Récit de la course : Le Bélier 2008, par Fimbur

L'auteur : Fimbur

La course : Le Bélier

Date : 24/8/2008

Lieu : La Clusaz (Haute-Savoie)

Affichage : 1221 vues

Distance : 27km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

19 autres récits :

Bélier 2008 - Le renouveau du Fimbur ?

 

 Après la grande déception de la Course nature de l’Arbresle de juin dernier, je m’inscris sur le Bélier 2008 à 1 semaine du départ car :

            Je suis en forme

            27km d+1000m (vs l’Arbresle 32km d+ 1000m), donc bonne comparaison

            A une semaine des vacances, j’aurais le temps de me reposer, avant d’attaquer ma préparation SaintéLyon

 

Comme toutes les courses cette année, les surprises physiques continuent. Après l’entrainement du lundi, je ressens une douleur, une tension dans le tendon d’achille. Ah ben super !

Alors c’est repos toute la semaine, avec des exercices spécifiques et glaçage régulier du tendon. Test le samedi matin, ça à l’air d’aller. Bon on verra demain avant la course.

 

Samedi après-midi direction Annecy pour une petite visite d’Annecy.

 

Dimanche matin arrivée à 7h40 à La Clusaz, c’est qu’ils partent tôt les randonneurs. Allez Mademoiselle, en route pour 13km. ON se revoit tout à l’heure, là haut.

 

J’ai donc un peu de temps pour me préparer, prendre un peu de gatosport, une banane, de l’eau. Je m’équipe. Prêt pour 8h55, et c’est parti pour un échauffement tranquille pour tester le tendon. Ça va bien, une petite tension mais pas de douleur.

 

Retour vers la zone de départ, je cherche des Kikous. Ah j’en vois un, avec son t-shirt « Courir à Villemoirieu », je vais le saluer. Il à l’air de tomber des nues, mais de quoi il me parle le gus ??? je lui dis qu’il à un buff Kikourou. « Ah mais c’est un copain qui connait quelqu’un qui … ». Et donc voilà il l’a sur la tête sans savoir ce que c’est que Kikourou. (c’est lui que tu as encouragé David à l’arrivée, il n’a pas entendu car il ne s’est pas identifié à Kikourou).

 

En me plaçant au départ, 630 coureurs inscrits, 600 présents, j’aperçois un autre buff tout là bas devant (Davidou le minou).

Même si je sais que ça va bouchonner très rapidement, je pars sans me mettre à fond, je veux être sûr que le tendon tiens, et ça va. La montée à la queue leu leu est plutôt sympa, ça discute un peu, ça chambre, et quelques impétueux veulent à tout prix bouffer de l’énergie à doubler. Vas-y passe on se reverra tout à l’heure. J

 

Peu après la montée, c’est le 1er ravito. Un verre d’eau en passant mais je ne m’arrête pas. Je veux gérer mon alimentation en autonomie sur ce trail. Le parcours rejoins un lac jusqu’au 2ème ravito, cela deviens de plus en plus sympa comme paysage.

 

C’est une nouvelle partie montante jusqu’au mont des crêts. Je gère entre marche et course, pour m’alimenter un peu. Et puis, je suis toujours aussi mauvais en montée (enfin un peu moins, puisque j’ai couru un peu). Au somment un petit bisous, ça c’est le meilleur des ravitaillements du moral J

 

Je suis avec un groupe, je double, on me double, mais on avance d’un bon rythme… jusqu’au ravito du km 18.5, avant la montée vers Beauregard. Je gère la montée pour garder des jambes pour la descente. Je me mets en marche active et ne perds pas de distance par rapport à ceux qui trottine. Cool !

Puis viens le mur ! oh qu’il est beau ! oh qu’il monte ! Heureusement il ne semble pas si long.

Une fois passé, reste la montée jusqu’au sommet, j’en profite un gel, boire,… et hop je ne m’arrête pas au ravito.

J’attaque la descente. Youpi ! les cuisses sont là, ça va être sympa !

 

Je suis surpris je rattrape beaucoup de monde dans cette descente pas si technique, même dans le passage dans les S du bois, quelques racines, quelques pierres, ça glisse un peu, mais bon ça déroule et je double. Cool !

 

Et enfin La Clusaz en 3h20, un excellent temps pour moi (mon objectif le plus ambitieux était à 3h15, le pire en 3h45, le réaliste en 3h30). Je suis très content.

 

J’ai bien mérité les vacances qui démarrent dans 1 semaine. Direction La Corse (d’autres seront sur la PTL, l’UTMB, la CCC, le GRP) pour plonger, puis randonner.

 

A bientôt sur d'autres trails,

Fimbur_c_quand_même_chouette_la_montagne

 

 

1 commentaire

Commentaire de Davidou le minou posté le 29-08-2008 à 12:59:00

Le mystère enfin éclairci sur ce kikoureur fantome. Merci Fimbus :-) !!
Bravo pour ta course en tout cas, car on peut dire que t'as géré ça en toute légèreté. On se demande même si tu as transpiré.
J'ai moi aussi des douleurs aux tendons, les 2... sauf quand je cours !

et t'as raison : que la montagne est belle... Des trails comme ça, on en redemmande.

David.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !