Récit de la course : Marathon de Genève 2008, par BrunoV

L'auteur : BrunoV

La course : Marathon de Genève

Date : 28/9/2008

Lieu : Genève (Suisse)

Affichage : 864 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

12 autres récits :

Le récit

Je n'ai pas bien dormi, et je me suis levé à 6h. 63kg tout est okai. je déjeune dans la foulée, (5 h avant ma course. trop tôt, ? ? ?) mais je n'ai pas beaucoup d'appétit, mon p'tit dèj n'est pas très copieux. (1ere cause de mon coup de fatigue? ? ? ) 
pain grillé (sortit du four à bois, hier matin à Naves-Parmelan) beurrés et tartiner de Miel. pas de jus de fruit, ni de jambon.

7h 40 départ pour la Suisse, 1 heure plus tard nous sommes garer à 400 m du village. le soleil est radieux, il fait bon, dans la baie, le jet d'eau nous accueille.

Je vais chercher mon dossard n°4485. je pars m'échauffer lentement, pendant que ma chère femme photographe (unique et préférée) part en repérage avec sa soeur qui nous accompagne.

20 minutes avant le départ je me poste sur la ligne. Je suis un tantinet angoissé par mon manque d'entrainement. 60 kms depuis le 26 aout, et je me demande si ma douleur au pied, ne vas pas se réveiller à l'allure que j'ai prévu. wait and see! de toute façon, maintenant il ne reste qu'à espérer. Les premiers du marathon arrivent, de l'autre côté des barrières. 
Tesfaye Eticha, 34 ans établit un nouveau record sur le parcours en 2h 14'23" 1

Je suis comme à mon habitude, sur la première ligne. derrière moi 2230 participants. Au coup de pistolet, je jaillit et je pars vite. Je n'ai pas le choix. Je vais bouclé mes premiers kms à une allure folle: 4'12, 4' 14, 4' 18, 4' 22. je rescends au 3em et 4em km une légère douleur à mon orteil. . . des idées noires me passent par la tête: (et si ça ne va pas, que je dois m'arrêter? et si je dois rester sans courir un mois par la suite?) et merde!!! on verra bien. je suis là pour boucler 21 kms. Mon pieds, m'en fou.

Mon allure reste la même, je passe au dixième kilomètre en 44'40". je suis super bien. Par deux fois j'ai pris un verre d'eau que je me suis versé sur la tête. Tient au fait. . . mon pied va bien, et même très bien.

À partir du 11em km nous sommes au bord du lac Leman sur de longues rectilignes, ça use. Tout là haut je vois ceux qui tournent et qui reviennent, mais mon allure est toujours la même. Je passe sur le tapis/chrono du 15em km en 1h 07'43 à 13,29 de moyenne.

C'est au 17em kilomètre que tout bascule. Pourquoi? Je ne sais pas. Un coup de fatigue. Je viens de passer le dernier ravitaillement, je ne peux plus rien faire. Ce 17em km dure une éternité. Je n'en vois plus la fin. Au passage de la borne j'appuie sur mon chrono, mais je ne vois pas mon temps. À partir de là, j'ai l'impression qu'à chaque pas, je m'enfonce de 5 cm dans le bitume.
Au 18em, je regarde mon chrono, je suis toujours en avance sur mes prévisions, mais je vais m'arrêter et marcher un peu, je n'ai pas le choix, je ne peux plus courir, je vais marché et allonger le pas. Et puis je me dis que je vais essayer de courir encore, aller, continu!
Je bip mon chrono au passage du km 19, je ne comprends pas, je suis juste sur mon allure prévue, c'est qui me fait tenir.
Km 20: encore 1 kilomètre à tenir. Mais cette fois je n'ai pas le choix, je décide de marcher. . . et une nouvelle fois je ne le fais pas. Continu. Es-ce que je vais y arriver? Quand je débouche de la dernière grande courbe, je vois là bas, tout au font les ballons des derniers 100 mêtres. C'est un coup terrible au moral, il faut pourtant le faire. Je pense à ma femme, qui lorsqu'elle va me voir arrivée, va sans doute se faire un soucis monstre. Chaque foulée est un calvaire, je pioche le sol, et mes jambes n'arrivent pas à soulever mes pieds, ma tête est au niveau de mon torax, il ne faut pas tombé. 
Durant ces derniers kms, ce qui à été très dure c'est de voir des concurrents me passer de part et d'autre, j'ai du perdre une centaine de places, c'est sûr! et peut-être dans ma catégorie.
Je devine la borne des 21 kms, je vois Josette là bas sur la ligne d'arrivée, je relève le torse. Non je n'y arrive pas. C'est irréalisable.

Au passage sur les tapis je bip mon chrono, et je m'affale contre les barrières sur ma droite. Quelques secondes plus tard, sans m'en rendre compte je me retrouve soutenu par deux secouristes, qui me demandent: "ça va. . . vous pouvez marchez jusqu'à la tente?" je reprends mes esprits et je leurs dit que le coeur est ok. mais les jambes non.

Ils me soutiennent jusqu'à la tente, 200 m plus loin, ça va mieux, je reprends mes esprits. Je leurs dit que ça va aller, Josette est là elle est blême. (peut-être plus que moi) je les remercie, une femme et un homme. Je vais boire et casser la croute.
Je rends ma puce, et l'on me remets un montre, superbe.
Quand, 10 minutes plus tard je consulte mon chrono, je n'en crois pas mes yeux. Malgré mes cinq derniers kilomètres, mon temps est de 1h 39'17. je suis à 40" de mon record d'Annecy au printemps dernier, mon second temps sur mes sept distances.

Aujourd'hui, à consulter mes temps de passage, je ne comprends pas!!! mes derniers kms sont sur une base de 5'15, alors que j'avais l'impression de les bouclés en 6 minutes. Et je constate qu'au 16em kilomètre, mon temps final était sur une base de 1h 36'10. il y a de quoi avoir quelques regrets. Et pourtant je suis super satisfait de mon résultat. Oui, je suis content.

distance: 21,1kms
chrono: 1h 39'17"
moyenne: 12,75
allure: 4'42"3
classement scratch: 463em sur 2204 classés et 2230 partit 
classement catégorie VH5: 6em sur 51 classés et 56 partit

. . . après avoir repris (presque) tout mes esprits, j'ai rencontré une amie que je n'avais plus revue de puis longtemps. elle m'a prise sur ses genoux pour me consolé de ma contre performance:

 

http://lacourse.canalblog.com/ 

3 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 30-09-2008 à 21:42:00

Bravo pour ton courage et merci pour ton CR.Bonne récup.

Commentaire de gdraid posté le 03-10-2008 à 18:43:00

Bonjour BrunoV,
Je ne comprends pas tout dans ton CR ...

- En titres il s'agit du marathon de Genève, un marathon de 42,195 km comme tous bons marathons.

En cours de récit et à la fin du récit, tu nous donnes les résultats de ton "semi-marathon" de 21,1 km ???

- en catégories d'age tu serais VH5, catégorie des très rares vétérans de 80 ans et plus !!!
Tu n'as pas un tel age, pour courir le semi en moins d'1h40' !

Eclaires moi si tu le peux .
Merci
JC

Commentaire de BrunoV posté le 13-12-2008 à 17:34:00

bonjour,

excuse, moi, je découvre ton message aujourd'hui.

1° j'ai noter marathon de Genève, c'est une erreur, en fait j'ai disputer le semi marathon, bien sûr.

2° la catégorie VH5, est une catégorie Suisse, (elles ne sont pas les mêmes qu'en France) moins espacées en age. 60 ans.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.22 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !