un paysan sort de son champ. Mon compagnon le hèle. Salut Serge. Il est vraiment connu mon copain barbu et en plus il s'accroche à mon short. Ca remonte en on serre les crocs. Je suis derrière un gars en bleu qui m'a l'air pas mal et je me fixe à son allure. Kms 3, 10'54 ouh là on trace, ou alors ce n'est pas au bon endroit, mais on avance quand même, donc… Un petit passage sur la route, un autre sur un chemin et le ravito est là. J'enlève le gant droit pour prendre de l'eau. Le gars en bleu ne s'arrête pas et me sème. Serge, le barbu est quelques mètres derrière moi. Chemin et re descente mais facile. Ca remonte et nous bifurquons sur la droite pour quitter l'itinéraire commun du retour. C'est plus facile maintenant, quoique. Il faut faire gaffe aux racines et toujours quelques flaques de boue. Ca remonte léger et  c'est de nouveau la route. Ca revient derrière. Deux fois à droite et ca redescend. Je laisse revenir car j'en marre d'être tout seul. C'est un coureur d'un certain age qui me passe suivi du fameux Serge. J'accroche au premier. L'allure est bien bonne maintenant et je suis content d'avoir pu être relancé. Je suis à côté du premier gars qui m'a rattrapé et nous revenons sur un coureur. Nous le passons et ça accélère encore. Un petit écart se fait entre nous deux, pendant que derrière Serge n'a pas pu suivre. C'est pas mal de cailloux qui jonchent le chemin et je me tors plusieurs fois les pieds. Ravito du 9°, 34'04, deux minutes d'avance sur le 4 au mille, cool. Gros virage à droite et mon compère de devant manque de se casser la binette. Par deux fois il met presque la main par terre pour se rattraper. Il me rire et me fait ralentir pour passer le passage hyper glissant de boue au pas. Nous rattrapons le parcours de l'aller. Au ravito, le gars devant moi au triple loops manqué de tout à l'heure, sort sa gourde qu'il avait avec lui. Pendant que je me ravitaille au passage, il me met une distance qui sera fatale pour mon espoir de le rattraper. Après l'alternance de routes et chemins. Je me trompe presque en voulant aller sur la droite, alors qu'il faut aller dans le chemin en face. Heureusement qu'il y avait un gars de l'orga là. Faut dire que je suis seul et de visu je ne vois plus personne. Dans le chemin qui suit je vois au loin que mon prédécesseur a mis le turbo car il a doublé les 2 encore devant. C'est de nouveau le passage terrible dans la gadoue et en plus ça monte. On progresse les pieds en canards en mettant le frein à main pour ne pas redescendre. C'est la grosse glissade. Mon gars en bleu du début est là bas devant moi avec un gars en jaune, du club Pont de Vaux je crois. Ce dernier n'en peut plus car il alterne marche et course dans cette montée boueuse et sauvage pour les guibolles. Le retour sur du plus plat nous fait accélérer le rythme. En plus ça sent l'écurie. Le gars en jaune est reparti de plus belle et a doublé celui en bleu. Ca y est le retour sur la route est proche et je rattrape le gars devant. Je le double sur la route en l'encourageant. Le gars en jaune de devant s'arrête encore. Dingue : il reste quelques centaines de mètres. Il repart de plus belle en m'entendant arriver aux taquets. Il termine juste devant moi. Le gars en bleu est juste derrière et le fameux Serge encore derrière. On se congratule. On s'est bien amusé. Résultats 24° en 1h01'45. Cool. Tout croteux, je vais chercher l'appareil photos à la voiture. Francis et Eric arrivent en sprintant. Ce dernier, d'une épingle de dossard bat le premier. Tout essoufflés, ils récupèrent sur le bas côté de l'arrivée.

 

 

 

 

 

 

En bon prince je ramasse leurs dossards et les donne à l'arrivée en respectant l'ordre. J'veux pas d'ennuis avec la police. Plus loin arrive Benjamin. Il respire fort et a l'air d'en baver. C'est vrai qu'il avait la crève. Je l'accompagne jusqu'à la ligne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il met un certain temps à récupérer. Finalement il termine premier junior en 1h27 et quelques.

 

 

 

Il est le seul jeune sur 72 arrivants. On se tape la bière entre kikous. Sympa cette après course. Francis est content car il a battu le seul vétéran 4 de la course. Quelle santé l'ancien. On se quitte. Je prends la douche. Je suis le dernier à y aller tout le monde est déjà tout propre. La remise des récompenses est au centre du village dans la salle des fêtes. Certains sont déjà en train de manger car avec l'inscription on avait un ticket repas. L'annonce des résultats commence par les 3 seules féminines de l'épreuve.

 

 

 

Puis c'est V4, V3, V2, V1 hommes et enfin le scratch des séniors. Les 4 premiers sont récompensés.

 

 

 

 

 

 

Le speakeur en fini en disant : Et voila; bon appétit. Je regarde mon fils qui a encore les joues toutes rouges de l'effort effectué. Je me lève et demande au speaker s'il n'y a pas de récompenses pour les juniors. Surpris, il regarde sa feuille de brouillon où il a griffonné les noms des premiers en me disant qu'il n'a pas la feuille des classements. Un autre me demande combien il a mis. 1h27 lui dis-je. Le speakeur reprend donc la parole et appelle Benjamin. Une coupe (il en restait une), un tee-shirt et une bouteille de blanc arrive dans les mains du premier junior. Heureusement que t'étais à, me lance t il.

 

Un dernier salut à Sébastien et nous quittons Curtafond. Une coupe pour le fils, 3 bouteilles de blanc (2 à l'inscription) pour le père. Les running d'une couleur brunâtre trônent à l'arrière de la voiture, souvenir d'une belle course nature.

 

3 commentaires

Commentaire de franciss posté le 11-04-2008 à 20:00:00

Ouch !!! et ben dis donc quels souvenirs tu as ! et précis avec ça !!!
Bon je vois que je suis toujours aussi beau sur tes photos (!?!), t'aurais pô la fonction retouche sur ton appareil ?
Maintenant si tu ne sais pô quoi faire ce dimanche, rejoins-nous à Journans !

Commentaire de moumie posté le 11-04-2008 à 21:38:00

Salut,

Bravo pour cette course père/fils et surtout bravo à Benjamin.

Heureusement que tu étais là, sinon le pauvre, il était complètement oublié.

A bientôt
Moumie

Commentaire de agnès78 posté le 14-04-2008 à 12:48:00

Bravo à vous deux! C'est toujours génial de courir avec son papa...
bises
agnès

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !